Accueil du site > Péché originel et Rachat > 4-La chute d’Adam et Eve était conforme à la Volonté de Dieu
      

4-La chute d’Adam et Eve était conforme à la Volonté de Dieu

Publication en ligne : jeudi 16 mars 2006, par Maître Simozrag

Dieu avait une parfaite connaissance de ce qui allait se passer avant et après le péché originel et s’Il voulait à Adam et Eve un Paradis sans risque, sans épreuve et sans accident, Il n’aurait pas laissé Satan s’approcher d’eux. Leur destin, notre destin était déjà tracé, les Livres étaient déjà prévus, Abraham, Moïse, Jésus, Mohammed étaient déjà dans le programme (ou le logiciel) de la vie. C’est là le sens de la parole de Jésus (Jn 8.58) : « Avant qu’Abraham fut, je suis ». Les versets suivants du Coran et de la Bible confirment cette réalité :

« Pas un passereau ne tombe à terre sans la volonté de mon Père » Mt 10.29

« Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit » Pr 19.21

« Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein » Ap 17.17 « Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé ; et cela est en vérité facile à Allah » s57 v22

« Allah vous a créés, vous et vos œuvres » s37 v6

Bien entendu, cela ne veut pas dire qu’Adam et Eve n’étaient pas responsables de leur acte, ils le furent certainement car ils avaient le plein pouvoir de ne pas désobéir à Dieu en mangeant le fruit interdit, le Coran dit :

« Tout malheur qui vous atteint est de votre faute » s42 v30

« Quel que soit le malheur qui vous atteint, il est la conséquence de ce que vous avez fait. Mais Dieu efface un grand nombre de vos péchés » s42 v30

Il s’agit, néanmoins, de quelque chose d’irrémédiable, le mal est fait, le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre, il ne disparaîtra qu’avec la disparition de cette même vie. Il est absolument inutile de chercher une quelconque réparation, car d’une part Dieu ne l’a pas demandé, on verra cette question en détail, et d’autre part rien ne peut rattraper le temps perdu, les siècles et les générations passés. Il est inconcevable de pouvoir redonner vie, dans cette vie, à Adam et Eve et, encore moins, de les réinstaller au Paradis ? Il importe de rappeler que Dieu ne garde pas éternellement le souvenir d’un péché, qui plus est pardonné : « L’Eternel est Miséricordieux et Compatissant, Lent à la colère et Riche en bonté, Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours, Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités » Ps 103. 8-10

« Je ne veux pas contester à toujours, ni garder une éternelle colère, quand devant moi tombent en défaillance les esprits, les âmes que j’ai faites » Es 57.16

« Il ne garde pas Sa colère à toujours, car Il prend plaisir à la miséricorde » Michée 7.18

Dieu n’a pas créé Adam et Eve pour qu’ils vivent comme des anges, sans péché. Le péché n’a aucune conséquence sur leur progéniture puisque, non seulement, il a été effacé mais encore, les fils d’Adam et Eve n’ont pas à supporter la faute de leurs père et mère, c’est incompatible avec la justice divine. Il n’y a pas de raison de subir les conséquences d’un mal qu’ils n’ont pas fait. Et puis, si on veut parler de succession et d’héritage, cela s’applique au bien et au mal comme nous l’avons déjà souligné . Pourquoi n’a-t-on pas hérité du bien accompli par nos ancêtres de manière à gagner sans peine le salut et la vie éternelle ? Chacun est personnellement responsable de ses actes, c’est un principe décrété aussi bien par la Bible que par le Coran. La logique même rejette cette théorie du péché originel. Selon cette théorie, la justice des hommes serait plus juste que la justice divine dans la mesure où la justice humaine ne punit pas l’enfant pour la faute de son père ni le père pour la faute de son enfant. Chacun ne reçoit que le châtiment ou la récompense de ce qu’il a fait lui-même et individuellement. C’est cela la justice.

Il est certain que Dieu nous a créés pour L’adorer, mais Il savait que l’être humain est pécheur et pour cela, il existe le dispositif du pardon, sans compter la miséricorde de Dieu qui profite à tout le monde.

Nous ne sommes pas des anges pour ne pas pécher. Tout fils d’Adam est pécheur, et les meilleurs pécheurs sont ceux qui se repentent, dit un Hadith. La chute d’Adam et Eve était déjà tracée dans le dessein de Dieu. Le péché est une manière de dépendre de Dieu et de rester humilié devant Lui. Dieu préfère un pécheur qui demande pardon avec insistance à un soi-disant non pécheur qui se prétend parfait et exempt de se tromper et d’avoir recours à Dieu.

D’ailleurs, il n’ y a pas de non-pécheurs :

« Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme » Marc 7.20-23

« Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous » 1Jn 1.10


11 Messages de forum

  • je suis choqué de ce que vous avancé sur Dieu . Dieu n’aurait pas fait Adam parfait s’il ne pouvait resté sans pécher.et Dire que Dieu savait d’avance qu’ils allaient pécher remet en question la mise-en-garde faite"le jour tu en mangeras tu mourra le jour même".pourquoi préviendrait il s’il savait qu’ils étaient incapables de ne pas enfreindre son ordre"sa loi"ou pécher ?

    Genèse 1 V 28 soyez féconds et devenez nombreux remplissez toute la terre. Genèse 2 V 16 -...pour le cultiver et en prendre soin... voici le dessein de Dieu pour l’homme

    • Dieu les a prévenus pour décliner toute responsabilité. Si Dieu ne les avait pas prévenus, il serait responsable de leur faute. "Prévenir c’est s’excuser", dit l’adage. Il les a mis en garde contre le fruit de l’arbre et contre Satan : "...Mangez de ses fruits à satiété et où il vous plaira ; mais n’approchez pas de l’arbre que voici : sinon vous seriez du nombre des injustes" s2 v45 "Ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse, et mangez-en vous deux, à votre guise ; et n’approchez pas l’arbre que voici ; sinon, vous seriez du nombre des injustes." s7 v19 "Alors Nous dîmes : "Ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu’il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux" s20 v117 "Et leur Seigneur les appela : "Ne vous avais-je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?" s7 v22

      Ahmed Simozrag

  • La volonté de Dieu est que l’Homme vive de la vie parfaite. La chute n’est ni conforme ni non conforme : elle est le mystère de la volonté libre, du libre arbitre, qui va nécessairement avec l’amour. Dieu attend de l’Homme qu’Il l’aime librement et sans containte. C’est un risque énorme pris par Dieu, le risque de l’amour fou. Ce risque ira jusqu’à la "mort de Dieu" sur la Croix, afin que l’Adversaire depuis le début soit confondu par cet abaissement e Dieu jusqu’à la mort : "Il croyait saisir un homme et il s’empara de la Vie même" chantent les Orthodoxes la nuit de Pâques. Maintenant, il faut aussi distinguer préscience et prédestinantion.... Philippe

  • DE NATAN QORIQ : il y a la volonté de Dieu et (hélas) le libre arbitre chez l’homme ! En conclusion, le libre arbitre humain fait partie de la volonté divine ! Il est donc écrit que l’homme se perde et erre une "infinité" de temps avant sa réintégration !

  • Dieu est parfait et tous ce-qu’il fait est aussi fait.Dieu est esprit et il agit dans notre esprit par sa parole.La bible nous dans le livre de romain cha1..chose impossible a la lois parce-que la CHAIR la rendait SANS FORCE..La chair c’est la vonlonté de l’homme mais l’esprit c’est la vonlonté de Dieu.Il Je met devant toi la vie et la mort CHOISIT...Dieu crea l’homme afin qu’il vit eternellment,le péché interompa projet de Dieu pour l’homme.

  • Excusez-moi, mais :

    . Vous écrivez d’une part que "le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre", d’autre part que "le péché n’a aucune conséquence sur leur progéniture puisque, non seulement, il a été effacé mais encore, les fils d’Adam et Eve n’ont pas à supporter la faute de leurs père et mère".

    Or, ceci est contradictoire : si le péché d’Adam et Eve entraîne que pour nous tous, leurs descendants, la chute de l’homme est irrémédiable et que Satan soit devenu une nécessité de notre vie terrestre, alors que ce n’était pas le cas pour eux, alors cela signifie bien que nous supportons les conséquences irrémédiables de leur péché.

    On pourrait dire que nous n’en supportons aucune conséquence, si la situation était remise à zéro à chaque génération : chacun de nous comencerait sa vie dans le jardin d’Eden, dans les mêmes conditions qu’Adam et Eve, et serait mis face à la même épreuve, et la vie terrestre de chacun dépendrait de son choix face à cette épreuve.

    Mais ce n’est pas ainsi que se passent les choses : Satan, dites-vous, est "devenu une nécessité de la vie terrestre", ce qui n’était pas le cas pour Adam et Eve, et vous-même parlez bien de "chute de l’homme" sur laquelle on ne peut revenir.

    Ainsi, vous décrivez des conséquences irrémédiables du péché d’Adam et Eve, qui s’appliquent à nous leurs descendants, et en même temps vous nous affirmez que le péché d’Adam et Eve n’entraîne aucune conséquence pour nous sinon ce serait une injustice : vos deux affirmations sont donc incohérentes, puisqu’elles sont le contraire l’une de l’autre, incompatibles entre elles.

    De plus, vous nous affirmez que cette situation a été voulue par Dieu, que Dieu aurait voulu le péché d’Adam et Eve, et voulu ses conséquences, c’est à dire que Satan soit une nécessité de notre vie terrestre : n’est-ce pas blasphématoire de croire que Dieu a voulu notre mal ?

    (en plus de cela, si le péché est la volonté de Dieu, alors en quoi serait-ce un péché ?)

    Enfin, vous affirmez que vos affirmations correspondent mieux à l’idée d’un Dieu Juste, or vous nous décrivez Dieu qui fait mine de mettre Adam et Eve face à une épreuve tout en sachant très bien qu’ils n’ont aucune possibilité de s’en sortir, mais qui les prévient néanmoins uniquement pour se dégager de toute responsabilité : mais quel Dieu malhonnête et cynique ce serait là ???

    Ainsi, votre texte est contradictoire et incohérent, et décrit comme "juste" un dieu qui se comporte de façon cynique et malhonnête.

    Je ne crois pas que cela soit vraiment préférable à la croyance dans le péché originel, qui a pour elle la cohérence, et la justice (les enfants reçoivent l’héritage de leurs parents, y compris avec ce que leurs parents y ont abimé, et Dieu n’a pas tendu de piège à ses créatures).

    D’ailleurs, vous-même reprenez très précisément ce qui est l’affirmation du péché originel : "le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre"

    Pourquoi reprenez vous à votre compte l’affirmation du péché originel, pour prouver qu’il n’y a pas de péché originel ? Ceci n’est pas très cohérent.

    • 4-La chute d’Adam et Eve était conforme à la Volonté de Dieu 31 décembre 2014 23:32, par Maître Simozrag

      Ce que vous estimez être contradictoire ne l’est certainement pas. En quoi nous "supportons les conséquences irrémédiables de leur péché" ? Non, la vie que nous menons sur terre était prévue ainsi, même si elle est la conséquence de la chute de nos ancêtres. Admettons que nous avions un père qui était condamné à l’exil, au bannissement et que nous nous trouvions au chômage en raison de la crise économique, est-ce qu’il faut imputer notre situation, ce chômage au bannissement ou à la condamnation de notre père ? La réponse est NON ! Telle n’était pas la volonté de Dieu. Dieu veut que l’on bosse pour mériter le Paradis au lieu de le gagner gratuitement. Je ne vois pas où est-ce que j’ai parlé d’injustice comme vous dites. J’ai bien dit que Dieu connaissait à l’avance ce qui allait se passer avant et après le péché originel et s’Il voulait à Adam et Eve une vie au Paradis sans risque, sans épreuve et sans accident, Il n’aurait pas laissé Satan s’approcher d’eux.

      Leur destin, notre destin était déjà tracé, les Livres étaient déjà prévus, Abraham, Moïse, Jésus, Mohammed étaient déjà dans le programme de la vie. C’est là, ai-je dit, le sens de la parole de Jésus (Jn 8.58) : « Avant qu’Abraham fut, je suis ».

      Les versets suivants du Coran et de la Bible confirment cette réalité :

      « Pas un passereau ne tombe à terre sans la volonté de mon Père » Mt 10.29

      « Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit » Pr 19.21

      « Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein » Ap 17.17 « Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé ; et cela est en vérité facile à Allah » s57 v22

      « Allah vous a créés, vous et vos œuvres » s37 v6

      Bien entendu, cela ne veut pas dire qu’Adam et Eve n’étaient pas responsables de leur acte, ils le furent certainement car ils avaient le plein pouvoir de ne pas désobéir à Dieu en mangeant le fruit interdit, le Coran dit :

      « Tout malheur qui vous atteint est de votre faute » s42 v30

      « Quel que soit le malheur qui vous atteint, il est la conséquence de ce que vous avez fait. Mais Dieu efface un grand nombre de vos péchés » s42 v30

      D’une part, ce n’est pas blasphématoire de dire que Satan est devenu une nécessité de notre vie terrestre.

      D’autre part, je n’ai pas dit que Dieu nous a voulu le mal.

      J’ai dit que tout malheur qui nous atteint est le résultat de notre faute.

      Mais Dieu peut nous empêcher de commettre cette faute. S’il ne le fait pas c’est pour la nécessité de l’épreuve, sinon on serait comme des Anges et tel n’est pas le cas.

      Il semble que vous avez une mauvaise conception de Dieu. Vous connaissez mal Dieu. Vous êtes dans l’erreur du début jusqu’à la fin de votre commentaire.

      Vous parlez d’un dieu "qui se comporte de façon cynique et malhonnête", alors que j’ai parlé d’un Dieu juste, Clément et Miséricordieux, qui pardonne, qui ne veut pas contester à toujours, ni garder une éternelle colère.

      Avec mes remerciements, je vous prie de bien vouloir relire l’article.

      • . Vous écrivez : "le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre"

        Or :
        - si c’est le péché d’Adam et Eve qui entraîne la chute de l’homme
        - et si de ce fait la condition humaine après le péché n’est pas du tout la même qu’avant, notamment en ce qui concerne l’emprise du mal et du péché sur notre vie (ce que vous décrivez par "Satan devient une nécessité de la vie terrestre"),

        ALORS, c’est donc que nous supportons les conséquences du péché d’Adam et Eve.

        Or, vous écrivez que : "le péché n’a aucune conséquence sur leur progéniture" Ce qui est donc contradictoire avec votre autre affirmation.

        C’est ainsi, c’est logique. Dire "le péché d’Adam et Eve n’a aucune conséquence sur leurs descendants" et en même temps décrire les conséquences du péché d’Adam et Eve sur nous, leurs descendants, c’est contradictoire.

        Votre métaphore, du coup, ne correspond pas à ce que vous aviez écrit. Pour reprendre votre métaphore, il faudrait plutôt se demander : si nos prédécesseurs nous laissent un pays dans une situation économique déplorable, du fait de leur mauvaise gestion, et que nous avons de ce fait une crise économique à gérer, supportons-nous les conséquences de leur faute et de leurs erreurs ? La réponse est oui.

        Ensuite, j’ai bien lu que vous parliez d’un Dieu bon et miséricordieux : mais je fais remarquer que je ne vois pas en quoi le Dieu que vous décrivez serait bon et miséricordieux, puisqu’il fait mine d’offrir un paradis à ses créatures, en ayant secrètement prévu de le leur faire perdre et de les soumettre au règne de Satan et du mal.

        Quelle bonté y a-t-il là ? Un Dieu qui fait semblant d’être bon et qui a prévu de soumettre ses créatures au règne de Satan n’est pas un Dieu bon.

        Vous remarquerez que ça n’est pas la même chose qu’un Dieu qui laisse ses créatures libres de choisir entre le Bien et le Mal, qui ne les prédestine pas à chuter, et qui les laisse assumer librement leur choix, même s’il sait l’avenir et les voit faire le mauvais choix et chuter : dans ce cas là, il les voit faire, il respecte la liberté qu’il leur a offerte, mais ce n’est pas lui qui les a prédestiné à chuter.

        Vous, vous nous parler d’un Dieu qui programme la chute et le péché de ses créatures.

        Là encore, incohérence.

        • 4-La chute d’Adam et Eve était conforme à la Volonté de Dieu 7 janvier 2015 16:24, par Maître Simozrag

          Premièrement, Satan est une nécessité de la vie terrestre car Dieu nous a mis sur terre uniquement pour L’adorer et éprouver notre sincérité par la présence de Satan.

          Deuxièmement, je réaffirme que le péché originel n’a aucune conséquence sur les enfants d’Adam. C’est la théorie chrétienne qui affirme que la nature humaine a été corrompue par la faute d’Adam de sorte que tout être humain se trouve en état de péché. Cette idée de culpabilité inhérente à l’homme à cause du péché originel est fausse selon le Coran.

          En effet, Adam se repentit, Dieu lui pardonna et le remit sur le droit chemin. (Coran, s20 v22).

          Donc, le pardon accordé par Allah a absout le péché d’Adam. On ne peut plus parler de péché dès lors que celui-ci fut pardonné et effacé.

          Il est une règle de base que le Coran a mentionnée à plusieurs reprises qui dit :

          "Nul ne commet le mal qu’à son propre détriment, et nul n’aura à assumer les fautes d’autrui." S6 v164

          "Quiconque suit le droit chemin le suit dans son propre intérêt et quiconque s’égare ne s’égare qu’à son propre détriment. Nul n’aura à assumer le péché d’autrui." s17 v15

          "Aucune âme chargée de son propre fardeau ne portera celui d’une autre âme...Quiconque se purifie le fait dans son propre intérêt." S35 v18

          "...qu’aucune âme ne sera chargée des péchés d’une autre âme, que l’homme ne récoltera que les fruits des efforts qu’il aura lui-même déployés et qui seront appréciés à leur juste valeur." s53 v38-41

          Troisièmement, Allah n’aurait pas été un Dieu Bon et Miséricordieux s’il n’avait pas averti à priori Adam des risques de la tentation de Satan et du fruit défendu. En dépit de cet avertissement et du péché qui a été commis, Allah a pardonné à Adam parce qu’il connaît parfaitement Ses créatures et leur faiblesse.

          Lorsque je dis que Satan devient une nécessité de la vie terrestre, c’est pour la mise à l’épreuve de la sincérité de la foi de l’homme envers Son Créateur.

          Si vous persistez dans votre incompréhension, je crains de ne pouvoir vous aider davantage.

          • . Pouvez-vous dans ce cas nous dire comment vous expliquez et comprenez la phrase que vous avez écrite à propos du péché d’Adam et Eve :

            "Il s’agit, néanmoins, de quelque chose d’irrémédiable, le mal est fait, le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre, il ne disparaîtra qu’avec la disparition de cette même vie. "

            Visiblement, vous parlez bien de la "chute de l’homme", de l’homme en général donc de notre humanité à tous. Visiblement, vous parlez bien aussi d’une situation qui nous concerne tous et qui arrive après ce péché : "Satant devient une nécessité de la vie terrestre".

            Vous n’avez pas écrit que dès la création de l’univers, Satan était une nécessité de la vie terrestre. Vous avez écrit : Satan devient une nécessité de la vie terrestre. C’est donc que d’après vous il ne l’était pas avant. Donc, apparemment, vous êtes en train de nous parler de conséquences du péché d’Adam et Eve, et ces conséquences ont l’air de s’appliquer à toute notre humanité.

            Que vouliez-vous dire, sinon, en écrivant : "Il s’agit, néanmoins, de quelque chose d’irrémédiable, le mal est fait, le péché a entraîné la chute de l’homme et de ce fait, Satan devient une nécessité de la vie terrestre, il ne disparaîtra qu’avec la disparition de cette même vie" ?

            • 4-La chute d’Adam et Eve était conforme à la Volonté de Dieu 9 janvier 2015 14:45, par Maître Simozrag

              Il me semble que vous vous livrez à un jeu de mots. Pour moi, Satan est devenu une nécessité de la vie terrestre, mais pour Dieu, Satan l’était dès la création de l’univers ou de la terre. Cependant, nous ne subissons pas directement les conséquences du péché d’Adam, car en tant que croyants nous pouvons nous soustraire à la tentation de Satan grâce aux commandements que Dieu nous a donnés dans les Livres. Même si Satan est présent sur terre, nous ne lui sommes pas soumis. Vous semblez chercher une réponse dans un domaine qui relève de l’esprit de Dieu.

              Dieu avait annoncé aux anges qu’Il allait placer un lieutenant sur la terre :

              " Puis vint le jour où ton Seigneur dit aux anges : "Je vais installer un représentant [khalîfa] sur la Terre. Et les anges de répartir : "Vas-tu établir quelqu’un qui y fera régner le mal et y répandre le sang, alors que nous chantons Ta gloire et célébrons Tes louanges ?" Le Seigneur leur répondit : Ce que Je sais dépasse votre entendement."

              Pour une meilleure compréhension, je vous invite à lire et à méditer sur la Sourate 2 verset 30 et suivants.