Accueil du site > Le Destin en ISLAM > 3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ?
      

3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ?

Publication en ligne : jeudi 18 août 2005, par Maître Simozrag

3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ?

Il ne peut y avoir de responsabilité sans liberté ; C’est absurde ; A partir du moment où l’homme doit rendre compte de ses actes, il doit jouir d’une totale liberté d’action. Le châtiment et la récompense n’auraient pas de sens si l’homme était contraint d’agir. Il ne sied pas à la justice divine de punir des hommes pour des actes qu’ils auraient accomplis malgré eux.

Le professeur Abû Al-Hassan An-Nadwï écrit in Rijâl al-Fikr wa ad-Da’wah (les hommes de pensée et de prédication) :

« La prédestination et le libre arbitre figurent parmi les questions les plus importantes et les plus difficiles qui ont occupé une grande part des livres de théologie. Les uns ont catégoriquement nié le libre arbitre et ont soutenu l’idée d’une prédestination pure. Ceux-ci ont été appelés, dans l’histoire des sectes et des doctrines, les fatalistes. A cette secte, Jalâl Ad-Dîn Ar-Rûmî répond de manière claire et raisonnée : « Si la prédestination était vraie, alors l’être humain n’aurait point reçu d’ordres et d’interdictions de la part de Dieu ; il n’aurait pas été tenu d’établir les lois et les jugements divins. A-t-on jamais entendu parler d’un homme qui commande à une pierre de faire ceci ou qui lui interdit de faire cela ? » » Puis il dit : « Tout le Coran n’est que commandements et prohibitions, promesses et menaces. Or nous n’avons jamais entendu un homme raisonnable commander au marbre de faire ceci ou interdire au fer de faire cela ».

En effet, le Coran regorge de versets relatifs à la réalité de la volonté humaine :

« Croira qui voudra et niera qui voudra » 18.29

« Pour celui d’entre vous qui veut suivre le chemin droit » 81.28

« Certains d’entre vous désirent le monde présent, certains d’entre vous désirent la vie future » 3.152

« Ceci est un Rappel ! Que celui qui le veut, prenne donc un chemin vers son Seigneur ! » s73 v19

« Si vous faites le bien, vous le faites à vous-mêmes ; et si vous faites le mal, vous le faites contre vous-mêmes » s17 v7

D’après ces versets, l’homme est libre de choisir la foi ou l’incroyance, la vie présente ou la vie future, la droiture ou l’égarement, la sincérité ou le mensonge, le bien ou le mal, Allah ne fait qu’entériner son choix et l’aider à le réaliser.

Dieu aide l’homme à concrétiser sa volonté et ses intentions qu’elles soient bonnes ou mauvaises. S’il veut faire le bien, Dieu lui facilite la tâche d’accomplir le bien et s’il veut faire le mal, Dieu ne l’empêche pas de le commettre. Car la vie est un champ d’épreuves où les actions humaines sont comptabilisées et récompensées.

Si les messages et les prophètes, les signes de l’existence de Dieu dans l’Univers et les créatures, ne suffisent pas à en convaincre l’homme, que reste-t-il encore à faire pour le convaincre ? Ceux qui persistent dans l’incroyance du fait de leur stupidité, de leur orgueil ou d’un mauvais usage de la raison, Dieu scelle leurs cœurs et leurs oreilles et met un voile sur leurs yeux de manière à les empêcher de voir, d’entendre et de saisir la vérité.

Puis, ces gens-là trouvent le moyen d’imputer à Dieu et au destin la responsabilité de leur incrédulité et de leur égarement. Comme si Dieu ne les avait créés que pour les contraindre à l’incroyance et les jeter en Enfer ! Alors qu’en réalité Dieu n’agrée nullement l’incroyance à Ses serviteurs, ni la turpitude, ni l’acte répréhensible ni la rébellion. Il est inconcevable que Dieu impose aux humains une pratique ou une attitude que lui-même déteste et interdit telles que l’incroyance, la perversité, la désobéissance, etc. Bien au contraire, Dieu exhorte les hommes à la foi, à la droiture, à la justice, à l’obéissance, à la bienfaisance. Le Coran dit :

« Si vous ne croyez pas, sachez qu’en vérité, Allah se suffit à lui-même et qu’Il n’a pas besoin de vous. Cependant, Il n’agrée pas l’incroyance de Ses serviteurs, mais votre reconnaissance Lui est agréable. Nul pécheur ne portera les péchés d’autrui. Votre retour se fera ensuite vers votre Seigneur. Il vous fera alors connaître ce que vous faisiez. Il connaît parfaitement le contenu des cœurs » s39 v7

« Oui, Dieu ordonne l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte. Peut-être réfléchirez-vous » s16 v90

« Mais Allah vous a fait aimer la foi et l’a embellie dans vos cœurs et vous a fait détester l’incrédulité, la perversité et la désobéissance » s49 v7

Bien que ce dernier verset concerne les croyants, force est d’admettre que la porte de la foi est ouverte à tout le monde et que tout homme en quête de vérité, Dieu le met sur la voie de la vérité et lui fait aimer la foi à l’instar des croyants visés par ledit verset. C’est dire que la portée de celui-ci n’est pas limitée aux croyants. Elle s’étend à tous les humains, il suffit simplement de vouloir.


6 Messages de forum

  • > 3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ? 15 janvier 2009 01:16, par Youssouf

    Pourquoi Dieu n’aide pas les musulmans à Gaza et ailleurs ? Pourquoi laisse-t-il mourir des innocents, surtout les femmes et les enfants ?

    • > 3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ? 16 janvier 2009 01:18, par Maître Simozrag

      Cette question appelle une réponse à plusieurs volets. Tout d’abord, rien ne permet d’affirmer que Dieu n’aide pas les musulmans, du moins certains musulmans, les pieux d’entre eux. Si on prend l’exemple de la population de Gaza, sa résistance et sa détermination face au déluge de feu qui s’est abattu sur elle est une forme de soutien et de victoire.

      La destruction et les massacres ne doivent pas être regardés comme le résultat d’une défaite ou de l’absence du soutien de Dieu. Il est fort possible que le soutien de Dieu ne se manifeste qu’ultérieurement. De même qu’il est possible que les conditions de ce soutien ne soient pas réunies. Dans tous les cas, il y a des paramètres que nous ne connaissons pas. Ce qui importe de savoir est le fait que Dieu laisse agir pour plusieurs raisons :

      1-Pour éprouver les croyants et élire des martyrs.

      2-Pour rassembler les preuves contre les criminels afin qu’Il durcisse Son châtiment contre eux et leur ôter toute circonstance atténuante. Pensez-vous que Dieu accepte et laisse faire la destruction de mosquées, les massacres de femmes et d’enfants si ce n’est pour des raisons d’épreuves et de collecte de preuves contre les assassins qui ont défié les lois du Ciel et de la Terre.

      Dieu Lui-même leur a prescrit dans les Messages qu’Il leur a envoyés de ne pas tuer et de ne pas commettre de violences sur la terre : « Tu ne tueras point. » Deutéronome 5.17 « Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain » Exode 20.17 « Tu n’opprimeras point ton prochain » Lévitique 19.13 « Vous ne souillerez point le pays où vous serez, car le sang souille le pays. » Nombres 35.33 « Tu n’opprimeras point l’étranger. » Exode 23.9 « Tu n’affligeras point la veuve ni l’orphelin. » Exode 22.22 « Tu ne déplaceras pas la borne de ton voisin. » Deutéronome 19.14 « Rends justice à l’innocent et traite-le selon son innocence. » 2Chroniques 6.23

      3-Pour sanctionner les musulmans, les mettre devant leurs responsabilités et leur montrer qu’ils sont en porte-à-faux avec l’Islam.

      Le Coran ordonne aux musulmans de secourir les opprimés et les faibles même parmi les non musulmans, que dire alors quand il s’agit de leurs frères au sujet desquels Allah dit : « Les croyants sont des frères…Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, vous devez les secourir. » (s8 v72)

      Et Il a dit : « Qu’avez-vous à ne pas combattre dans la Voie de Dieu pour défendre les opprimés, hommes, femmes et enfants dont les cris ne cessent de retentir : ‘‘ Seigneur ! Délivre-nous de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié et assigne-nous de Ta part un secoureur ». s4 v75

      Et le Prophète (sws) a dit : « Aide ton frère qu’il soit coupable ou victime – Je l’aiderai certes quand il est victime, demanda un Compagnon, mais comment l’aider alors qu’il est coupable ? – Tu l’empêcheras, précise le Prophète, de faire tort aux autres : ce sera l’aide que tu lui apporteras » (Bukhari)

      Comment expliquer le "silence complice" des mondes musulmans et arabes face aux massacres, génocides et destructions délibérées que subit le peuple palestinien sans défense ? C’est sans doute une épreuve terrible. Une épreuve qui pourrait engendrer des sanctions graves ici-bas et dans l’au-delà. Il est même à craindre que des sanctions soient infligées à toute l’humanité en raison de son impassibilité face à ces crimes odieux.

      Comment voulez-vous que Dieu aide les musulmans lorsque ceux-ci ne méritent pas Son aide, du fait qu’ils n’écoutent pas Sa Parole et ne suivent pas Sa Voie ?

      Comment voulez-vous que Dieu aide des peuples qui ont moins peur de Lui que de leurs dirigeants ?

      Comment voulez-vous que Dieu aide des dirigeants qui ont trahi Sa cause et la cause de leurs peuples ?

      Comment voulez-vous que Dieu aide des peuples incapables de se débarrasser de gouvernants qui les trahissent et les oppriment ?

      Comment voulez-vous que Dieu aide ces dirigeants, alliés des Américains et des sionistes ?

      Dieu, n’a t’Il pas dit : « Ô Croyants ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre » 60.1

      N’est-il pas temps de faire usage des arsenaux militaires acquis à coup de centaines de milliards de dollars ?

      Dieu n’aide pas une communauté morcelée, déchirée, tournant le dos à Ses directives, notamment en matière de Jihad et d’unité.

      Cet univers est régi par des lois immuables qui s’appliquent à tous sans exception. Selon ces lois, les résultats dépendent des efforts et les effets dépendent des causes. Selon ces lois, le plus fort gagne dans les compétitions de toutes sortes y compris en matière de guerre.

      Dieu a posé comme conditions à Son aide des règles qui ne sont pas observées par les musulmans. D’après les savants, ces règles se résument ainsi qu’il suit :

      1-La foi sincère et les bonnes œuvres, Le Très Haut a dit : « Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et accompli les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme II l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien, et ceux qui, après cela, renieront leur foi, ce sont les véritables pervers ». s24 v55

      La foi sincère est celle qui incite au bien et au sacrifice pour la cause de Dieu, qui détourne du mal et de tout ce qui déplaît à Dieu. Et parmi les choses qui déplaisent à Dieu, la course effrénée aux biens de ce monde, le péché et les turpitudes, l’arrogance et tout ce qui pourrait entraîner la discorde et les disputes entre les musulmans.

      2-L’unité et la fraternité. Les musulmans ne peuvent pas affronter leur ennemi en étant divisés, déchirés, en guerre les uns contre les autres, comme c’est le cas présentement. Ils sont dans une situation de faiblesse qui ne leur permet aucunement de remporter la victoire.

      C’est pourquoi Dieu a insisté sur l’Unité en faisant d’elle un dogme faisant partie de la foi, comme Il a mis en garde contre la division et ses fâcheuses conséquences, II a dit : « Attachez-vous tous fermement au Pacte de Dieu, et ne vous divisez pas » s3 v103 « Obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Ne vous livrez pas entre vous à des disputes qui entameraient votre union et votre force ». s8 v46

      L’exemple de la Palestine est l’illustration de la politique « diviser pour régner » menée par les ennemis de l’Islam, ayant occasionné les luttes fratricides entre le Fatah et le Hamas.

      En réalité, la Palestine est l’affaire de tous les musulmans et de tous Arabes dans le Monde. Son caractère islamique fut peu à peu occulté et son arabité fut, dans un premier temps, réduite à la Palestine, puis à l’OLP, ensuite à Gaza et plus tard au Hamas. Par ce démembrement, les ennemis visent à anéantir la cause, à rayer la Palestine de la carte.

      3- La préparation de la puissance militaire nécessaire pour se défendre et dissuader l’ennemi. Allah a dit : « Préparez contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie, afin de tenir en respect les ennemis de Dieu et les vôtres, ainsi que d’autres encore que vous ne connaissez pas, mais que Dieu connaît ! » s8 v60

      La préparation de la force est une nécessité impérieuse qui ne saurait souffrir ni retard ni négligence. Le terme force a un sens large englobant la foi, l’unité, les hommes, le matériel, l’armement et tout ce qui permettrait de dissuader ou de faire face à des agressions comme l’agression israélienne sur Gaza.

      4-L’éloignement des péchés qui sont les principales causes de la défaite dans les confrontations avec l’ennemi. Chaque calamité est consécutive à un péché et seul le repentir peut y mettre fin. Allah a dit : « Tout malheur qui vous atteint est la conséquence de ce que vous avez fait. » s42 v30

      Certes Dieu a promis de venir en aide aux opprimés et aux croyants, mais s’ils remplissent les conditions, à savoir la foi, la piété, la préparation, l’engagement. Or, malheureusement, les musulmans ne remplissent pas encore ces conditions.

      L’histoire enseigne que la désobéissance a toujours été la cause des défaites subies par les musulmans comme celle d’Uhoud. Umar ibn Al-Khattab a dit : Si nous désobéissons à Allah, nous serons au même niveau que l’ennemi dans la désobéissance et si ce dernier nous surpasse en nombre et en moyens il nous battra. Ainsi, si les musulmans se trouvent au même niveau que leur ennemi dans le péché et si celui-ci les surpasse en nombre ou en moyens, ils seront vaincus.

  • en tous cas Maître Simozrag votre sagesse et votre tolérance sont un exemple pour nous tous ! j’ai toujours été très bien accueilli par vous mêmes sur ce site ! Mais je crois que vous vous escrimez à jeter des perles à des pourceaux ! plus je connais INTERNET et plus je crois qu’il est l’oeuvre d’Iblis et du Dajjal ! Si Mahomet fut le sceau de la prophétie, lui qui fut si grand il y a une raison ! Allah a jugé que l’homme n’était plus digne de recevoir et d’accueillir des prophètes jusqu’à la venue du Mahdi .... qu’Allah puisse hâter sa venue pour la Justice ....

  • salam Maitre,

    vous dites ’’Dieu aide l’homme à concrétiser sa volonté et ses intentions qu’elles soient bonnes ou mauvaises’’.

    si vous me permettez, je ne crois pas que dieu aide les gens à faire le mal, il les aides à faire le bien certes, quant au mal, comme vous avez dit sur le même article, il ne les empêche pas de le faire, Mais cela ne signifie pas qu’il les aide à le faire.

    vous me corrigerais si je me trompe... voilà je voulais simplement commenter cette petite nuance Maitre

    jazakoum ALLAHou Khayran pour toute la science que vous nous transmettez.

    • 3- L’homme est-il contraint ou libre d’agir ? 13 mai 2010 17:17, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      On lit dans le saint Coran :

      "Et pour l’éprouver, Nous l’avons doté de l’ouïe et de la vue, en lui indiquant le chemin à suivre, libre à lui ensuite d’être reconnaissant ou ingrat" s76 v3

      "Ne lui avons-nous pas indiqué les deux voies" s90 v10

      "Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée et lui a inspiré son libertinage et sa piété" s91 v7-9

      "Mais à celui qui est avare et plein de suffisance, qui traite de mensonge la bonne parole du Seigneur, Nous lui faciliterons l’accès vers le malheur" s92 v8-10

      "Nous leur avions suscité de mauvais compagnons qui embellissaient tout à leurs yeux, présent et futur. Et le décret s’est avéré juste contre eux." s41 v25

      "Quiconque reste insensible à l’appel de Dieu, Nous lui susciterons un Démon qui deviendra son compagnon inséparable. Ils les détournent du droit chemin tandis qu’ils (les hommes) s’estiment être bien guidés" s43 v36

      "C’est ainsi que Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut" s74 v31

      "Celui que Dieu guide, c’est lui le bien guidé. Et quiconque Il égare, tu ne trouveras pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie" s18 v17

      "Celui que Dieu égare ne trouvera personne pour le guider" s13 v33

      A la lumière de ces versets et bien d’autres encore, il apparaît clairement que Dieu intervient dans la réalisation du choix de l’individu.

      Dieu est juste et Il ne fait du tort à personne. Mais Sa justesse implique qu’Il facilite l’accès du mal à celui qui le désire, comme Il facilite le bien à celui qui le désire.

      Dieu a créé l’être humain avec un intellect, un cerveau, une faculté de discernement qui lui permet de distinguer le bien du mal.

      En plus, par Sa grâce, Il nous a envoyé des messagers et des livres pour nous indiquer le droit chemin.

      Cette guidance est générale ; elle profite à tout le monde.

      Il reste la guidance particulière où Dieu intervient soit à la demande, soit selon le mérite de chacun. Il guide celui qui demande à être guidé, qui fait des efforts dans la voie de Dieu, qui fait le bien, qui prie Dieu de lui montrer le droit chemin, celui-ci a mérité la guidance particulière.

      En revanche, celui qui n’a pas bénéficié de la guidance générale et qui ne cherche pas la guidance particulière, plutôt il défie Dieu par la méconnaissance, le mépris, l’incroyance ou par les mauvaises actions, il adore les idoles, fait le mal. Celui-là mérite que Dieu l’abandonne dans son égarement. C’est le sens de verset "Dieu égare qui Il veut et guide qui Il veut".

      Celui qui refuse d’être guidé, comment voulez-vous que Dieu le guide ?

      Les chrétiens critiquent ces versets du Coran au motif que Dieu est miséricordieux et de ce fait Il ne doit pas égarer Ses créatures.

      Il semble que ces gens ont oublié que la Bible contient beaucoup de versets ayant la même signification. Je cite par exemple :

      "L’Éternel a répandu au milieu d’elle un esprit de vertige, pour qu’ils fassent chanceler les Égyptiens dans tous leurs actes comme un homme ivre chancelle en vomissant" Esaïe 19.14

      "pourquoi, Ô Éternel, nous fais-tu errer loin de tes voies, et endurcis-tu notre coeur contre ta crainte ?" Esaïe 63.17

      "Si le prophète se laisse séduire, s’il prononce une parole, c’est moi, l’Éternel, qui aurait séduit ce prophète..." Ézéchiel 14.9

      "Et maintenant, voici, l’Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Éternel a prononcé du mal contre toi" 1Rois 22.23

      "Et maintenant, voici, l’Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tes prophètes qui sont là. Et l’Éternel a prononcé du mal contre toi" 2Chroniques 18:22

      • Votre réponse est tout a fait logique Maitre, en fait tous les fondements de l’islam ne dégagent que de la lumière, el hamoudou lilah. il suffit juste que nos savants, comme vous par exemple, sachent comment nous les présenter.

        baraka ALLAHou fika Maitre !