Accueil du site > LIVRE : Apostasie par Ignorance
      

LIVRE : Apostasie par Ignorance

Dernier ajout : 12 mai 2004.

Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux.

Louange à Dieu qui ne S’est pas donné un enfant et qui n’a point d’associé dans Son royaume. Louange à Dieu qui a fait descendre le Livre sur Son serviteur ; un Livre d’une parfaite droiture pour avertir ceux qui font du tort et pour annoncer la bonne nouvelle aux croyants qui font le bien.

Louange à Dieu qui a dit : « Les sept cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent célèbrent Ses louanges. Et il n’y a rien qui ne célèbre Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leurs louanges ».

J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, sans associé, Unique dans Sa divinité, Unique dans Sa Seigneurie, Unique dans Sa Sainteté, Unique dans Son royaume, Unique dans l’œuvre de la Création, Unique dans Son jugement, Unique dans Ses Noms et dans Ses attributs, Unique détenteur de la Grâce, Unique dans le pouvoir de vie et de mort sur Ses créatures. Et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager dont la venue avait été annoncée dans la Torah et l’Evangile. Dieu l’a envoyé comme une miséricorde pour les mondes avec la bonne direction et la vraie religion afin qu’elle triomphe sur toute autre religion en dépit de l’aversion des polythéistes. Puisse Dieu verser Ses bénédictions sur lui, sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui lui ont emboîté le pas jusqu’au Jour de la résurrection.

Ces derniers temps, le marché africain s’est vu inondé de livres sur les témoignages des musulmans convertis au Christianisme. Les motifs invoqués et les thèmes abordés sont quasiment les mêmes ; ils se résument en ce sens que le Christianisme offrirait plus d’assurance que l’Islam en matière de salut. A cet effet, de nombreux versets du Coran sont, soit carrément déformés, soit utilisés hors de leur contexte pour justifier ces conversions.

Ainsi et en douce, une véritable guerre d’usure est livrée au Coran et à l’Islam. Celui-ci est présenté sous un jour sombre, répugnant, épouvantable ; Muhammad ne serait qu’un pécheur qui, ayant du mal à supporter ‘‘ses propres fardeaux’’, ne pourrait pas aider les autres. Le Coran est l’objet de dénigrement systématique même si parfois on se sert de certains versets pour les besoins de la cause. Il est présenté comme une masse d’informations horribles sur la Géhenne et les supplices qui attendent la majeure partie de l’humanité dans l’au-delà. Selon cette même littérature, le salut et le pardon n’existent nulle part dans le Coran puisque Dieu est présenté comme un Dieu cruel, impitoyable qui se réjouit de voir souffrir les hommes. S’il y a une certitude quelque part dans le Coran, elle ne concerne que le châtiment, tout le reste est constitué de promesses aléatoires où le terme ‘‘peut-être’’ gouverne le destin de l’humanité ; c’est même le pivot autour duquel gravite le texte coranique. Cette littérature regorge d’exemples de réussite de ceux qui ont fait le choix du Christianisme ; ces derniers font part de leurs fréquentes visions d’êtres étranges les invitant à se convertir ou bénissant leur conversion, si c’est déjà fait.

Nous sommes donc en face d’un phénomène hallucinatoire où Satan joue un rôle non négligeable. « Par Ta puissance ! dit [Satan]. Je les égarerai tous, à l’exception de ceux d’entre eux qui sont Tes fidèles serviteurs [...] Je les guetterai sur Ta voie droite, puis, je les harcèlerai, par-devant et par-derrière, sur leur gauche et sur leur droite. Tu ne trouveras chez la plupart d’entre eux aucune reconnaissance. » s38, v82 ; s7, v17 Le présent document (ndlr : presenté dans ce site) a pour objet de répondre aux uns et d’éclairer les autres sur certaines vérités occultées dans le champ de ce combat permanent entre le vrai et le faux. Nous avons tenu :

- à clarifier certains termes dont l’ambiguïté fut exploitée dans le sens de la critique et du discrédit du Coran ;
- à expliquer de manière objective le sens des prophéties bibliques sur le prophète Muhammad ;

- à démontrer que le vrai salut est dans l’Islam. Mieux encore, l’Islam promet des promotions aux rangs supérieurs du Paradis.

- à indiquer sur la base de la Bible et du Coran, la nature et la qualité du Fils de Marie, les circonstances de sa délivrance et de son élévation au ciel ainsi que la mission qu’il aura à remplir à son retour sur la terre.

- à exposer de manière rationnelle les aspects positifs et les aspects négatifs des Ecritures bibliques, ce qui est authentique et ce qui est altéré afin de permettre au lecteur de faire la distinction entre ce qui est divin et ce qui est humain.

Tout en soulignant la valeur supérieure du Coran, nous avons relevé que les gens du Livre doivent d’abord observer les enseignements de la Bible avant de chercher des faux-fuyants et des prétextes tendant à justifier leur refus de croire au Coran.

Sans aucun commentaire, disons qu’il est presque certain que ceux qui sont en quête du salut, qui aspirent à la vie éternelle sauront, après lecture de ce message, quel chemin emprunter pour y parvenir.

Pour faciliter la lecture et la compréhension de ce document, nous l’avons divisé en quinze chapitres. Mis à part le premier qui tient lieu d’introduction, chacun des autres chapitres, excepté les chapitres 3 et 4, comprend deux parties : les propos de M. Saye Zerbo et une réplique solidement argumentée.

Le message se termine par une brève conclusion invitant les frères qui ont changé de religion à reconsidérer leur décision. En vous souhaitant bonne lecture, nous prions Dieu de vous guider dans le droit chemin, le chemin de ceux qu’Il a comblés de bienfaits, non pas le chemin de ceux qui ont encouru Sa colère ni celui des égarés.

Ouagadougou, le 09 janvier 2004.

Maître Ahmed SIMOZRAG