Accueil du site > Actualité > Appel au secours de Gaza
      

Appel au secours de Gaza

Publication en ligne : vendredi 11 juillet 2014, par Maître Simozrag

Appel au secours de Gaza

Israël se déchaîne contre les Palestiniens de la bande de Gaza. Des bombardiers larguent aveuglément leurs bombes sur des maisons d’habitation tuant des familles entières. Sous prétexte de lutter contre le Hamas, toute l’armada de l’armée israélienne est mobilisée contre cette population sans défense n’épargnant ni femmes ni enfants. Même l’artillerie lourde, les F-16 et les drones sont utilisés dans cette guerre injuste contre un peuple victime, opprimé et dominé.

Oui, les drones, ces avions sans pilote dont l’utilisation est de plus en plus condamnée par la communauté internationale. Des engins volants, assimilés à des robots qui tuent, qui s’attaquent aux innocents.

Israël se place au-dessus de la loi ; il ne cesse de violer les règles du droit international. Non seulement, il refuse de démanteler ses colonies comme l’exige la Résolution 465 du Conseil de sécurité de l’ONU, mais il s’obstine à poursuivre encore la colonisation, il n’hésite pas à réprimer, emprisonner, torturer, à faire usage de violence contre les palestiniens faisant fi des lois, des accords et des règles du droit international.

Bien que le peuple palestinien mène un combat légitime pour sa liberté, il n’a malheureusement pas le soutien de la communauté internationale qui semble impuissante face aux exactions de l’Etat hébreux. Ce dernier ne lésine sur aucun moyen pour empêcher le peuple palestinien d’exercer son droit à l’autodétermination.

Est-il possible de trouver une issue par des moyens pacifiques ? Vu l’entêtement de l’Etat hébreux et son mépris tant du droit que de l’être palestinien, il y a de très faibles chances sur les possibilités du règlement de ce conflit par le biais du droit international ? D’où l’opportunité de rechercher une alternative, c’est-à-dire la solution par d’autres moyens. Et ce ne peut être que le Jihad.

Or, à mon humble avis, le vrai Jihad à notre époque, qui a la priorité sur tout autre Jihad est celui qui permet d’empêcher ou de faire face aux perpétuelles agressions de l’Etat d’Israël.

Cependant, force est de constater que les Palestiniens sont seuls sur le terrain.

Où sont les Etats arabes et musulmans ? Comment se fait-il qu’ils laissent le peuple palestinien seul et sans défense ? Qu’est-ce qui justifie leur silence ou l’absence de leur réaction ? Quels arguments soutiennent-ils pour justifier leur inaction ? Les limites imposées par les règles du droit international, diront-ils ? Pourquoi Israël et d’autres Etats interviennent militairement partout où ils veulent ! Ils peuvent effectuer toute sorte d’opérations en dehors de leurs territoires nationaux ?

Où est la communauté arabe et musulmane ? Que doit-il se passer pour qu’elle réagisse ? Attend-elle l’occupation totale de Gaza ? Qui est-ce qui la préoccupe pour lui faire oublier un évènement aussi dramatique que celui de Gaza ? Le Mondial ? Le Business ? Ou bien des conflits internes que des pouvoirs illégitimes et corrompus alimentent ?

Où sont les Ulémas si prompts à publier des Fatwa souvent absurdes comme celle décrétant le ‘‘Jihad’’ entre Musulmans ou interdisant toute opposition au pouvoir y compris les grèves et les manifestations ?

Où sont les « Jihadistes » dont la seule prouesse est d’avoir inversé l’équation en déplaçant le Jihad de Dar al-Harb à Dar al-Islam, faisant du monde musulman un immense champ de bataille.

Voici une occasion de Jihad où le risque d’erreur est quasiment nul. Vos frères palestiniens ont besoin de votre aide et Dieu vous enjoint de la leur accorder. Sans compter l’impérieuse nécessité de lutter pour la libération d’al-Quds, troisième lieu saint de l’islam.

D’autant plus que le monde musulman a besoin d’une trêve, trop de sang y ayant été versé ces dernières années. Si votre souci est le Jihad, en Palestine la question ne se pose même pas, qui plus est la victoire est sûre. Arrêtez donc de vous entretuer. Optez pour ce nouvel objectif plus noble, plus légitime et plus agréable à Dieu.

Ouagadougou, le 11 juillet 2014 Ahmed Simozrag