Accueil du site > Conférence sur la finance islamique > Eclairages très importnts sur Jésus-Christ
      

Eclairages très importnts sur Jésus-Christ

Publication en ligne : lundi 29 février 2016, par Maître Simozrag

1-COMMENT JÉSUS A ANNONCE LA VENUE DU PROPHÈTE MOHAMMED ?

La bonne nouvelle de la venue du prophète Mohammed (paix et salut sur lui) fut annoncée par plusieurs prophètes et messagers notamment Moïse, David, Isaïe, Sophonie, Zacharie, Jésus et autres. Il n’y a pas assez de place pour développer toutes les prophéties sur la venue du prophète Mohammed. On se contentera de citer une des annonces faites par Jésus (paix et salut sur lui).

Jésus a parlé du consolateur, du paraclet, de l’esprit de vérité. Ces termes désignent le prophète Mohammed et personne d’autre.

Dans Jean 14.16, Jésus parle, selon les différentes versions de la Bible, de l’envoi d’un esprit, d’un saint, d’un paraclet, d’un consolateur, d’un défenseur « afin qu’il demeure éternellement avec vous ».

Le paraclet est, chez la plupart des chrétiens le Saint Esprit, c’est-à-dire un ange alors qu’en réalité le terme paraclet désigne celui qu’on appelle au secours, "avocat, conseiller, défenseur, intercesseur, consolateur" ; ces qualificatifs ne s’appliquent pas à un ange ; ils s’appliquent bel et bien au prophète Mohammed. Celui-ci est connu pour avoir pour nom entre autres « Chafi’e » qui signifie « Intercesseur, Défenseur » ? Cette intercession du prophète (psl) auprès de Dieu s’appelle « Ach Chafâ’a al-Koubrâ » ou « Ach Chafâ’a l’oudhmâ » (La Grande Intercession).

Selon les hadiths authentiques, le Jour du Jugement, toutes les créatures se réuniront et iront voir le Prophète Adam, le sollicitant pour qu’il intercède auprès de son Seigneur afin que le jugement puisse débuter. Il leur dira « je n’en ai pas le pouvoir », allez voir le prophète Nouh, et le prophète Nouh, (Paix et Salut sur lui), leur dira « je n’en ai pas le pouvoir », allez voir le prophète Ibrahim qui leur dira les mêmes paroles, puis le Prophète Moussa, puis le Prophète Issa (Jésus), que la Paix et la Grâce d’Allah soient sur eux tous, et tout le monde dira « je n’en ai pas le pouvoir ». Le Prophète Issa leur répondra « Allez voir le Prophète Muhammad ». Alors, se précipitant tous vers lui, le sollicitant et l’implorant, Mohammed (paix et salut sur lui) leur répondra : « cette tâche me revient ». Puis il se prosternera pour son Seigneur. Allah lui dira, après avoir écouté ses doléances « Oh Muhammad, relève ta tête. Demande, ta demande sera exaucée. Intercède, ton intercession sera acceptée ».

Jésus précise : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. » Jean 16.12-15

Jésus dit encore : « Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; moi je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet » Jean 14.15-16

« Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous communiquera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14.26

Ces prophéties s’adaptent parfaitement aux caractéristiques du prophète Mohammed, tout en décrivant l’essentiel de sa mission. Un ange n’a absolument rien à voir dans des faits en rapport avec la nature humaine. Qui, en dehors du prophète Mohammed, pourrait succéder à un messager comme Jésus et parachever sa mission ? Ce n’est, en tous cas, pas un ange ! Qui, en dehors de Mohammed, a pu conduire les hommes à la vérité après le départ de Jésus ? Ce n’est pas un ange ! Que signifient un autre paraclet, un autre consolateur ? N’est-ce pas un autre prophète, un autre messager comme Jésus ? Qui, en dehors de Mohammed, a rappelé tout ce que Jésus a dit ? Qui, en dehors de Mohammed, a légué un Coran et une Sunna qui lui ont permis de demeurer éternellement avec le monde ? A chaque assemblée de prière ou de Zikr, on invoque bénédiction et salut sur lui. Après Jésus, Mohammed est le seul à n’avoir pas parlé de lui-même ! Et le saint Coran de confirmer : « Et il ne dit rien de lui-même, ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée, que lui a enseignée un être d’une force prodigieuse. » s53 v3-5

Le mot « Esprit », dans le langage biblique, signifie prophète : « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; » Jean 16.13

Ce verset est confirmé par cette déclaration de Jean : « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. » 1Jean 4:1

Cette parole de St Jean traduit clairement le mot Esprit par Prophète en précisant notamment que plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Il ressort de ces versets que l’Esprit de vérité est un homme qui entend et qui parle « Il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. » (Jean 16.13-14)

2-Prétendues mort et résurrection de Jésus

La mort et la résurrection de Jésus sont des événements imaginés et non réels. Il suffit comme preuve l’absence d’assurance dans la relation de ces événements. Une véritable cacophonie a entouré ces derniers.

Les évangiles enseignent que Jésus, après avoir trouvé la mort sur la croix, son corps a été mis dans une tombe, vendredi soir. Dimanche matin aux premières heures, Marie de Magdala et Marie, mère de Jacques et Salomé se rendirent à la tombe et découvrirent qu’elle était vide et la pierre roulée. Entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme (évangile de Marc 16.5), deux hommes (évangile de Luc 24.4), un ange (évangile de Matthieu 28.1-4), deux anges (évangile de Jean 20.11-12) qui leur dit (disent) que Jésus est ressuscité et qu’il n’est point ici. Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez comme il vous l’a dit. Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi (évangile de Marc 16.8), elles annoncèrent toutes ces choses aux onze et à tous les autres (Luc 24.9),annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé (Matthieu 28.11), alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur (Jean 20.18) ; mais Jean parle de Marie de Magdala qui, après avoir vu les deux anges, vit Jésus qui lui dit : « ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses » Jean 20.15-18

Ainsi, les contes de la résurrection de Jésus divergent d’un évangéliste à l’autre. On ne sait à quel récit s’en tenir. A noter que « les disciples, présidés par Pierre, eurent des doutes et ne crurent pas en ces contes. Paul fut le premier à déclarer la mort et la résurrection de Jésus dans 1 Corinthiens 15 écrit dix ans, au moins, avant le plus ancien des Evangiles. D’après ce récit de Paul, les Juifs auraient atteint leurs objectifs en mettant fin à la vie de Jésus. Alors que Dieu nous dit le contraire dans le saint Coran.

Il est vrai que les Juifs complotèrent contre Jésus ; mais Dieu déjoua leur complot. Allah rassura Son Messager Jésus en ce sens : « Ô Jésus ! Je vais mettre fin à ta mission sur Terre, t’élever vers Moi, te purifier, te débarrasser des négateurs et placer ceux qui t’ont suivi au-dessus de ceux qui t’ont renié jusqu’au Jour de la Résurrection. À la fin, vous ferez tous retour vers Moi et Je trancherai alors vos différends. » s3 v54 et 55

3-Jésus n’est pas mort

Allah est le Seul à détenir la vérité sur ces malheureux événements et c’est Lui qui dit que Jésus n’est pas mort : Il dit, gloire à Lui : « et à cause de leur parole : « Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah »... Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué. » Sourate 4 Verset 157

Certes, ses ennemis l’ont cherché mais ils ne l’ont pas trouvé, comme cela est mentionné dans l’Evangile de Jean : « Ils cherchaient à se saisir de lui, et personne ne mit la main sur lui. » Jean 7.30 Jésus leur a dit : « Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m’en vais vers celui qui m’a envoyé. Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez venir où je serai. » Jean 7.33, 34

A l’issue de ces tristes événements, Jésus apparut à ses disciples sain et sauf. Il les rassura qu’il était le même Jésus et qu’il n’a subi aucun mal. Il leur montra ses mains, ses pieds et son côté et leur dit : regardez, touchez ! Thomas, qui était absent ce jour-là, se montra réticent à croire, Jésus se présenta une deuxième fois à ses disciples et demanda particulièrement à Thomas de regarder et de toucher ses mains et son côté. Thomas a fini par croire que Jésus n’a pas été crucifié, « Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! » Jean 20.26-27

Les disciples étaient troublés croyant voir un esprit. « Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s’élèvent-elles dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; touchez-moi : un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds » (Luc 24.38.40).

Il leur demanda s’ils avaient quelque chose à manger. « Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel. Il en prit, et il mangea devant eux » Luc 24.42, 43…

Il existe de nombreux témoignages sur la non-crucifixion de Jésus.

Carpocrate, un bon chrétien de la première moitié du IIe siècle, crut que Jésus n’avait pas été crucifié mais que c’était un de ses disciples qui lui ressemblait. Ce témoignage est cité par John Toland, auteur de ‘’ Le Nazaréen ou Nazarenus’’.

L’imam Wahb ibnou Mounabah (mort en 114) a raconté que le crucifié est celui qui est allé vers les juifs. Il a demandé une rançon et ils lui ont donné trente dirhams. Apres cela il a pris l’apparence de Jésus, s’est fait humilier et crucifier.

En 2006, Marek Halter dévoile en annexe de sa fiction sur Marie, un texte apocryphe attribué à la mère de Jésus. On y trouve que Jésus n’est pas mort sur la croix. Les juifs sont connus pour cacher secrètement les choses qui ont de la valeur, il se pourrait donc que ce manuscrit soit une histoire très ancienne.

Deux apocryphes retrouvés dans la Bibliothèque copte de Nag Hammadi disent que c’est Simon de Cyrène qui a été crucifié. Dans un autre livre bien conservé, l’apôtre Barnabé explique que Judas prit l’apparence de Jésus tout en niant complètement être Jésus. Les juifs lui crachèrent dessus, lui mirent une couronne d’épines sur la tête, puis ils le crucifièrent aux yeux de tous.

A ce jour, les dernières découvertes archéologiques notamment les manuscrits retrouvés à Nag Hammadi ont révélé qu’un grand nombre des premiers chrétiens ne croyaient pas en la crucifixion de Jésus Christ et avaient la même croyance affirmée par le saint Coran : « QUE CE FUT UN FAUX SEMBLANT. »

Une ancienne Bible, récemment découverte en Turquie, vieille d’environ 1900 ans, confirme que Jésus Christ n’a pas été crucifié. Cette Bible affirme que Jésus est monté vivant au ciel, et que Judas Iscariote a été crucifié à sa place.

Il s’agit d’un manuscrit écrit au deuxième siècle après Jésus Christ et où les moines Chypriotes ont mentionné que Jésus n’était pas fils de Dieu, qu’il n est pas mort sur la croix et que Jésus avait parlé du prophète Mohammed (paix et salut sur lui).

Le Pape François, s’est rendu en Turquie, le 28/11/2014, pour voir en personne le manuscrit exposé au musée d Ankara. La Bible fait savoir que Jésus a été délivré et la délivrance eut lieu avant la crucifixion et la mort, exemple :

« Il garde tous ses os, aucun d’eux n’est brisé » Psaume 34.21 « C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété... » Hébreux 5.7

« Tu me feras sortir du filet qu’ils m’ont tendu ; car Tu es mon Protecteur. » Psaume 31.5

« Tu me délivreras, Eternel, Dieu de vérité ! » Psaume 31.6

« Et Tu ne me livreras pas aux mains de l’ennemi, Tu mettras mes pieds au large. » 31.9

« Seigneur, j’ai fait appel à toi ; j’ai supplié le Seigneur : Que gagnes-tu à mon sang et à ma descente dans la fosse ? La poussière peut-elle te rendre grâce ? Proclame-t-elle ta fidélité ? Ecoute, Seigneur ! Par pitié ? Seigneur, sois mon aide ! » Psaume 30.9-11

« Au jour du malheur, le SEIGNEUR le délivre, le SEIGNEUR le garde vivant et heureux sur la terre. Ne le livre pas à la voracité de ses ennemis. » Psaume 41.2,3

« Dieu, je suis tenu par mes vœux : j’accomplis pour toi les sacrifices de louange. Car tu m’as délivré de la mort. » Psaume 56.10-14

« Ils ont projeté du mal contre toi, ils ont conçu de mauvais desseins, mais ils seront impuissants. » Psaumes 21.9-12

Ces prophéties sont en parfaite concordance avec la réalité et avec les énoncés du Coran. Jésus invoque Dieu et Dieu répond à son appel ; Il fit échouer le plan des comploteurs et mit sa vie hors de tout danger.

Celui qui n’a pas subi la mort ne peut être ressuscité. C’est le cas de Jésus file de Marie

Il n’y a de résurrection que dans l’au-delà. Jésus n’est pas mort encore pour être ressuscité.

Dieu, le Tout-Puissant, a élevé Jésus au second ciel et l’a plongé dans une sorte de sommeil prolongé. Il restera dans cette situation jusqu’au moment où le faux messie (Ad Dajjal, l’Antéchrist) régnera sur la terre (excepté Médine et La Mecque). Ce faux messie est un homme borgne et mécréant qui prétendra être divin. Il entreprendra de détruire la mosquée Al-Aqsa et construire le Temple à sa place. Il provoquera des guerres et sèmera le désordre sur la terre. Il est le symbole du mal, le représentant de Satan. Tandis que Jésus Christ est le vrai Messie, le symbole du bien, le représentant de Dieu.

4-Jésus reviendra à la fin des temps

Le prophète (paix et salut sur lui) a dit : « l’heure dernière ne viendra pas tant que le fils de Marie ne sera pas descendu parmi vous en qualité d’arbitre équitable, il brisera la croix, il mettra à mort le porc, il supprimera le tribut. Alors l’argent sera si abondant que personne ne voudra plus l’accepter ».

« Il (Jésus) sera un signe au sujet de l’Heure. N’en doutez point. » (Sourate 43, verset 61)

D’après Abou Hourayra (r), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : "Par Celui qui tient mon âme en sa main, la descente de Jésus fils de Marie est imminente ; il sera pour vous un arbitre juste, cassera la croix, tuera les porcs, mettra fin à la guerre et il prodiguera des biens tels que personne n’en voudra plus. En ce moment, une seule prosternation sera meilleure que le monde et son contenu". Puis Abou Hourayra dit : "Lisez, si vous voulez, les propos d’Allah : Il n’ y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n’ aura pas foi en lui avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux (s4 v159)". (Boukhari et Mouslim)

Un hadith rapporté par Ibn Abbas dit que Jésus s’est élevé au ciel alors qu’il était au début de la trentaine et qu’il vivra encore 40 ans sur terre quand il reviendra. La descente de Jésus aura lieu à Jérusalem au moment où les gens s’apprêtent à célébrer la prière du matin (fajr). Lorsque l’imam s’avance pour diriger la prière, Jésus descendra parmi eux ; l’Imam, en le voyant, reculera pour lui céder sa place, mais Jésus lui mettra la main sur l’épaule et lui ordonnera : Demeure à ta place car c’est sous ta direction que s’accomplira cette prière ; une fois celle-ci terminée, Jésus commandera : Ouvrez donc la porte ! On l’ouvrira tandis que l’antéchrist se tiendra derrière elle avec soixante dix mille juifs, chacun armé d’un sabre finement travaillé et dégainé. Lorsque l’antéchrist verra Jésus, il se mettra à fondre comme le sel dans l’eau et prendra la fuite. Jésus le poursuivra en disant : J’ai un coup à te donner et tu ne m’échapperas pas ! Il le rejoindra à la porte orientale de Ludd et le tuera. Allah mettra les juifs en déroute, et rien de ce qu’Il a crée ne dissimulera de juif en ce jour sans qu’Il ne le dénonce : pas une pierre, un arbre, un mur, une bête, qui ne dise : « Ô serviteur d’Allah, ô musulman, voici un juif, viens le tuer [...] »

« L’Heure ne surviendra qu’après l’apparition de ces dix signes : la fumée, le faux messie, la Bête, le soleil se levant à l’Ouest, le retour de Jésus, fils de Marie, Gog et Magog, et trois secousses sismiques – une à l’Est, une à l’Ouest et une en Arabie, suite auxquelles un grand feu jaillira de la ville d’Aden et poussera les gens jusqu’à l’endroit du rassemblement final. » Il n’y a malheureusement pas assez de place pour expliquer ces signes.

Dans tous les cas, parmi ces signes, je peux citer, outre l’apparition de l’Antéchrist et le retour de Jésus, je peux citer les guerres, les désastres écologiques, la fréquence de catastrophes naturelles telles les inondations, les séismes, les vents (cyclones) dévastateurs, les injustices de toutes sortes, la concentration des juifs en Palestine, le développement de l’État d’Israël, le rétrécissement de l’espace planétaire (la terre devient semblable à un village), l’apparition de phénomènes étranges (les Djinns, les OVNI), les unions et groupements étatiques traduisant l’évolution de l’humanité vers un système de gouvernement mondial.

« Vous entendrez parler de guerres et de bruit de guerre : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs... Et, parce que l’iniquité se sera accrue. » Matthieu 24.6-12

D’après un autre hadith rapporté par Anas, le Prophète a dit : « Soixante-dix mille juifs d’Ispahan (Iran), portant le Taylasân, suivront l’Antéchrist » Ces derniers prétendent que ce personnage (l’Antéchrist) est envoyé par Dieu pour diriger le gouvernement juif mondial et faire régner la paix sur la terre. Ainsi s’accomplit la justice de Dieu contre un peuple incrédule, ayant rejeté les vrais Messagers.

Quand on ne croit pas au vrai Messie, on doit s’attendre à un faux messie. Le Messie qu’ils ont tant attendu sera incarné par un personnage satanique qui va les entraîner dans sa chute. « Et quiconque s’aveugle (s’écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un Diable qui devient son compagnon inséparable. » Coran 43.36

Pendant que l’Antéchrist accomplit des prodiges au milieu des foules, Dieu enverra le Messie, le fils de Marie (Paix et Salut sur lui) qui descendra sur le minaret blanc à l’Est de Damas, vêtu de deux pièces d’étoffe de couleur, posant les mains sur les ailes de deux Anges (...) Il recherchera l’Antéchrist, finira par l’atteindre à la porte de Ludd et le tuera.

Lorsque ce dernier le verra, il fondra comme du plomb. Jésus lui enfoncera sa flèche dans la poitrine, le tuera et acculera ses troupes à la défaite de sorte que rien ne pourra les abriter ce jour-là, même les arbres et les pierres dénonceront les mécréants.

L’élimination du faux messie par Jésus éveillera les chrétiens et les juifs qui l’auront suivi, car ils comprendront alors qu’il n’était pas ce qu’il prétendait être. En fait, le rôle joué par Jésus dans la mort du faux messie fera comprendre à la plupart des survivants chrétiens que ce dernier était réellement l’antéchrist annoncé dans leurs propres Écritures.

Jésus n’avait pas accompli sa mission lors de la première étape de sa vie terrestre. Son retour sera une occasion pour l’achèvement de sa mission. En premier lieu, celle-ci consiste à abattre le faux messie et il est le seul à détenir le pouvoir de le faire.

Son règne connaitra l’invasion de Gog et Magog qui sèmeront le désordre sur terre ; n’ayant pas le pouvoir de les vaincre, Jésus demandera l’aide de Dieu et Dieu les détruira Lui-même. Ensuite, Jésus gouvernera le monde et appliquera la Loi de Dieu (la Chari’a) telle qu’enseignée par Mohammed.

Il confirmera ses prophéties concernant l’Islam et le prophète Mohammed à savoir : le paraclet, le consolateur. Il mourra à Médine à l’âge d’environ 74 ans et sera enterré à côté du Prophète. Le monde connaîtra la prospérité et la paix durant son règne.

Puis, quelque temps après sa mort, tous les musulmans de la terre seront saisis par une brise et « soufflés » dans l’au-delà. Seuls les mécréants demeureront sur terre et eux seuls seront les témoins de la fin du monde.

5-Les musulmans aiment Jésus et Jésus aime les Musulmans.

Les musulmans croient en Jésus Christ comme Prophète, envoyé de Dieu. Ils l’aiment, l’honorent et le respectent. L’évocation de Jésus Christ ne passe pas inaperçue devant les musulmans. Chaque fois que ce nom est mentionné devant un Musulman, celui-ci dit : ‘‘ ‘‘Alaihi Salam’’ ou ‘‘ Alayhi Salat wassalam’’ qui signifie (sur lui la grâce et la paix.)

Jésus, à son tour, qualifie les musulmans de bons fruits d’un bon arbre.

Dans Matthieu 7.15, Jésus met en garde contre les faux prophètes qu’on peut reconnaître à leurs fruits. Car, dit-il, on ne peut pas cueillir des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons. « Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. » Matthieu 7.15-19 ; Luc 6.43

Jésus a indiqué les critères de distinction entre le vrai et le faux prophète.

Le bon arbre, dit-il, produit le bon fruit. Nul ne peut douter des qualités morales du prophète Mohammed, attestée par Dieu dans le Coran et par tous ceux qui l’ont connu y compris ses ennemis. Et nul ne peut douter non plus que les musulmans sont le bon fruit produit par ce bon arbre.

Le Coran contient des directives imposant aux musulmans d’être bienfaisants et équitables envers les gens du livre « qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. » s60 v8

« Et discute avec eux de la meilleure façon » s16 v125

Le prophète (Paix et Salut sur lui) avait d’excellents rapports avec les gens du Livre. Il leur rendait visite et les honorait. Il était bon envers eux, se rendait au chevet de leurs malades et avait des échanges et des transactions avec eux.

6-Est-ce que les chrétiens aiment Mohammed et les musulmans ? Jésus Christ (psl) a fait une noble déclaration en disant « Aimez vos ennemis. » Mais, est-ce que les chrétiens ont mis en pratique ce commandement ? La réponse est NON ! Il est déplorable de constater que les chrétiens détestent même les amis de Jésus. Cette réalité est incontestablement prouvée par leur attitude malveillante vis-à-vis de Mohammed, de l’Islam et des musulmans.

Quand on sait que les musulmans ont toujours témoigné leur amour pour Jésus, on ne peut que s’interroger pourquoi donc les chrétiens haïssent Mohammed au point de l’accabler d’injures et de basses calomnies pendant des siècles ? Est-ce de cette façon que l’on doit se comporter avec les amis de Jésus ? Même dans l’hypothèse où Mohammed serait leur ennemi, ne devraient-ils pas l’aimer pour se conformer au commandement de leur Maître ? Vous pouvez donc vérifier vous-même l’énorme contradiction entre les enseignements de Jésus et la réalité de ses disciples.

En 1099, quatre siècles après la conquête de Jérusalem par les musulmans, la ville fut envahie par les Croisés, qui passèrent tous les habitants musulmans au fil de l’épée. Pourtant, allant à l’encontre de ce que craignaient les chrétiens, Salah Eddine al-Ayyoubi, le général musulman qui s’empara de Jérusalem en 1187, ne fit de mal à aucun civil et défendit à ses soldats le pillage. D’ailleurs, il permit aux citoyens chrétiens de prendre tous leurs biens et de quitter la ville en sécurité.

L’Islam nous enseigne comment aimer et comment chasser la haine et la rancœur contre les croyants :

« Et ceux qui sont venus après eux, de dire : ‘‘ Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ! Fais que nos cœurs n’aient jamais de haine contre les croyants ! Seigneur, Tu es Compatissant et Miséricordieux. » s59 v10

Ali Ibn Abi Taleb a dit : « Respecte l’Etre humain, car s’il n’est pas ton frère en religion, il est ton frère en humanité. »

Jésus a dit en Matthieu 22-39 : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Cette parole est traduite en Islam en long et en large et dans les détails. L’Islam recommande d’aimer les parents, la famille, les collègues, les amis, les voisins (la notion du voisinage est très large, elle peut englober toute une ville, elle s’élargit d’autant plus avec les moyens de communication), ce qui revient à dire : aimer tout le monde. Puisse Allah accroitre notre foi et notre clairvoyance !