16. Le Coran corrige la Bible

Publication en ligne : mardi 27 mai 2008, par Maître Simozrag

16. Le Coran corrige la Bible

Le coran est le dernier livre descendu par Allah ; il est destiné à toute l’humanité, il contient l’authentique parole de Dieu contrairement à la Bible qui contient un mélange de parole divine et de parole humaine ; le Coran est venu corriger beaucoup de concepts introduits dans la Bible par les hommes et qui furent considérés comme parole de Dieu. Le Coran donne un avertissement à ceux qui disent : Jésus est dieu, Jésus est fils de Dieu. Le Coran est une lumière éclatante, un remède contre les maladies de l’âme, une protection contre les dangers d’ici-bas et de l’au-delà et un guide vers le salut véritable. Nous donnons ci-après quelques exemples des corrections apportées par le Coran :

La Bible : « Car en six jours l’Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son oeuvre et il s’est reposé. » Exode 31.17

Le Coran : « En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. » Coran s50 v38

La Bible : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » Genèse 1.26

Le Coran : « Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant. » Coran s42 v11

Le Coran : « Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.

Et nul n’est égal à Lui ». Coran s112 v3,4

La Bible : la mort est la conséquence du péché originel : « Mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras ». Genèse 2:17

La Bible : « Comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort. » Romains 5.12

Le Coran : La mort n’a rien à voir avec le péché originel : « Et Nous n’avons attribué l’immortalité à nul homme avant toi. » s21 v34

La Bible : Les anges mangent : « Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent. ? » Genèse 19.3

Le Coran : Les anges ne mangent pas : « Et il ne tarda pas à apporter un veau rôti. Puis lorsqu’il vit que leurs mais ne l’approchaient pas, il les trouva étranges et en eut peur. » s11 v70 ; s51 v27, 28

La Bible : « Jusques à quand, Éternel ! m’oublieras-tu sans cesse ? » Psaumes 13.2

Le Coran : « Mon Seigneur n’est sujet ni à l’oubli ni à l’erreur. » Coran s20 v52

La Bible : « Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ? Réveille-toi ! ne nous repousse pas à jamais ! » Psaumes 44.23

La Bible : « Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice ! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause ! » Psaumes 35.23

Le Coran : « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même (al-Qayyum). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. » Coran s2 v255

La Bible  : « Jusqu’à quand, ô Éternel ?... J’ai crié, Et tu n’écoutes pas ! J’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours pas ! » Habakuk 1.2

Le Coran : « Certes, mon Seigneur entend bien les prières. » Coran s14 v39

Le Coran : « Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés. » Coran s20 v7

Le Coran : « Si mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, qu’ils sachent que Je suis tout près d’eux, toujours disposé à exaucer le vœux de celui qui M’invoque. Qu’ils répondent donc à Mon appel et qu’ils aient foi en Moi, afin qu’ils soient guidés vers la Voie du salut. » Coran s2 v186

La Bible : « Éternel ! Incline ton oreille, et écoute. Éternel ! Ouvre tes yeux, et regarde » 2Roi 19.16

Le Coran : « Allah connaît l’Inconnaissable des cieux et de la terre et Dieu est Clairvoyant sur ce que vous faites. » Coran s49 v18

Le Coran : « C’est Lui qui détient les clés du mystère. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il sait ce que recèle le sein de la terre et le fond de la mer. Nulle feuille ne tombe sans qu’Il le sache, et il n’est point de grain dans les entrailles de la terre ni de brindille tendre ou sèche qui ne soient mentionnés dans un Livre explicite » s6 v59

La Bible : «  Tu as dédaigné l’alliance avec ton serviteur ; Tu as abattu, profané sa couronne. » Psaumes (89:40)

Le Coran  : « C’est [là] la promesse de Dieu. Dieu ne manque jamais à Sa promesse mais la plupart des gens ne savent pas. » Coran s30 v6

La Bible : Aaron fabriqua le veau d’or : « Aaron leur dit : ôtez les anneaux d’or, qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez-les moi. Et tous ôtèrent les anneaux d’or, qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron. Il les reçut de leurs mains, jeta l’or dans un moule, et fit un veau en fonte. Et ils dirent : Israël ! Voici ton dieu qui t’a fait sortir d’Egypte. » Exode 32.2-4

Le Coran innocente Aaron : « Aaron leur avait dit auparavant : « Ô mon peuple ! Ceci n’est pour vous qu’une tentation. Votre Seigneur est, en vérité, le Miséricordieux. Suivez-moi donc et obéissez à mon ordre. Ils dirent : « Nous ne cesserons pas de nous attacher à cela tant que Moïse ne sera pas revenu vers nous » Coran s20 v90, 91

La Bible : Moïse et Aaron ont péché : « Parce que vous avez péché contre moi au milieu des enfants d’Israël, près des eaux de Meriba à Kadès, dans le désert de Tsin, et que vous ne m’avez point sanctifié au milieu des enfants d’Israël. » Deutéronome 32.51 ; Nb 20.12

Le Coran : « Mentionne dans le Livre Moïse. C’était un véritable élu de Dieu, un messager et un prophète. Nous l’appelâmes du versant droit du Sinaï et Nous en fîmes un confident. Et par un effet de notre miséricorde, Nous lui donnâmes son frère Aaron comme prophète » Coran s19 v51-53

Le Coran : « Ô croyants ! N’imitez pas ceux qui ont offensé Moïse ! Dieu l’a innocenté de leurs accusations, car Moïse avait une place de choix auprès de son Seigneur. » Coran s33 v69

Le Coran : « Nous avons comblé de grâce Moïse et Aaron. Nous les avons sauvés, eux et leur peuple, d’un terrible cataclysme. Nous les avons secourus, et ils furent, eux, les vainqueurs. Nous leur avons donné le Livre parfaitement clair. Nous les avons guidés sur la voie droite.

Paix sur Moïse et sur Aaron !

C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font le bien, car ils font partie de Nos fidèles serviteurs » Coran s37 v114-122

La Bible accuse David d’adultère : « David fit demander qui était cette femme [...] et David envoya des gens pour la chercher. Elle vint vers lui, et il coucha avec elle. » 1Samuel 11. »-4

La Bible : « Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l’Eternel, en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé de l’épée Urie, le héthien ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme, et lui tu l’as tué par l’épée des fils d’Ammon. » 1 Samuel 12.9

Le Coran innocente David : « Mentionne Notre Serviteur David, doué de force et plein de repentir...Nous avons affermi sa royauté, Nous lui avons donné la sagesse et l’art d’arbitrer les litiges...Il a près de Nous une place et un beau lieu de séjour. » Coran s38 v17-25

La Bible accuse Salomon de polythéisme : « A l’époque de la vieillesse de Salomon, ses femmes inclinèrent son cœur vers d’autres dieux ; et son cœur ne fut point tout entier à l’Eternel, son Dieu [...] Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites. Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il ne suivit point pleinement l’Eternel, » 1Rois 11.4-6

Le Coran innocente Salomon : « A David nous avons donné Salomon : Quel excellent serviteur ! Il est plein de repentir !...Oui, Salomon a près de Nous une place et un beau lieu de séjour » Coran s38 v30-40

La Bible : « Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité. » 2Samuel 22.27

Le Coran : « Ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l’ordonne, fût-ce contre vous mêmes, contre vos père et mère ou proches parents » Coran s4 v135

Le Coran : « La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié. » Coran s41 v34

Le Coran : « Rends le bien pour le mal. » Coran s23 v96

La Bible  : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » Jean 3.16

La Bible : « Je publierai le décret ; L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui. » Psaumes 2.7

Le Coran  : « Dis : « Il est Allah, Unique.

Dieu, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.

Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.

Et nul n’est égal à Lui ». Coran Surat 112

Le Coran : « Certes, ils disent dans leur mensonge :

« Allah a engendré » ; mais ce sont certainement des menteurs !  » Coran s37.151,152

Le Coran : « Allah ne S’est point attribué d’enfant et il n’existe point de divinité avec Lui ; sinon, chaque divinité s’en irait avec ce qu’elle a créés et certaines seraient supérieures aux autres. (Gloire et pureté) à Dieu ! Il est Supérieur à tout ce qu’ils décrivent. » Coran s23 v91

Le Coran : « Et ils ont dit : « Le Tout Miséricordieux S’est attribué un enfant ! »

Vous avancez certes là une chose abominable ! Peu s’en faut que les cieux ne s’entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent, du fait qu’ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux, alors qu’il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d’avoir un enfant ! Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux, [sans exceptions], en serviteurs. Il les a certes dénombrés et bien comptés. Et au Jour de la Résurrection, chacun d’eux se rendra seul auprès de Lui. » Coran 19.88-95

La Bible : « Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide. Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d’argent, des vases d’or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Égyptiens. » Exode 3.21, 22

« Les enfants d’Israël firent ce que Moïse avait dit, et ils demandèrent aux Égyptiens des vases d’argent, des vases d’or et des vêtements. » Exode 12.35

Le Coran « Dis : « [Non,] Dieu ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Dieu ce que vous ne savez pas ? » Coran s7 v28

Le Coran : « Certes, Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. » Coran s16 v90

Le Coran : « Dis : Mon Seigneur a interdit les turpitudes tant apparentes que cachées, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas » Coran s7 v33

La Bible : « Préparez le massacre des fils, A cause de l’iniquité de leurs pères ! » Esaïe 14.21

Le Coran : « Chacun n’acquiert [le mal] qu’à son détriment : personne ne portera le fardeau (responsabilité) d’autrui. » Coran s6 v164

Le Coran : « Et nul ne portera le fardeau de l’autre » s17 v15 ; s35 v18

La Bible : « Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. » Ezichiel 9.6

Le Coran : « C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque sauve la vie d’un seul homme, c’est comme s’il avait sauvé la vie de tous les hommes. » Coran s5 v32

La Bible : « Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ; » Nombres 31.17 « mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme. » Nombres 31.18

Le Coran : « Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a déclarée sacré » Coran s6 v151 ; s17 v33

Le Prophète (Paix et Salut sur lui) donnait ces consignes aux soldats avant qu’ils partent en guerre : « Avancez au nom de Dieu. Ne tuez ni personne âgée, ni enfant, ni femme et ne dépassez pas les limites. » (Malek in Al Muwatta’)

La Bible : « Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi. » Romains 3.28

Le Coran : « Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : « Nous croyons ! » sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. » Coran s29 v2

Le Coran : « Celui qui est croyant est-il comparable au pervers ? (Non), ils ne sont point égaux. Ceux qui croient ET accomplissent les bonnes oeuvres, auront leur résidence dans les Jardins du Refuge, en récompense de ce qu’ils oeuvraient. » Coran s32 v18

Le Coran : « Ô vous qui croyez ! Inclinez-vous ! Prosternez-vous ! Adorez votre seigneur et faites le bien, dans l’espoir d’assurer votre salut » ! » Coran s22 v77

La Bible : « Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. » Mathieu 5.39

Le Coran  : « La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime point les injustes ! » Coran s42 v40

Le Coran : « Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas que Dieu vous pardonne ? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux ! » Coran s24 v22

La Bible : « Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements » Matthieu 27 32 ; Luc 24.21 ; 1Corinthiens 1.23 ; Hébreux 6.6

Le Coran : « Et pour avoir dit : « Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, le messager de Dieu », alors qu’ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais il leur a seulement paru ainsi. Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude ; ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué, mais Allah l’a élevé vers Lui. » Coran s4 v157, 158

La Bible : « Ils burent du vin, et ils louèrent les dieux d’or, d’argent, d’airain, de fer, de bois et de pierre » Daniel 5.4

La Bible : « Ne continue pas à ne boire que de l’eau ; mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions » 1 Timothée 5.23

Jésus a changé l’eau en vin : (Jean 2.1-9 ; 4.46) ; Matthieu 26.27 ;

« Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous » Marc 14.23

Le Coran : « Ô vous qui croyez ! Le vin, les jeux de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en afin que vous réussissiez. » Coran s5 v90

La Bible : « Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger » deutéronome 23.20

Le Coran : « Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt » Coran s2 v275

Le Coran : « Ô croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez ! » Coran s3 v130

La Bible : « Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure. » Romains 14.14

Le Coran  : « Il vous est interdit de consommer la bête morte, le sang, la viande de porc, celle d’un animal sacrifié à d’autres divinités qu’à Dieu, la bête étranglée, assommée, morte d’une chute ou d’un coup de corne, ou celle qui a été entamée par un carnassier - à moins qu’elle n’ait été égorgée à temps- ainsi que celle qui a été immolée sur un autel païen. » Coran s5 v3

La Bible : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit » Matthieu 28.19

Le Coran : « Et dis : « Louange à Allah qui ne S’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé dans le Royaume, qui n’a jamais eu besoin de protecteur contre l’offense ! Proclame donc hautement Sa grandeur ! » Coran s17 v111 ; s25 v2

Le Coran : « Et n’invoque nulle autre divinité avec Allah. Point de divinité à part Lui. Tout doit périr, sauf Son Visage. A Lui appartient le jugement ; et vers Lui vous serez ramenés » Coran s28 v88

Le Coran : « Vous m’invitez à nier Allah et à Lui donner des associés [...] Alors que je vous appelle au Tout Puissant, au Grand Pardonneur. Nul doute que ce à quoi vous m’appelez ne peut exaucer une invocation ni ici-bas ni dans l’au-delà. » s40 v42,43

La Bible : « Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils » Jean 5.22

Le Coran  : « Le jugement n’appartient qu’à Allah : Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges » Coran, s6 v57

Le Coran : « Et Il n’associe personne à Son jugement » Coran, s18 v26

Le Coran : « C’est Allah qui juge et personne ne peut s’opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes » Coran, s13 v40 ; s3 v55 ; s2 v113 ; s4 v141 ; s39 v3 ; s6 v62 ; s12 v40, 67 ; s28 v70, 88 ; s40 v12 ; s27 v78  ; s10 v93 ; s45 v17  ; s40 v20


10 Messages de forum

  • Le Coran corrige la Bible 5 novembre 2012 06:35, par gerard2007

    bonjour ,

    le coran ne corrige rien , il contredit la bible . la bible est venu 35 siècles avant le coran , 35 c’est pas rien . le musulman dit craindre dieu , peu importe si la vérité soit dans le judaïsme le christianisme ou l’islam , le vrais croyant doit chercher la vérité . les écrits de la thora son sans ambiguïté , clair et limpide quant a ces prophéties . la promesse ( j’aurais pitié de vous (juif) et je vous ramènerais sur la terre de vos père , la terre redonnera ses fruits ) les juifs sont revenu sur leur terre , si un musulman honnête dans sa démarche intellectuelle l’accepte , il ne peu que dire OUI la prophétie c’est réalisé merveilleusement , dieu l’a voulu ainsi , ainsi comme mentionné dans la thora , pas dans le coran !!! le musulman dit que la bible est falsifié . preuve que c’est le coran qui a plagié la thora , mais en oubliant le principal : vous pratiquez la circoncision comme les juifs , la thora dit que la circoncision doit se faire le 8eme jours -. le coran oublie le 8eme jours , il est démasqué .

    Taux de prothrombine wikipedia / vérifier svp !! Le TP est normalement compris entre 70 à 100 %.

    Le foie est l’organe producteur des protéines « facteurs de coagulation sanguine ». Celui d’un nouveau-né ne produit que 30 % du taux optimal. Il n’optimalise son fonctionnement que le 7e jour après la naissance où ce taux atteint 100 %, le 9e jour, ce taux est aussi à 100 % et il décroît très lentement tout au cours de la vie. Seul le 8e jour, le taux de fabrication de ces protéines atteint 110 % ou même parfois 115 %. C’est ainsi que, de tous les jours de la vie d’un être humain, le jour où l’organisme est le plus propice à une opération chirurgicale est le 8e jour.

    voila un vrais miracle sans interprétation si torsion du message , dieu aime son peuple et leur donne le meilleur jour pour circoncire .

    • Le Coran corrige la Bible 5 novembre 2012 09:49, par Maître Simozrag

      Bonjour,

      Vous étiez où lorsque nous étions en train de débattre des contradictions et incohérences de la Bible ? Vous arrivez un peu en retard, n’est-ce pas ?

      La Bible est truffée d’erreurs ; elle est de ce fait indéfendable.

      En termes de débat, il le semble inutile de répondre à votre message absurde et anachronique. Je me contente de vous orienter sur deux rubriques sur ce même site pour vous indiquer l’ampleur des grossièretés du livre que vous défendez :

      http://www.bismillah-debats.net/Les...

      http://www.bismillah-debats.net/Con...

      • Le Coran corrige la Bible 5 septembre 2014 17:20, par Abdul

        Le Coran corrige la Bible.. Quel titre présomptueux et arrogant.. Bonjour, avez-vous une preuve incontestable de l’origine divine du Coran ? Vous comprenez quand je dis preuve (voir définition ci dessous) Une preuve est un fait ou un raisonnement propre à établir solidement la vérité. Sommes nous dans le cas du Coran ? NON ! Tout ce que nous avons c’est un homme dictant et d’autres écrivant, Il y a de cela plusieurs siècles sur différents supports (cuir etc.. ). Ça se sont les FAITS ! Si vous vous êtes honnête, vous me répondrez que vous n’avez pas de preuve de l’origine divine. Sinon c’est de la mauvaise fois. Par pitié, ne me renvoyé pas vers des liens ou ne me parlé pas des preuves pseudo scientifiques du Coran. Merci. Je trouve le discour des croyants dangereux car il n’est pas éclairé mais aveugle. Je pense que si vous voulez pratiquer, faites le en silence sans forcer les autres, ce n’est pas votre affaire c’est celle de Dieu. Avant de s’occuper des autres, faites déjà pour vous, vous aurez déjà assez de boulot.. Et combien d’hommes athées sur terre valent bien mieux que beaucoup de pratiquants. PS : je souhaite une réponse objective et intelligente..

        • Le Coran corrige la Bible 6 septembre 2014 14:57, par Maître Simozrag

          Bonjour,

          Quelqu’un comme vous qui ne connait pas le Coran, il est tout à fait normal qu’il réagisse de la sorte. L’adage arabe dit : l’homme est l’ennemi de ce qu’il ignore.

          Le Coran est un miracle éternel qui continue d’étonner plus d’un milieu scientifique. Il a évoqué des événements du passé et du futur totalement inconnus à l’époque du prophète Muhammad. Certains énoncés furent vérifiés et confirmés par l’histoire et la science moderne, d’autres demeurent jusqu’à nos jours un défi à l’intelligence humaine. II a été scientifiquement prouvé - et le défi demeure lancé par Dieu - que les plus grands érudits des humains et des Djinns, même s’ils mettaient en commun leurs efforts, sont incapables de produire une œuvre semblable au Coran. Comment peut-on admettre qu’un berger du septième siècle, de surcroît analphabète, vivant dans le désert ait pu réaliser une œuvre pareille ? Impossible ! Mille fois impossible !

          L’éloquence du Coran est incomparable ; dès le début de sa révélation, les champions de la rhétorique arabe ont compris le caractère surhumain du discours coranique dont le sens et l’éloquence n’ont aucune ressemblance avec leurs chefs d’oeuvres poétiques.

          Les grands poètes et les orateurs de talent se sentirent embarrassés de l’expliquer et en dépit des multiples tentatives, ils furent incapables de relever le défi de produire un chapitre (Sourate) semblable.

          Le Coran a évoqué des événements sur le passé et sur le futur totalement inconnus à l’époque du prophète Mohammed (Paix et Salut sur lui). Certains énoncés furent confirmés et vérifiés par les faits historiques et les découvertes de la science moderne, d’autres demeurent jusqu’à nos jours un défi à l’intelligence humaine.

          Le Coran relate des récits sur des peuples anciens qui n’étaient mentionnés nulle part ailleurs. Mohammed et les hommes de science de son époque n’étaient pas en mesure ni matériellement, ni intellectuellement de les savoir. Mohammed ne savait ni lire ni écrire, élevé dans un milieu nomade (bédouin) parmi des gens ignorants, il n’avait jamais fréquenté des hommes de science pour avoir une idée sur l’histoire de ces peuples dont la Bible ne fait aucune mention. Il s’agit des peuples de Aad, Thamoud, les gens d’Ar Rass, Al Aykah, les gens de Toubba, le peuple de Madyan, etc. On y trouve l’histoire de ces peuples racontée d’une manière impressionnante et dans un style admirablement éloquent. Dieu fait savoir à maintes reprises au prophète qu’il s’agit d’informations relevant du mystère auxquelles on ne saurait avoir accès que par la révélation.

          « Ce sont des nouvelles de l’inconnaissable que nous te révélons. Tu n’étais pas parmi eux lorsqu’ils jetaient leurs roseaux pour décider qui d’entre eux se chargerait de Marie. Tu n’étais pas non plus parmi eux lorsqu’ils se disputaient. » Coran S3 V44 .

          « Tu n’étais pas du côté Ouest du mont Sinaï quand Nous réglâmes la mission de Moïse et tu n’étais pas parmi les témoins... ‘Et tu n’étais pas résident parmi les gens de Madyan leur récitant Nos versets ; mais c’est nous qui envoyons les messagers’ ‘Et tu n’étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu) comme une miséricorde de ton Seigneur pour avertir un peuple qui n’a pas reçu d’avertisseur avant toi afin qu’ils se souviennent’. » Coran 28.44-46.

          « Ce sont là des récits inconnus que Nous te révélons. Et tu n’étais pas parmi eux quand ils se mirent d’accord pour comploter. » Coran 12.102

          Ce dernier verset fait allusion aux enfants de Jacob (Paix et Salut sur lui) qui se concertaient pour jeter leur jeune frère Joseph (Paix et Salut sur lui) dans le puits.

          « Ceci fait partie des récits que Nous t’avons révélés concernant le mystère. Tu ne les savais pas ni toi, ni ton peuple avant cela. » Coran 11.49

          De nombreux savants occidentaux, surpris de trouver dans le Coran des énoncés relatifs à leurs récentes découvertes, ont fini par reconnaître son origine divine. Ainsi en est-il de la séparation en pleine mer et océan de l’eau douce et de l’eau salée constatée par le Commandant Cousteau, phénomène cité plus d’une fois dans le Coran. (Cf. Sourates : 35.12 ; 25.53 ; 27.61 ; 55.19.)

          Le Coran expose des vérités scientifiques irréfutables sur l’univers, les mouvements des planètes et des étoiles dans l’espace, les métaux dans l’espace, les peuples des cieux, les phénomènes météorologiques tels que les nuages, les vents, la pluie, l’électricité atmosphérique, les volcans marins, les ressources des fonds marins, etc.

          Dans son ouvrage’’ la Bible, le Coran et la Science’’, le Docteur M. Bucaille écrit : « Le Coran ne contient assurément aucune proposition en contradiction avec les connaissances les mieux établies de notre temps et il ne laissait aucune place aux idées de l’époque sur les sujets traités. Mais, bien plus, un grand nombre de faits qui ne seront découverts qu’à l’époque moderne y sont évoqués, à telle enseigne que je pus présenter à l’académie de médecine une communication sur les ‘données physiologiques et embryologiques du Coran. Ces données constituent comme bien d’autres sur des sujets différents, un véritable défi à l’explication humaine, compte tenu de ce que nous savons de l’histoire des sciences... La comparaison de plusieurs récits de la Bible avec les récits des mêmes sujets du Coran rend compte de l’existence des différences fondamentales entre des affirmations bibliques scientifiquement inacceptables et des énoncés coraniques en parfaite concordance avec les données modernes... On ne peut pas concevoir que beaucoup d’énoncés coraniques qui ont un aspect scientifique aient été l’oeuvre d’un homme en raison de l’état des connaissances à l’époque de Mohammed. Aussi, est-il parfaitement légitime non seulement de considérer le Coran comme l’expression d’une révélation, mais encore de donner à la révélation coranique une place tout à fait à part en raison de la garantie d’authenticité qu’elle offre et de la présence d’énoncés scientifiques qui, examinés à notre époque, apparaissent comme un défi à l’explication humaine. » "La Bible, le Coran et la Science décrit le Coran comme étant en accord avec les faits scientifiques et les connaissances modernes sur la création de l’univers, la terre, l’espace, le règne animal et végétal, la reproduction humaine, etc. qui ont été révélées il y a quatorze siècles à Mahomet, prophète de l’islam. Bucaille affirme que - à la différence de la Bible et des Évangiles qui révèlent des choses qui sont en totale contradiction avec les connaissances modernes et scientifiques actuelles, notamment pour ce qui est de la création de la Terre, la date de l’apparition de l’homme sur terre (qu’on peut déduire des généalogies énumérées dans la Bible), le récit du déluge, ou la généalogie de Jésus, rapportés par la Bible de façon manifestement erronée4 - le Coran énonce que dans l’islam, la science et la religion sont « des sœurs jumelles ».

          Selon Maurice Bucaille, la Bible contient des erreurs scientifiques monumentales et pas une seule ne se trouve dans le Coran, que ses descriptions de phénomènes naturels rendraient compatible avec la science moderne. Bucaille conclut que le Coran révélé au prophète Mahomet, un homme illettré et incapable de prouver des faits qui seront confirmés, quatorze siècles plus tard, par la science moderne, est la véritable parole de Dieu[réf. nécessaire].

          Il ne pose pas la question de savoir s’il peut y avoir volonté de Dieu de communiquer la science à l’Homme, et si une telle volonté n’entrerait pas en contradiction avec le processus de liberté que Dieu a laissée à l’Homme, ou, en d’autres mots, au schéma du développement humain sous-jacent des plans divins. L’ouvrage n’examine que certaines sciences allant dans le sens de l’auteur, et non d’autres contredisant sa thèse, telles l’archéologie et l’histoire." (Wikipédia)

          La moindre réflexion sur un verset du Coran peut rendre compte de sa nature divine. En effet, aucune puissance au monde, hormis Dieu, ne peut se targuer d’avoir un pouvoir tout puissant et absolu sur l’univers et les créatures qui s’y trouvent. Dans ce sens, le Coran regorge de versets où Dieu menace de détruire "s’Il veut" "en un clin d’oeil" l’univers, de faire cesser la vie, de faire disparaître toutes les créatures "tous les hommes", d’instituer "une nouvelle création", une génération nouvelle, un nouveau monde. A ce sujet, se référer au Coran : 4.133 ; 14.19 ; 35.16 et 41 ; 42.49.

          C’est une oeuvre de très haute perfection, bien au-dessus des capacités et des intelligences humaines.

          Le professeur Keith Moor, un éminent spécialiste de renommée mondiale en chirurgie et en embryologie, a comparé les phases figurées de l’embryon dans le Coran à son image réelle aux différents stades de son développement et en a démontré la parfaite concordance. Il affirme en outre que « Les phases de l’embryon dans l’enceinte de sa mère, telles qu’elles sont admises aujourd’hui à travers le monde, sont complexes et mal comprises, et cela n’est d’aucune utilité pour comprendre les phases de l’évolution de l’embryon car ces phases sont soumises à un système numérique : c’est-à-dire phase n°1, phase n°2, phase n°3, etc. La répartition que l’on retrouve dans le Coran n’obéit pas à cette démarche numérique mais répond sur les formes différentes et caractéristiques qu’on distingue clairement ; et c’est ainsi que le Coran adopte : Notfa : goutte de sperme ; Alaka : caillot de sang, quelque chose qui s’accroche (ressemblant à la sangsue) ; Modgha : chair mâchée ; puis tissu osseux, qui est finalement habillé de chair (lahm), créant une autre création : la période fœtale. »

          L’éminent professeur affirme poursuivre désormais ses recherches en s’appuyant sur les phases caractéristiques retenues dans le Coran avant de conclure : « comment Mohamed (psl) pourrait-il décrire, il y a plus de 1400 ans, l’embryon et son développement d’une façon aussi précise, alors que les scientifiques ne l’ont découvert que depuis trente ans ? »

          Le professeur E. Marshall Johnson, chef du service de chirurgie et directeur de l’institut Daniel à l’université Thomas Jefferson, a abouti aux mêmes conclusions.

          Après s’être vivement opposé à toute idée de comparaison des énoncés du Coran, il y a plus de 1400 ans, avec les données de la science moderne, notamment en ce qui concerne la création de l’homme par phase parce que ce phénomène n’a été mis en évidence par les chercheurs que très récemment, il a finalement accepté de se soumettre à l’exercice lorsqu’on a pu difficilement lui faire prendre connaissance de quelques versets y afférents. Ses constats sont les suivants : « Le coran, en fait, a explicité les phases extérieurs, mais insiste également sur les phases que connaît l’embryon à l’intérieur, au cours de sa création et de son évolution. Il confirme les péripéties essentielles auxquelles les savants contemporains ont accédé récemment. ---------- En ma qualité de scientifique, je suis seulement en mesure de confirmer des choses concrètes que je peux voir avec précision, je peux comprendre l’embryologie, l’évolution de la science biologique, je peux comprendre les thèmes qui me sont traduits du Coran, comme les exemples que j’ai déjà donnés. Si on suppose que je sois transporté à l’époque d’il y a 1400 ans, avec toutes les connaissances acquises aujourd’hui, que je sois appelé à faire une description des choses, je n’aurais pu les décrire aussi bien qu’elles l’ont été ; je ne vois rien, aucune raison, aucune preuve pour réfuter la conception de Mohamed (psl) qui devait nécessairement recevoir ses informations de quelque part. C’est pourquoi je ne vois rien qui soit en contradiction avec les principes de l’intervention divine qui englobe ce que Mohamed (psl) devait communiquer. ----Oui, il s’agit bien d’une révélation, et je n’éprouve aucune difficulté en accord avec ma raison pour dire qu’on est en présence d’une inspiration divine ».

          La réaction du professeur Alfred Croner des USA, un des plus illustres scientifiques au monde en matière de géologie, face à ce verset du Coran : « Les impies ne voient-ils pas que les cieux et la terre formaient à l’origine une masse soudée (compacte) ? Nous les avons ensuite scindés (séparés), et de l’eau Nous avons fait provenir toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? » (Coran, S21, v 30).

          Il affirme notamment qu’ « une personne qui ignorait totalement la physique nucléaire, il y a plus 1400 ans, n’était pas à mon avis en mesure de découvrir par sa raison que la terre et les cieux avaient les mêmes origines, de même que d’autres nombreux problèmes que nous avons à débattre… »

          Enfin la réponse du professeur Armstrong, l’un des plus célèbres astronautes des USA et l’un des plus grands savants de la NASA, à la question sur l’origine du fer : « Je vais vous dire comment tous les éléments de la terre se sont constitués, parce qu’on a pu le découvrir, et beaucoup d’expériences ont été effectuées pour prouver le bien-fondé de mes propos. Les différents éléments rassemblent différentes particules telles que les électrons, les protons et d’autres encore. Pour que ces particules s’unissent dans un atome, chaque élément a besoin d’énergie. Lorsqu’on a calculé l’énergie nécessaire à la formation d’un atome de fer, on a trouvé qu’il fallait une énergie quatre fois égale à l’énergie du système solaire. Ce n’était pas l’énergie de la terre ni du soleil, ni de la lune etc. Mais l’énergie de tout le système ne suffit pas à la formation d’un seul atome de fer, qui nécessite quatre fois l’énergie du système solaire….C’est pour cela que les savants estiment que le fer est un élément étrange venu à la terre et n’y a pas été formé… ».

          C’est bien ce qui ressort de ce verset du saint Coran datant du 7e siècle : « …Nous avons fait descendre le fer dans lequel il y a une force terrible, aussi bien que des utilités pour les gens » ! (Coran, s57, v25)

          La découverte en 1907 de la momie de Mineptah, le successeur de Ramsès II, c’est-à-dire le pharaon de l’Exode, sensé donc avoir été emporté par les flots de la Mer rouge, donne une nouvelle tonalité au verset 92 de la sourate 10 du Coran qui dit « Aujourd’hui, Nous te sauverons en ton corps afin que tu sois un Signe pour ceux qui viendront après toi ». Je vous invite à prendre connaissance des travaux de Maurice Bucaille pour bien mesurer cet autre miracle du Coran et de vous poser aussi cette question : « les restes momifiés du Pharaon de l’Exode ne constituent-ils pas aujourd’hui un Signe pour les hommes, désormais possesseurs de données qui permettent de regarder la sortie d’Egypte comme un réel événement historique ? »

          Avez-vous besoin d’autres preuves. Il y e a une multitude encore, mais je m’arrête là, par souci d’abréviation.

          • Le Coran corrige la Bible 6 septembre 2014 18:11, par Abdul

            Salam ((Quelqu’un comme vous qui ne connait pas le Coran, il est tout à fait normal qu’il réagisse de la sorte.)) Vous avez raison. Je ne peux me comparer à un spécialiste du Coran. Mais moi c’est pas grave, je ne suis pas Musulman..mais vous, vous ne connaissait pas ce livre non plus. Sinon vos réponses ne ressembleraient pas à une mauvaise réclame parsemée de phantasmagorie. Ah ! Maurice Bucaille..permettez moi de mettre en doute l’honnêteté intellectuelle de ce cher Maurice. Savez-vous qu’il était le médecin personnel d’une grande famille saoudienne ? Comment un homme qui vante autant le Coran, ne se soit pas converti ? MINEPTAH : ce nom n’est jamais mentionné dans le Coran. Est-il le pharaon de l’exode ? Personne n’en ai sur. Le fer tombe du ciel, pas nouveau pour l’Égypte ancienne ! Il l’appelé Métal celeste et fabriqué des bijoux avec. Il tombe sur terre de façon violent car il se trouve dans les météorites. ((Alfred Croner des USA, un des plus illustres scientifiques au monde en matière de géologie)). C’est curieux, une personne aussi illustre est introuvable sur le web, si ce n’est sur les sites faisant la promotion de l’islam ! ((puis tissu osseux, qui est finalement habillé de chair )) Faux ! Le tissu osseux arrive après. Il y peu de possibilités a cette erreur importante, ou le Prophète se trompe, ou s’est Dieu, ou un texte déformé. Et je parle pas de l’illustre Keith Moor qui valide ! Sinon, depuis la nuit des temps les femmes font des fausses couches. Ainsi tout au long de l’histoire les differents stades du développement embryonnaire ont pût être constaté. Bref, je suis désolé mais vous n’avez pas répondu clairement à ma question qui était de me prouver de manière incontestable l’origine du Coran. Vous ne pouvez pas !! Cela reste une croyance c’est tout.

            • Le Coran corrige la Bible 7 septembre 2014 07:34, par Maître Simozrag

              Salam, merci de m’avoir lu. Il fallait réfléchir avant de me répondre avec précipitation. Je pense que si vous connaissiez la langue arabe, vous comprendriez mieux ce que je veux dire et il serait plus facile pour vous de reconnaître l’origine divine du Coran. Cependant, je constate que ce qui pose problème chez vous apparemment, c’est l’absence de logique et le mode de raisonnement et cela n’a rien à voir avec la connaissance ou la non-connaissance de la langue arabe.

              A propos de Maurice Bucaille, il n’y a pas de rapport entre son ex-employeur (la famille saoudienne) et ses conclusions scientifiques. Ce qui compte, c’est la découverte de cette vérité scientifique énoncée dans le Coran il y a quatorze siècles. Vous dites que "MINEPTAH" n’est pas mentionné dans le Coran. Le Coran parle du Pharaon sans en citer le nom. C’est Maurice Bucaille qui parle de Mineptah mais là n’est pas le problème. Ce qui compte c’est le sauvetage du corps du Pharaon comme mentionné dans le Coran, à savoir : "Nous fîmes traverser la mer aux enfants d’Israël. Pharaon et son armée se lancèrent à leur poursuite avec acharnement et hostilité. Puis quand la noyade l’eut atteint, il s’écria : "Je reconnais qu’il n’y a d’autre dieu que Celui en qui croient les fils d’Israël, et me soumets totalement à Lui." C’est maintenant que tu te soumets, lui dit le Seigneur, alors qu’auparavant tu as désobéi et tu as été du nombre des rebelles. Aujourd’hui, Nous allons te sauver en ton corps afin que tu serves de signe à ceux qui viendront après toi. Cependant, beaucoup de gens sont complètement indifférents à Nos signes." s10 v90-92

              Au sujet des phases de la création, je vous indique le verset en vous invitant à y réfléchir au lieu de critiquer : ’ Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme déposée dans un réceptacle bien protégé. Ensuite Nous avons transformé cette goutte en un caillot de sang dont Nous avons fait un embryon, puis de cet embryon nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre créature..." s23 v12-14

              Enfin, je peux vous assurer que le Coran est la Parole de Dieu, il n’y a pas l’ombre d’un doute là-dessus ! Les preuves en sont fort nombreuses. Elles vont de l’absence de contradictions jusqu’à la véracité de ses énoncés en passant par ses miracles scientifiques, historiques, linguistiques, numériques, la symétrie des mots employés et leur pertinence, la beauté de son style bien au-dessus des capacités humaines et enfin l’impossibilité de relever le défi de produire une œuvre semblable malgré les multiples tentatives reprises et répétées à travers les siècles.

              Chaque verset du Coran, du premier jusqu’au dernier, prouve son origine divine, car il est impossible qu’une personne ou un génie puisse s’exprimer ainsi. Le miracle du chiffre 19 constitue à lui seul une preuve de l’origine divine du Coran. Il est impossible pour un humain de composer un livre d’une telle importance et dont les chiffres, les lettres, les mots, les phrases, les chapitres seraient en parfaite correspondance avec un nombre donné, en l’occurrence le nombre 19. Il n’y a pas un seul mot du Coran qui soit propre à Mohammed. Ce dernier y est l’objet de réprimandes, de menaces, de contraintes en matière d’action, d’abstention, de déclaration d’impuissance, d’ignorance quant au futur, voire de son devenir même. Parfois le Coran reproche à Mohammed lui-même son intention de commettre tel ou tel acte, par exemple : " Ils ont failli te détourner de ce que Nous t’avons révélé dans l’espoir de t’amener à forger de fausses révélations et à Nous les imputer moyennant quoi ils t’auraient adopté pour ami intime. Et si Nous ne t’avions pas raffermi, tu aurais bien failli t’incliner quelque peu vers eux.Et Nous t’aurions alors fait gouter le double des tourments de la vie et le double des tourments de la mort, sans espoir pour toi de trouver contre Nous un quelconque secoureur." s17 v73-75

              Je crois qu’il ne sert à rien de s’engager dans une polémique stérile. Je voudrai avant de terminer vous inviter à y réfléchir, à employer la raison au lieu de suivre des gens égarés. Il y va de votre intérêt et de votre avenir, le Coran est la vérité et vous allez regretter si vous n’y croyez pas et ce sera un regret éternel auquel on ne pourra y remédier, je prie Dieu de vous accorder la foi en Sa Sainte Parole qu’est le Coran et de vous guider !

          • Le Coran corrige la Bible 14 janvier 2015 10:43, par ro

            Les propos d’un astrophysicien sur les soi-disant faits scientifiques dans le Coran : http://www.lemessieetsonprophete.co...

            • Le Coran corrige la Bible 21 juin 2015 17:05, par Tamim

              Je suis musulman, et j’en conviens que le titre utilisé "le Coran corrige la Bible" est un peu fort. La preuve les réactions sont plus fortes. Nous nous pourrons jamais arriver à un vrai dialogue inter religion si chaque personne ignore la religion de l’autre. Plusieurs récits de la bible, ont été conforté par les coran.Alors il faut surtout dépassionner le débat, nous sommes avant tous monothéistes, déjà un point commun, un seul Dieu. Alors soyons à la hauteur de notre foi ! dialoguons dans la sérénité, la sagesse et dans l’amour de notre prochain.

  • Le Coran corrige la Bible 23 juillet 2015 04:12, par Alboury

    Chers frères en religion,k, c’est avec un très grand intérêt que j’ai lu cet article, ainsi que tous les commentaires qui ont suivi. Je partage l’appel lancé pour un échange de points de vue sans passion et une argumentation scientifique. Je suis un musulman et j’aime lire souvent les livres sacrés des trois religions monothéistes : Ancien Testament, Nouveau Testament et Coran. Le Coran, parole de Allah (SWT) révélée au Prophète Mouhammad (SAS) nous incite à croire à tous les prophètes et à tous les livres révélés. Ces livres révélés sont guide et lumière pour les croyants. Faut-il cependant rappeler que le Coran parle, au sujet des livres révélés antérieurs au Coran, de Torah, Psaumes et Evangile, et nulle part de Bible. Ce terme n’existe pas aussi dans la Bible elle-même. Le Coran, par rapport aux textes de la Bible présente quatre avantages considérables : (i) le Coran n’a qu’un seul auteur, Allah Tout Puissant, (ii) la Révélation qui s’est échelonnée sur 23 ans, a été écrite sur différents supports et mémorisée du vivant du Prophète Mouhammad (SAS), (iii) C’est durant le califat de Abou Bakr, 1er Calife, que le Coran sera rassemblé par le scribe du Prophète, après un travail méticuleux. C’est cette unique version du Coran qui existe jusqu’à présent ; (iv) Allah A assuré qu’Il se Chargera Lui-Même de la parfaite conservation du Coran. La Bible, c’est connu, comprend suivant les versions, entre 66 et 72 livres, lesquels ont été écrits par différents auteurs sur plusieurs siècles. Quant aux évangiles, il en existait au moins 60 versions, dont certains défendaient le caractère humain de Jésus, Serviteur de Allah (SWT) et d’autres le caractère divin de Jésus "Fils de Dieu".

    Ce fut lors du 1er concile de Nicée en 325, qu’avec l’appui de l’empereur Constantin 1er, que l’on adopta la tendance du caractère divin de Jésus, et les tendances contraires seront combattus. Et en dehors des quatre évangiles connes, tous les autres seront déclarés non valides.

    Avec tout cela, on ne saurait contester l’authenticité du Coran et son origine divine. Au plaisir de lire d’autres contributions.

    • Le Coran corrige la Bible 22 novembre 2015 11:25

      Plusieurs points ne montrent pas vraiment en quoi le Coran corrige la Bible. Il est dit dans le texte que la Bible accuse David, Salomon, Moise et Aaron tandis que le Coran affirme qu’ils ont une place de choix. Cependant, lorsque la Bible dit que ces personnages à un moment donné avaient péché, cela ne signifie pas que par leur repentir, ils n’ont pas reçu miséricorde. La Bible d’ailleurs raconte la repentance de David.

      Le fait par la Bible de mentionner des moments de faiblesse n’est pas synonyme de condamnation éternelle sachant que par un sincère repentir, Dieu se montre miséricordieux.

      Il est vrai qu’il y a des points qui très distinctement visent à corriger la Bible mais pas sur les points que je viens de mentionner.