Accueil du site > Exposés & Conférences > Les miracles scientifiques du Coran : introduction
      

Les miracles scientifiques du Coran : introduction

Publication en ligne : dimanche 10 mai 2009, par Maître Simozrag

Introduction

Pour un croyant, il n’est pas du tout étonnant que le Coran soit lui-même un miracle ou la source de miracles, c’est même une évidence car le Coran est la parole de Dieu le Créateur, l’Omniscient, l’Expert et en tant que tel, il est normal que Sa parole soit en rapport avec ses attributs d’omniscient, bien informé et parfaitement Connaisseur de toute chose.

D’ailleurs le Coran ne rend compte que d’une infime partie du savoir infini de Dieu, celle qui est accessible à la raison humaine. Ce qui veut dire qu’une bonne partie de la science divine échappe aux capacités intellectuelles humaines, c’est pourquoi beaucoup d’énoncés coraniques n’ont pas encore trouvé d’explications.

On peut dire qu’il existe un grand décalage entre l’esprit scientifique du Coran et l’état d’avancement des connaissances humaines. La preuve, certains énoncés scientifiques du Coran, n’ont été compris par les hommes que grâce aux découvertes et au progrès technologique réalisés quatorze siècles plus tard. De la même manière, le Coran a introduit des termes et des concepts qui n’ont été compris et appliqués que quatorze siècles après : il en est ainsi de l’atome, de l’orbite, du mouvement des astres, de l’abolition de l’esclavage, des droits de la femme, etc.

Pour cette raison, il me paraît légitime de demander à ceux qui taxent de ’’rétrogrades’’ certains principes islamiques de revoir leur copie car l’Islam, non pas les musulmans malheureusement, est de loin en avance sur le stade actuel des progrès et des connaissances humaines. Ce qu’on qualifie de rétrograde, Dieu l’a voulu ainsi. Dieu, qui a révélé le Coran et agréé l’Islam comme religion, connaît parfaitement ce qui était et ce qui allait être avant, pendant et après la création de l’homme et du monde, du début jusqu’à la fin. C’est dire que la modernité de notre temps n’est pas une nouveauté pour Dieu et n’était pas inconnue de lui à l’époque de la révélation du Coran. Il est le Créateur de l’univers, de l’homme et de toute chose ; tout savoir technologique et scientifique procède de Lui.

L’homme ne peut rien inventer ni créer sans l’inspiration divine. Lorsque Dieu interrogea les anges sur les noms des êtres qu’Il avait appris à Adam, ils dirent : Gloire à Toi, nous n’avons de savoir que ce que Tu nous as appris, c’est Toi l’Omniscient, le Sage ! En tant que Livre émanant de l’Omniscient, le Coran surpasse en termes de justesse, de véracité, d’intégralité, de perfection, de concision et de précision l’ensemble des écrits des savants et intellectuels humains.

Bien que le Coran ne soit pas un livre scientifique, il contient des vérités concernant plusieurs disciplines scientifiques, entre autres : la médecine, la cosmologie, la météorologie, l’astronomie, la biologie, la géologie, la génétique, les mathématiques et autres.

Il n’est pas un livre d’histoire mais il rapporte de manière exacte les plus importants des événements historiques depuis la création de l’homme et en a prédit d’autres jusqu’à la fin des temps.

Il n’est pas un livre de droit mais il contient des dispositions juridiques capables, si elles étaient appliquées, de faire régner la justice dans le monde.

Il n’est pas un livre de littérature, mais il représente une merveille littéraire, une source de méthode et d’éloquence d’où la science de la linguistique ne cesse de puiser ses règles et ses techniques.

Le Coran est un Livre contenant des notions sur les mystères de la création et des créatures, des données exactes sur la vie présente et sur la vie future, des informations sur les Anges et les Djinns, sur le Paradis et l’Enfer, sur l’existence de créatures pensantes dans l’Univers, bref il est à la fois un guide et une lumière, une encyclopédie, un Livre de haute sagesse qui appelle à la recherche du savoir et qui fait de la quête du savoir un acte d’adoration.

Le Coran est une miséricorde octroyée à titre de don ultime du Créateur aux créatures. Mais malheureusement, beaucoup semblent ignorer cette vérité. Allah dit : « Nous leur avons, certes, apporté un livre que nous avons détaillé, en toute connaissance, à titre de guide et de miséricorde pour les gens qui croient ». (Al-Araf s7 v52)

« Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le coran) est en effet la vérité venant de ton Seigneur ». (le pèlerinage s22 v54)

« Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur soit évident que c’est cela (le Coran), la Vérité » (Foussilat s41 v53).

« Certes il y a dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargée de choses profitables aux gens, dans l’eau qu’Allah fait descendre du ciel, par laquelle il rend la vie à la terre une fois morte, et y répand des bêtes de toutes espèces, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes pour un peuple qui raisonne ». (la vache s2 v164)

Et c’est Dieu qui enseigne aux hommes le savoir et qui les oriente vers les découvertes scientifiques :

« Il a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas » (l’adhérence s96 v5)

« Chaque annonce arrive en son temps et en son lieu, et bientôt vous le saurez ». (les bestiaux s6 v67)

« Et on ne vous a donné que peu de science » (le voyage nocturne s17 v85)

« Et, de sa science, ils n’embrassent que ce qu’il veut » (la vache s2 v255).

« Et il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre le tout venant de lui, certes il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent » (l’agenouillée s45 v13).

« Il a soumis à votre service les vaisseaux qui, par son ordre, voguent en mer, et il a soumis à votre service les fleuves, et pour vous il a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution, et il vous a assujetti la nuit et le jour, il vous a accordé tout ce que vous lui avez demandé » (Ibrahim s14 v32-34).

« Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soient comme vous en communauté, nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre »(les bestiaux s6 v38).

« Nous avons fait, de l’eau, toute chose vivante. Ne croient-ils donc pas ? » (les prophètes s21 v30).

« Et a soumis le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course vers un terme fixé » (le tonnerre s13 v2).

« Chacun voguant dans une orbite » (les prophètes s21 v33). « Et toute chose a auprès de lui une mesure, le connaisseur de ce qui est caché et de ce qui apparent, le grand, le sublime » (le tonnerre s13 v8-9).

« Tu ne trouveras pas de disproportion en la création du tout miséricordieux » (la royauté s67 v3).

« Le soleil et la lune (évoluent) selon un calcul (minutieux) » (Le tout miséricordieux s55 v5).

Etant donné que le Coran s’adresse à des générations plus ou moins développées, d’époques et de cultures différentes, il utilise pour les vérités scientifiques des modes d’expression différents, afin de permettre à chaque génération de comprendre ses énoncés.

Aussi, certaines vérités y sont exprimées en termes explicites, d’autres en lettres, d’autres en chiffres, et d’autres sous forme de paraboles.


18 Messages de forum

  • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 26 février 2010 05:43, par original

    Assalam Aleikhum Maître,

    Certains savants scientifiques ou musulmans admettent que la matiere est une illusion, que nous voyons le monde exterieur à partir de notre cerveau, est ce que ces declarations sont compatibles avec l’Islam ? Quel est votre avis sur le sujet

    • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 26 février 2010 09:00, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah wa barakatuh,

      La matière est périssable, certes, mais ce n’est pas une illusion. Au contraire, la matière est une réalité palpable. Cette conception est incompatible avec l’islam.

      • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 28 février 2010 15:01, par Original

        Assalam Alaikum Maître,

        Dire que la matière est une illusion ne signifie pas qu’elle n’existe pas, mais plutôt le contraire : il existe un monde matériel indéniablement, que nous le percevions ou pas. Mais nous ne percevons que sa copie dans notre cerveau ou, en d’autres termes, ce que nos sens interprètent. Donc,en cela la matière physique est une illusion. Pour mieux comprendre ce concept, certains scientifiques l’ expliquent comment notre système visuel fonctionne , par exemple Rita Carter, journaliste scientifique, explique la manière dont nous percevons le monde : L’oeil a pour mission de transformer la lumière en signaux électriques grâce aux cellules rétiniennes. Ce signal électrique atteint ensuite le centre de vision dans notre cerveau. Les signaux forment alors l’image de ce que vous voyez quand vous regardez par la fenêtre. En d’autres termes, ce que nous voyez est créé dans votre cerveau. Vous percevez l’image renvoyée par votre cerveau, non celle vue à partir de votre fenêtre. En d’autres termes, toutes les perceptions que nous avons dans ce monde (vue, odorat, goût, etc.) sont issues de la même matière, c’est-à-dire de signaux électriques. En outre, c’est notre cerveau qui traduit ces signaux pour nous et les transforme en odeur, goût, image, son ou toucher. Par exemple, lorsque vous observez les enfants qui jouent dans un parc, vous ne voyez pas les enfants et le parc avec vos yeux, car l’image de cette vision ne se forme pas devant vos yeux, mais à l’arrière de votre cerveau. Ce que les personnes perçoivent en tant que matière n’a pas d’existence absolue et ne se compose en réalité que de perceptions, cela est tout aussi surprenant que le fait de constater que l’univers a été créé à partir de rien, que l’existence est éternelle et qu’après la mort nous connaîtrons à nouveau la vie pour l’éternité.

        - Cela ne peut pas être contradictoire avec l’Islam d’autant plus qu’Allah nous dit :Allah révèle ce principe très important dans plusieurs versets, notamment : "… c’est Allah Qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez ?" (Sourate as-Saffat, 96) Par ces termes, "… ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah Qui lançait…" (Sourate al-Anfal, 17), Allah souligne que tout ce que nous faisons constitue un acte qui Lui appartient. C’est donc Allah Qui créé chaque action et Qui fait en sorte que l’âme de l’acteur croie qu’il est l’auteur de cet acte. Allah créé cette sensation de façon si réaliste dans chaque âme que celui qui jette une pierre, par exemple, s’imagine réellement être celui qui jette la pierre. Pourtant, une personne qui est un être de l’ombre ne peut pas accomplir le jeter. Allah néanmoins lui donne l’impression qu’il agit de la sorte. Grâce à la perfection de la création d’Allah, l’individu éprouve cette sensation intensément et pense réellement qu’il tient une pierre, qu’il jette son bras en arrière pour accroître la vitesse de sa pierre et qu’il la jette. On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs. Tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. (Sourate al-Imran, 14) Un autre verset rappelle que la vie dans ce monde peut être trompeuse et assimilée à un jeu, une perte de temps : Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie ; ensuite elle devient des débris. Et dans l’au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie présente n’est que jouissance trompeuse. (Sourate al-Hadid, 20) Le temps est aussi un autre concept qui dépend totalement de nos perceptions et de la comparaison que nous faisons entre nos perceptions.Cela démontre que le temps n’est pas une réalité absolue, mais seulement une sorte de perception. Albert Einstein, le grand physicien du 20ème siècle, démontra que le temps est une perception dans sa "Théorie générale de la relativité. Nos rêves peuvent nous aider à comprendre la relativité du temps. Dans notre sommeil, nous vivons des situations qui semblent s’étaler sur des jours alors qu’en fait, notre rêve dure à peine quelques minutes voire quelques secondes Dans d’autres versets, il apparaît que le temps est beaucoup plus court que les hommes ne l’imaginent. Il dira : "Combien d’années êtes-vous restés sur terre ?" Ils diront : "Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d’un jour. Interroge donc ceux qui comptent." Il dira : "Vous n’y avez demeuré que peu, si seulement vous saviez." (Sourate al-Muminun, 112-114) Le fait que la matière est une illusion ne signifie pas que la matière n’existe pas,ou que les hommes, les arbres ou les oiseaux n’existent pas est complètement incorrect. Tous ces êtres existent grâce à la création d’Allah. Autrement dit, une fois qu’Allah les a créées, Il ne leur a pas donné une existence indépendante concrète. Chaque chose continue à être créée à chaque instant. Le fait que nous percevions le monde entier dans notre cerveau a clairement été établi par la science. Tout ce qu’une personne sait de sa vie découle des perceptions de son cerveau nées de signaux électriques. Autrement dit, nous vivons constamment dans les mondes apparaissant dans notre cerveau. Imam Rabbani fut le savant musulman le plus important ayant expliqué la vraie nature de la matière. siècle selon le calendrier musulman." Dans son livre Lettres,Imam Rabbani apporte sa vision détaillée sur cette même question. Dans l’une de ses lettres, Imam Rabbani dit qu’Allah créa l’univers entier sur le plan de la perception : J’ai utilisé la phrase suivante plus haut : "La création d’Allah est à la sphère des sens et des perceptions." Cela signifie que "La création d’Allah est à une sphère telle qu’à cette sphère, il n’y a ni permanence ni existence d’objets en dehors des sens et des perceptions."

        Imam Rabbani tâche de souligner que le monde que nous voyons, c’est-à-dire tout ce qui existe, a été créé sur le plan de la perception. Tout ce qui existe en dehors de ce plan de la perception est l’Etre d’Allah. En réalité, la notion d’"extérieur" est hypothétique, parce qu’une perception n’a pas de corps et n’occupe pas d’espace. Imam Rabbani explique que les choses (en d’autres termes la matière) n’ont pas d’existence au niveau extérieur : Rien à part Allah n’existe à l’extérieur… Peut-être toute la création d’Allah Tout-Puissant trouve de la constance dans la sphère de la perception. (Et Allah sait mieux !)

        • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 23 mars 2010 05:10, par Maître Simozrag

          @ Original,

          wa alaikum assalam wa rahmatullah,

          Je vous remercie pour ces éclaircissements. J’avoue avoir déjà eu l’occasion de prendre connaissance de cette théorie, autrement dit ce mode de perceptions mais n’ayant pas voulu me donner la peine de m’y intéresser sérieusement.

          En effet, beaucoup de choses nous échappe dans la Création et les créatures.

          Aussi, je me demande s’il existe un lien entre cette théorie et le changement de vision ou de perception qui se produisit lorsque Adam et Ève mangèrent du fruit interdit. Pourquoi ne pouvaient-ils pas voir leurs nudités (sexes) avant qu’ils en mangèrent ?

          "Mais lorsqu’ils eurent goûté à l’arbre, ils virent apparaître leur nudité qu’ils s’empressèrent de couvrir avec des feuilles du Paradis." s7 v22

          "Adam et Ève mangèrent alors du fuit défendu et aussitôt leur apparut leur nudité qu’ils essayèrent de cacher avec le feuillage du Paradis. Adam désobéit ainsi à son Seigneur et se trouva égaré." s20 v121

          • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 25 mars 2010 09:50, par Original

            Assalam Alaikum Maître,

            Je pense qu’ effectivement il peut exister un lien : Suite à la désobéissance d’Adam et Eve,le voile qui obscurcissait leurs regards a tout simplement été ôté : « Et bien, Nous ôtons ton voile ; ta vue est perçante aujourd’hui [Sourate 50, verset 22 »…C’est ainsi qu’ils découvèrent leurs nudités.... ! On peut citer aussi l’exemple de la cruxi-fiction du Christ selon le Coran et d’autres faits similaires.

            Il faut reconnaitre qu’aujourd’hui Les scientifiques s’inquiètent de ce que nous rapportent nos 5 sens car les lois de la physiques, de la biologie de la chimie nous montrent toutes que la matière est faite de perceptions !

            Allah est le Créateur des images innombrables et infinies, des voix, des odeurs, des goûts et des sentiments appartenant à la vie d’ici bas de même que dans l’au-delà. Dans le Coran, Allah affirme que même les rêves sont sous son contrôle : Allah nous dit dans le Coran : « Rappelle-toi quand Dieu te les montrait (les incroyants ) dans ton rêve comme seulement une petite bande. S’Il te les avait montrés comme une grande armée, tu aurais perdu courage et vous vous seriez disputés à ce propos ; mais Dieu vous a sauvés. Il connaît le fond de vos cœurs. (Sourate al-Anfal : 43) Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les montrait peu nombreux à vos yeux, de même qu’Il vous faisait paraître à leurs yeux peu nombreux afin qu’Dieu parachève un ordre qui devait être exécuté. C’est à Dieu que ont ramenées les choses. (Sourate al-Anfal : 44)

            Si la réalité consiste à ce qui peut être touché par la main et vu par l’œil, Allah nous montre que dans nos rêves nous pouvons aussi toucher par la main, manger, boire, nous comporter comme dans la vraie vie. Dans nos rêves, nous sommes sûrs que ce qui nous arrive est réel et souvent nous réagissons comme si nous étions réveillés. S’il était possible d’intervenir dans notre rêve pour nous dire que nous rêvons justement, nous ne croiront pas ! Cependant, en vérité, ces perceptions n’ont aucune corrélation avec le monde extérieur et ce que nous expérimentons durant nos rêves est le résultat des images et des perceptions que Dieu projette dans nos âmes. Il n’y a donc pas de distinction significative entre le rêve et la réalité, et lorsque nous nous réveillons, il n’y a peut être pas de raison d’imaginer que nous n’entrons pas dans un autre rêve beaucoup plus long que nous appelons couramment la vie réelle.

            Une autre vérité qui s’impose est que si tout ce que nous ressentons du monde extérieur se forme dans notre cerveau, qui lui-même est fait de perceptions,, quelle est alors cette entité qui dit : « je vois mon image à l’intérieur de mon cerveau, sans avoir besoin d’œil, qui entend sans avoir besoin d’ouïe et qui pense sans avoir besoin de cerveau et qui dit je suis « Moi » ? Cet être métaphysique : c’est l’âme ! le véritable être absolu c’est l’âme et non la matière comme nous affirment les matérialistes, la matière consiste seulement à des perceptions ressenties par notre âme !

            N’ayant pas d’existence automne, la matière doit être continuelle au risque de disparaître, d’où l’existence d’un Créateur supérieur qui crée ce monde matériel i.e. la somme de toute ces perceptions et qui continue sa création sans interruption …Ce créateur c’est Allah ! L’être le plus proche de l’homme C’est Allah ! C’est pourquoi Allah nous dit dans le Coran « Nous avons créé l’être humain et ns sommes plus proches de lui que sa veine jugulaire » Lorsque Allah , met fin à toutes ces perceptions , toutes ces images ,lève ce voile qui obscurit notre regard et nous montre les anges de la mort, cela signifie que nous sommes morts. Dieu peut changer les images quand Il veut. Quand l’image du corps disparaît soudainement et que l’âme commence à voir de nouvelles sensations, autrement dit, quand on meurt, le voile qui obscurcit le regard est levé et alors on réalise que la mort n’est pas la disparition qu’on croyait. « Et bien, Nous ôtons ton voile ; ta vue est perçante aujourd’hui [Sourate 50, verset 22 »…

            Lorsque le voile est levé Allah nous donne des perceptions relatives à l’au-delà, le paradis, l’enfer, qui seront créés de la même façon, et cela est très facile pour Allah. Quand Allah veut une chose, il Lui suffit de dire : soit ! Pour qu’aussitôt elle soit ! (3:47)

            Une fois de plus Allah nous montre à travers ses signes, les preuves de sa science infinie et de son pouvoir eternel. (Allah sait mieux !).

  • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 12 mars 2010 09:58, par Hadji Fouhed

    chère frère salam alaikoum,je voudrais savoir comment le coran a été écrit au temps du prophéte mohammed saw sur ordre de qui ,comment fure t’il compilé,rassemblé,ensuite si vous pouvez s’il vous plait me parler de la chaine de transmission du coran du vivant du prophéte mohammed sawjusqu’a nos jours pour finir la compilation du coran comment a t’elle été faite merci beaucoup jazakalahou rhairhe salam.

    • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 17 mars 2010 15:59, par Maître Simozrag

      Wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Suite à votre question sur l’assemblage du Coran, je vous prie de noter ce qui suit :

      Le Coran n’a pas été révélé d’un seul coup. Il a été révélé par fragment. Sa révélation s’est échelonnée sur une période de 23 ans. L’assemblage du Coran s’est fait en trois étapes.

      1ère étape

      Le premier assemblage du Coran s’est réalisé à l’époque du prophète (Paix sur lui). L’opération a consisté en une mémorisation et une transcription, autrement dit un apprentissage par cœur et une fixation par écrit de chaque fragment révélé du Coran.

      Dès qu’il recevait la révélation d’un fragment du Coran, le Prophète l’apprenait par cœur et chargeait ses compagnons lettrés, notamment Zaïd ibnu Thabit, Ali ibn Abi Talib, Ubay ibnu Ka’ab de le transcrire et de l’apprendre par cœur.

      La transcription du Coran se faisait sur différents supports : peaux, omoplates, parchemins, morceaux de pierre ou de poterie, etc. Cette double opération a permis au texte sacré d’être soigneusement conservé.

      La vérification se faisait presque systématiquement entre ce qui était écrit du Coran et ce qui était récité de mémoire. La récitation du Coran pendant les cinq prières quotidiennes a permis de faciliter sa mémorisation.

      De plus, chaque année au mois de Ramadan, le prophète récitait devant l’Ange Gabriel les parties révélées du Coran ; il l’avait récité deux fois durant le Ramadan précédant sa mort. Il y avait aussi une autre forme de collation dans les prières surérogatoires du mois de Ramadan au cours desquelles, les musulmans récitaient le Coran tout entier.

      C’est dire qu’à la mort du Prophète, le Coran était déjà fixé par écrit en plusieurs exemplaires et en mémoire par des centaines de compagnons.

      2ème étape

      Cette étape commença sous le califat d’Abu Bakr.

      Les guerres d’apostasie ont causé la mort de bon nombre de fidèles parmi les connaisseurs et les dépositaires du texte du Coran. Ce qui amena le calife Abu Bakr, sur le conseil d’Umar ibn al Khattab, à prendre des dispositions en vue de mettre le Coran hors des aléas et des risques de disparition, comme l’avait pensé Umar. Il décida de faire un autre assemblage ou, si vous voulez, une autre édition du Coran. Il en chargea l’un des scribes du prophète, Zaïd ibn Thâbit. Ce dernier avait le mérite de connaître par cœur l’intégralité du texte coranique du fait qu’il le connaissait par cœur et qu’il avait déjà contribué à sa transcription.

      Pour s’assurer de l’obtention d’une œuvre intègre et fidèle, le calife ordonna à Zaïd de produire au moins deux témoignages écrits pour chaque verset à retranscrire et de ne pas se fier à la seule mémoire. Le texte tout entier fut réuni en un livre qu’on appela « mushaf » (feuillets).

      Cette deuxième copie ou édition réalisée moins d’un an après la mort du prophète, fut déposée d’abord chez le calife Abû Bakr ; puis, à sa mort, chez son successeur le calife Umar ibn al-Khattab. Après la mort d’Umar, la copie initiale du Coran fut gardée par sa fille Hafsa, veuve du prophète.

      Au cours de cette période, l’Islam connut un développement considérable. Le nombre de copies se multiplia dans les contrées et les provinces pénétrées par l’Islam. D’où l’apparition de quelques anomalies en matière de lecture chez les nouveaux convertis d’origine non-arabe.

      Le Calife Uthman s’en rendit compte et prit la décision d’y remédier.

      3° Etape

      Le Calife Uthman demanda la copie initiale gardée par Hafsa. Il chargea Zaïd ibn Thâbit d’écrire encore une fois le Coran en prenant en considération les différentes lectures. Avec l’accord du Calife, Zayd se fit assister de trois anciens compagnons, spécialistes du Coran et de la langue arabe : Abdullah ibn az-Zoubeir, Sa’ïd ibn al’-As et Abdurrahmâne ibn al-Hartith ibn Hichâm.

      Une fois le travail achevé, Uthmân collationna le nouveau manuscrit avec la copie initiale qui était chez Hafsa, mais il n’y trouva aucune différence. Il rendit donc le premier manuscrit à Hafsa, puis il ordonna de confectionner des copies pour les provinces et il en garda une chez lui dite ‘‘ Al Imam’’ ; cette dernière servira désormais d’archétype pour toute nouvelle édition du Coran.

      Certains de ces manuscrits existent jusqu’à nos jours au musée de Topkapi à Istambul (Turquie), et à Boukhara, au Turkestan.

      Puis, le nombre de copies du Coran, ainsi que le nombre de ceux qui l’apprenaient par cœur augmentaient au fur et à mesure de l’extension de l’Islam ; ces deux procédés de conservation ont permis d’assurer et sa pérennité et sa protection contre les tentatives de corruption.

      Le fait qu’il soit mémorisé par un nombre considérable de Musulmans, l’a mis à l’abri des erreurs volontaires et involontaires des copistes et plus tard de l’impression. Car n’importe quel Musulman connaissant par cœur le Coran, pouvait se rendre compte de l’existence d’une erreur ou d’une omission dans le texte coranique. On ne doit pas s’étonner de cette étrange authenticité du Coran dès lors que Dieu a promis de le protéger : « C’est Nous qui avons fait descendre le Coran et c’est Nous qui le protégeons. » s15, v9

      « Le faux ne l’atteint d’aucune part, ni par-devant ni par derrière : c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange. » s41, v42

      Il ne faut pas oublier que le Coran était gardé dans la mémoire des compagnons du Prophète et cette mémorisation permettait d’en déceler les différences et de le protéger.

      Le Coran que nous possédons maintenant est bel et bien le Coran révélé au prophète Mohammed, compilé par Abu Bakr, puis édité et diffusé par Uthman. Et c’est le même Coran dans le monde entier.

      "Ce Coran n’est nullement de nature à être inventé en dehors de Dieu, mais c’est la confirmation de ce qui l’a devancé et l’exposé détaillé du Livre. Il n’y a là aucun sujet de doute et cela provient du Seigneur et Maître des univers." Coran s10 v37

      Le génie littéraire et scientifique de ce glorieux Livre ne peut être l’œuvre d’un homme ni d’un groupe d’hommes ni des humains et des Djinns réunis. Coran s17 v88

      « Ou bien ils disent : « Il l’a inventé ». Dis : Apportez donc un chapitre semblable à ceci, et faites appel à qui vous pouvez en dehors de Dieu si vous êtes sincères. » Coran s10 v38

  • Bonjour,

    Quel est le véritable nom de Dieu ? Est ce Allah ?

    • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 23 mai 2011 15:25, par Maître Simozrag

      Bonjour,

      Allah a 99 noms. J’ai tenté en vain de les insérer dans cette réponse, la taille du texte était trop grande. Je vais si Dieu veut essayer de créer une nouvelle rubrique pour cela. Merci

      • Bonjour,

        Si je comprends bien le nom de Dieu chez les musulmans = ses attributs(ex : Le saint, le juste..) ? J’ai posé cette question car je lis que Allah veut dire "Dieu" alors pourquoi lors de la traduction des versets Arabe en français le mot Allah n’est t il pas remplacé par Dieu ? Dieu n’a t il pas un nom propre tel que Yahweh ou Jéhovah chez les juifs et chrétiens ? Merci de votre retour

        • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 6 juin 2011 04:15, par Maître Simozrag

          Bonjour,

          Allah est le nom personnel de Dieu en langue arabe. Le mot Allah recouvre tous les attributs de Dieu. C’est le seul nom qui convient à la nature de Dieu, du vrai Dieu. Les autres noms n’expriment qu’une qualité ou un caractère de Dieu, tandis que le nom Allah englobe toutes les qualités de Dieu. Le mot Dieu est trop faible pour rendre le sens complet du terme Allah d’autant plus que le mot Dieu peut s’appliquer à des fausses divinités, alors que le mot Allah ne s’y applique pas, s’agissant d’un nom propre au Créateur, au Vrai Dieu.

          • C’est Almamyo. Mâître, En fait je viens pas pour vous fatiguer ou emmerder votre site mais j’ai envoyé ce message parce que j’ai vu qu’il a été cité sur un site et comme je vous l’avait dit, mes arguments peuvent vous faire douter mais la n’est pas le problème. Votre site a été cité et donc est remis en cause de contradiction. Vous verrez cela plus bas et moi je veux Je veux votre réaction

            Le Corâne pris en flagrant délire dans la sourate 70http://www.islam-fr.com/coran/franc...

            le verset 4 :

            "4. Les Anges ainsi que l’Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans."

            est célèbre parce que certains en tirent, par des manipulations, rien moins que la vitesse de la lumière, voir le site des "causeries islamo-chrétiennes" :

            http://causeries-islamo-chr.forumsm...

            où les chrétiens sont inexistants, ou alors totalement soumis et subjugués devant tant de…d’audace ("ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît")

            ici le calcul ne marche que si l’on imagine un cheval au galop gardant une vitesse constante de 60 km/h pendant 50000 ans, ce qui risque de le fatiguer, voire de le tuer à la longue…mais Allah est le Miséricordieux, il ne veut sans doute pas la mort du petit cheval ?

            en plus notre "chevalier interreligieux Bassir" s’emmêle les pinceaux , et l’équation : 365,25 X 50.000 = 1 / 18.262.500

            n’a aucune chance d’être vérifiée, donc vraie, en aucune langue ni monnaie ….

            mais cela ne refroidit pas l’ardeur de nos prédicateurs armés d’une calculette, ils font flèche de tout bois et recommencent cette fois avec la sourate 32 verset 5 :

            http://www.islam-fr.com/coran/franc...

            "5 Du ciel à la terre, Il administre l’affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalent à mille ans de votre calcul"

            bizarre bizarre comme c’est bizarre.. ici un jour vaut mille ans, là bas il vaut 50000 ans, mais dans tous les cas la boîte noire sort la vitesse de la lumière, calculée approximativement au 18 ème siècle par Fizeau qui aux premières comme aux dernières nouvelles n’était pas musulman :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippo...

            La supercherie est expliquée ici :

            http://atheisme.free.fr/Contributio...

            et l’on ne peut que conclure avec ce site :

            "Donc si on ne connaissait pas la vitesse de la lumière ce verset ne nous aurait jamais aidé à la trouver. En fait par cette méthode je suis sûr qu’on peut trouver dans le Coran les numéros gagnants du loto… qui sont sortis la veille."

            mais décidément "ça ose tout" et ce site consacré lui aussi au "débat avec un chrétien" (qui ne montre jamais le bout de la queue, ce chrétien doit être très occupé à calculer les statistiques d’assassinats de chrétiens en terre d’Islam) et qui se nomme "miracles scientifiques" (expression auto-contradictoire qui ressemble un peu à "voleur honnête" ou "chaste violeur") ose reprendre les deux versets contradictoires :

            http://www.bismillah-debats.net/Les...

            et aiguille vers le site anglophone :

            http://www.speed-light.info/miracle...

            qui montre assurément de belles images, mais commet une énorme bourde scientifique : les "anges", s’ils ont une "faible densité", ont tout de même une masse, et ne peuvent donc atteindre la vitesse de la lumière !

            ils ne peuvent donc "accélérer" pour atteindre toute vitesse comprise entre zéro et la vitesse de la lumière, puisque cela violerait les lois de la physique relativiste einsteinienne !

            Sans doute les musulmans, qui sont rappelons le d’après la sourate 3 la "meilleure des communautés", veulent ils donner des leçons au "sioniste" Einstein : mais alors qu’ils le disent carrément, en démontrant de préférence leurs assertions, et s’ils pouvaient aussi aider la communauté scientifique en énonçant de nouvelles théories AVANT que la science ne les découvre…ce serait sympa !

            • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 21 août 2013 17:15, par Maître Simozrag

              Vous dites :

              "les "anges", s’ils ont une "faible densité", ont tout de même une masse, et ne peuvent donc atteindre la vitesse de la lumière ! "

              Cette assertion est fausse pour deux raisons essentielles :

              1-Les anges n’ont ni densité ni masse car créés de lumière.

              2-Le poids ou la masse ne réduit pas la vitesse de la lumière qui demeure 300.000 km par seconde. Le Coran nous informe que le trône de la reine de Saba a été déplacé à la vitesse de la lumière.

              Le trône de la reine de Saba (Belkis) consistait en un grand lit serti d’or et de diamants.

              Le roi Salomon (Paix et Salut sur lui), après avoir pris connaissance de l’existence dudit royaume a demandé à son entourage parmi les djinns : Qui peut m’apporter le trône de Belkis dans le plus bref délais avant qu’elle et ses soldats n’arrivent chez moi. Un djinn a dit : je peux l’amener avant que tu ne te lèves de ta place. Et un autre djinn qui avait une connaissance du Livre a dit qu’il peut l’amener en un clin d’œil. Et c’était chose faite, le trône de Belkis était en une fraction de seconde devant Salomon. (S27 v38 et suivants

              On voit bien que le poids du trône ne fut pas un obstacle à son transport à la vitesse de la lumière.

            • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 17 septembre 2013 14:51, par Averroes

              Asaalamou aleikoum ! En ce qui nous concerne nous musulmans du forum "causeries islamo-chrétiennes" Nous avons largement répondu et réfuté de A à Z les arguments et les divagations de ce juif négateur contre nos causeries islamiques ici :http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com/t251-tromperie-par-les-faux-miracles-du-coran#3122 et nous le défions de nouveau de remettre quoi que ce quoi des thèses des "causeries" de notre forum ! Il n’est pas encore né le juif qui va faire de l’esprit contre notre forum ou nous donner des leçons impunément. Que la paix de Dieu soit avec vous. Averroes,Administrateur du forum causeries islamo-chrétiennes.

              • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 18 septembre 2013 03:02, par Maître Simozrag

                wa alaikum assalam wa rahmatullah wa barakatuh,

                Effectivement, Averroes, barak Allah fik, qu’Allah vous récompense !

              • Les miracles scientifiques du Coran : introduction 28 avril 2014 17:12, par Averroes

                Assalamou aleikoum ! J’ai oublié de poster à vos chers lecteurs de votre blog le lien direct où nos forumeurs de notre forum répondent à l’accusation qu’on vous a rapporté ici de ce juif négateur de "supercherie" contre un travail scientifique de l’un de nos ami...Le voici donc :http://causeries-islamo-chr.forumsm...

                Assalamou aleikoum.

                Averroes, Administrateur du forum Causeries Islamo-chrétiennes.

  • Maîter c’est étonnant que vous n’avez pas encore répondu au message de Almamyo qui est un message à lire.

  • C’est étonnant car la dedans votre site est cité comme pas bon.