Accueil du site > Jesus n’est pas DIEU > Preuves de la non divinité de Jésus
      

Preuves de la non divinité de Jésus

Publication en ligne : dimanche 27 mai 2007, par Maître Simozrag

Preuves de la non divinité de Jésus (Extrait d’un débat entre chrétiens et musulmans au Forum Bible ou Coran)

Jésus désavoue ceux qui le divinisent en l’appelant : Seigneur ! Il ne les reconnaîtra pas au Jour de la résurrection :

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Mt 7.21-24

Quelqu’un qui prie Dieu et qui l’invoque n’est pas Dieu. Or, Jésus priait Dieu et L’invoquait :

« En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. » (Lc 6.12) Jésus avoue en Jean 14.2 que le Père est plus grand que lui.

Le fait qu’il ait lancé des cris de détresse sur la croix n’est-il pas une preuve de faiblesse incompatible avec la divinité ? Comment appeler Dieu quelqu’un qui s’écria : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mt 27.46)

Jésus n’a pas cessé de prêcher la nécessité de connaître et d’adorer Dieu pour avoir la vie éternelle : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » Jn 17.3

« Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son oeuvre » Jn 4.34

"Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus répondit : Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur" Marc 12.29

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus que vous avez tué en le pendant au bois. Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. » Ac 5.31

« Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » Matthieu 1.21

« Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël » Matthieu 15.24

Ces versets démontrent que Jésus est le Sauveur d’Israël uniquement auquel il a été envoyé. Il n’est pas le Sauveur de tous les Humains.

« Je ne cesse de rendre grâce pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur... » 1Ep 1.16-18

Marc 10,17 Jésus se mettait en route quand un homme accourut vers lui, se mit à genoux et lui demanda : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.

Il est bien évident que la requête n’est pas adressée à Jésus-Christ mais à Dieu, le Seigneur de Jésus-Christ. « Dieu, qui est le Père du Seigneur Jésus-Christ, et qui est béni éternellement, sait que je ne mens point ! » 2Cor 11.31,32

Lorsque les Juifs exprimèrent leur étonnement des connaissances qu’avait Jésus, lui « qui n’a point étudié », Jésus leur répondit : « Mon enseignement n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé » Jn 7. 14-16

Jésus a affirmé que Seul le Père au ciel peut attribuer des places au paradis. (Mt 20.23)

Jésus a reconnu son ignorance du jour de la résurrection, affirmant que Seul le Père le sait : « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. » Mc 13.32

Jésus a déclaré que l’entrée dans le Royaume des cieux est réservée à ceux qui font, non pas sa volonté, mais la volonté de son Père qui est dans les cieux. (Mt 7.21)

Jésus avoue que c’est la volonté de Dieu qui l’emporte et non la sienne :

« Mon Père, s’il est possible que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Mt 26.39

« En ce moment même, Jésus tressaillit de joie dans son esprit, et il dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. » Lc 10.21

Jésus enseignait la prière à ses disciples, une prière entièrement consacrée à l’adoration de Dieu, ne comportant nullement la moindre allusion à une requête à l’endroit de Jésus. Lc 11.1-4 ; Mt 6.9-13

« Jésus est un médiateur entre Dieu et les hommes. »1Tm

2.5 « Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. » Mt 23.9

« Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ » 1Co 11.3

Jésus parlait dans un style métaphorique ; son discours abonde en métaphores, de sorte qu’il fût souvent amené à faire des comparaisons pour se faire comprendre.

Ainsi par exemple lorsqu’il dit : ‘‘ Moi et le Père, nous sommes un’’, c’est par pure métaphore qu’il s’exprimait ainsi. Il a d’ailleurs expliqué aux Juifs le sens de la métaphore lorsque ces derniers, considérant ses propos blasphématoires, prirent des pierres pour le lapider. Quand Jésus leur demanda : « pour laquelle des bonnes œuvres me lapidez-vous ? » Les Juifs lui répondirent : « Ce n’est pas pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. » (Jn 10.30-33)

Jésus leur répondit : « N’est-il pas écrit dans votre loi : « Vous êtes des dieux ? Si donc elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, à combien plus forte raison celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde ! »

Si Jésus s’est attribué le titre de Dieu, c’est uniquement par métaphore et pour signifier qu’il agissait au nom de Celui qui l’a envoyé.

Jésus n’entendait pas ces propos dans leur sens littéral, de sorte qu’il soit réellement uni avec Dieu. Il voulait simplement dire qu’il agissait au nom et pour la cause de Celui qui l’a sanctifié et envoyé dans le monde. Tout comme le représentant ou le mandataire qui s’identifie au mandant, Jésus s’identifia à Dieu qui l’envoya dans le monde afin d’accomplir une mission en son nom. L’usage de la métaphore était très fréquent chez les Prophètes. Ce style abonde dans la Bible.

Par ailleurs, Moïse aussi fut appelé Dieu à l’occasion de sa mission pour le Pharaon : « L’Eternel dit à Moïse : Vois, je te fais Dieu pour Pharaon ; et Aaron, ton frère, sera ton prophète. » Ex 7.1

Dans sa réponse aux Juifs, Jésus s’est nettement proclamé Envoyé de Dieu, écartant toute idée de participation à la divinité comme ces derniers l’avaient prétendu.

« J’avais dit : Vous êtes tous des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut, cependant vous mourrez comme des hommes. » Ps 82.6,7

Matthieu 15.9 « C’est injustement qu’ils m’adorent »

Matthieu 14.23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul.

Matthieu 26:36 Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémani, et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier.

Luc 6:12 En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.

Luc 9:28 Environ huit jours après qu’il eut dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier.

Luc 18:1 Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher.

Jean 4.23 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.

Encore une fois, Jésus n’est pas Dieu pour être prié. Il y a suffisamment de preuves dans les versets ci-dessus.

Réfléchissez !

Cet enfant qui est né d’une vierge a dit : Je ne suis pas Dieu, je ne suis qu’un homme, un Prophète, un envoyé, toute gloire revient à Celui qui m’a envoyé, toute adoration est due à Celui qui m’a envoyé, toute louange est due à Celui qui m’a envoyé, je fais la Volonté ( c’est-à-dire j’exécute les ordres) de Celui qui m’a envoyé. Il priait Dieu, l’invoquait, lui chantait louanges. IL VOUS A DIT : "C’est injustement que vous m’adorez" Matthieu 15.9

Citation : « Jean n’a t’il pas dit : 1 Jean 2:22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’antéchrist, qui nie le Père et le Fils. »

Réponse :

Le Père et le fils dans un sens métaphorique. Dieu n’est le père de personne :

"Vous êtes les enfants de l’Éternel, votre Dieu" Deutéronome 14:1

"Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !" Matthieu 5:9

"Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants." Luc 6:35

"Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; Matthieu 5:44-45

Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait Matthieu 5:48

Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant 2 Corinthiens 6:18

"...on leur dira : Fils du Dieu vivant !" Osée 2:1

« Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu’il avait expiré de la sorte, dit : ‘‘ Assurément, cet homme était Fils de Dieu’’. » Mc 15.39

« Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher parce qu’il est né de Dieu. C’est par-là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du Diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu » 1Jn 3.9,10

« Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. » 1Jn 4.7

Dans son Epître aux Romains, Paul dit : « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » Rm 8.14

Tandis que dans son Epître aux Philippiens, il dit : « Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu. » Ph 2.14,15

Ainsi il apparaît clairement que le terme ‘‘Fils de Dieu’’ est pris dans un sens figuré, de même que le nom de Dieu attribué à des personnes, ne peut être pris que dans un sens figuré.

C’est dire que les mots « Père » et « Fils » reviennent fréquemment sous la plume des Auteurs de l’Ancien et du Nouveau Testament auxquels le langage métaphorique était très familier.

Dans l’Exode, il est écrit : « Tu diras à Pharaon : Ainsi parle l’Eternel : Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis : laisse aller mon fils, pour qu’il me serve ; si tu refuses de le laisser aller, voici je ferai périr ton fils, ton premier-né. » Ex 4.22, 23

Dans les Psaumes, on lit : « J’ai trouvé David, mon serviteur, je l’ai oint de mon huile sainte, ma main le soutiendra, et mon bras le fortifiera...Lui, il m’invoquera : Tu es mon Père, mon Dieu et le rocher de mon salut ! Et moi, je ferai de lui le premier-né. » Ps 89. 22-28

Il est bien évident que les mots Père et Fils échangés entre Dieu et David ne peuvent être pris que dans une acception métaphorique. « Il m’a dit : Salomon, ton fils, bâtira ma maison et mes parvis ; car je l’ai choisi pour mon fils, et je serai pour lui un père. » 1Ch 28.6

Le prophète Jérémie rapporte cette parole de Dieu : « Car je suis un père pour Israël, et Ephraïm est mon premier-né. » Jr 31.9

Ephraïm est le nom d’une tribu israélite qui tire son nom de la montagne d’Ephraïm. Et pourtant on lui donne le titre de premier-né, ce qui signifie que ce mot peut désigner indifféremment des personnes, des tribus ou des peuples. Dans de nombreux passages de l’Ancien Testament, on trouve l’expression ‘‘fils de Dieu’’ appliquée à tous les enfants d’Israël ? Ainsi par exemple : « Vous êtes les enfants de l’Eternel votre Dieu » Dt 14.1 « L’Eternel l’a vu, et Il a été irrité, indigné contre ses fils et ses filles. » Dt 32.19

« Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? » Job 38.7

« ...On leur dira : Fils du Dieu vivant » Osée 2.1 De même que cette expression fut appliquée aux premières générations humaines : « Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. » Gn 6.2-4

Si ces titres impliquaient une quelconque signification réelle en rapport avec la divinité, Israël, David et Ephraïm, en tant que premiers-nés, auraient plus de droit à la divinité que Jésus et ce, en vertu des droits rattachés à la primogéniture (les droits d’aînesse) ; Jésus n’étant qu’un puîné, n’ayant même pas le droit à l’héritage selon les traditions de l’époque : « Tu sais bien que, puîné, je n’ai point part à l’héritage » (Gide)

Le Coran enseigne cependant que ce mot a été détourné de son sens figuré pour prendre un sens péjoratif, blasphématoire.

A ce propos, il déclare : « Les Juifs ont dit : « Uzaïr est fils de Dieu ! » Les Chrétiens ont dit : « Le Messie est fils de Dieu ! » Telle est la parole qui sort de leurs bouches ; ils répètent ce que les mécréants disaient avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils de la vérité. » s9, v30

En effet, des termes semblables apparurent aussi chez d’autres peuples. On trouve, par exemple, le terme ‘‘fils du ciel’’ chez les Chinois, ‘‘descendants des dieux’’ chez les Grecs, les Brahmanistes, ‘‘descendant du soleil’’ chez les Japonais.

D’aucuns se permettent de justifier l’usage de ce terme dans un sens spirituel, soulignant que le Christ serait le fils spirituel et non charnel de Dieu.

La réaction énergique du Coran écarte toute idée d’une simple acception ou usage symbolique de ce terme. Si Dieu s’en prend avec véhémence à ceux qui lui attribuent un fils, c’est bien la preuve que ce terme est et a été pris au sens propre, ce qui constitue une grave offense à la divinité.

Il s’agit d’hallucinations et de mensonges que le Coran condamne de la manière la plus vigoureuse :

« Et ils ont dit : « Allah s’est donné un fils » ! Gloire à Lui ! Non ! Mais c’est à Lui qu’appartient ce qui est dans les cieux et la terre et c’est à Lui que tous obéissent. » s2, v115

« Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu’ils Lui attribuent. Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? C’est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient. » s6, V 100,101

« Ils disent : « Allah s’est donné un enfant » Gloire et Pureté à Lui ! Il est Le Riche par excellence. A Lui appartient tout ce qui est aux cieux et sur la terre. » s10, v68

« Et dis : Louange à Allah qui ne s’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en la royauté et qui n’a jamais eu de protecteur de l’humiliation. Et proclame hautement Sa grandeur. » s17, v111

« Un Livre d’une parfaite droiture pour avertir d’une sévère punition de sa part...et pour avertir ceux qui disent : « Allah s’est attribué un enfant. » Ni eux ni leurs ancêtres n’en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu’ils disent n’est que mensonge. » s18, v 1-5

« Il ne convient pas à Allah de s’attribuer un fils, Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement : « sois ! » et elle est. » s19, v35

C’est un blasphème qui peut faire trembler tout l’univers :

« Et ils ont dit : « Le Tout Miséricordieux s’est attribué un enfant ! » Vous avancez certes là une chose abominable ! Peu s’en faut que les cieux ne s’entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent du fait qu’ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux, alors qu’il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d’avoir un enfant ! Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux en serviteurs. Il les a dénombrés et bien comptés. Et au jour de la résurrection, chacun d’eux se rendra seul auprès de Lui. » s19, v88-95

« Et ils disent : « Le Tout Miséricordieux s’est donné un enfant. » Pureté à Lui ! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés. » s21, v26

« Allah ne s’est point attribué d’enfant et il n’existe point de divinité avec Lui ; sinon, chaque divinité s’en irait avec ce qu’elle a créé, et certaines seraient supérieures aux autres. Gloire et Pureté à Allah ! Il est supérieur à tout ce qu’ils décrivent. » s23, v91

« Qu’on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de discernement sur Son serviteur, afin qu’il soit un avertisseur à l’univers. Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne s’est point attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. » s25, v1,2

« Dis : « Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer. » s43, v81

Ces versets montrent que le fait d’attribuer à Dieu un fils est une grande offense à la divinité. Une telle prétention peut provoquer un glissement vers le polythéisme dans la mesure où elle introduit l’idée de succession ou de partage des attributs entre le Père et le Fils.

De la sorte, il est déjà porté atteinte à l’unicité de Dieu, ne serait-ce que par la pensée. C’est la raison pour laquelle le Coran condamne vigoureusement pareilles croyances.

Citation : « Je ne vois aucun rapport entre ce texte et le fait que Jésus lui même ait confirmé la loi et les prophètes ! l y a des dizaines de prophéties qui se sont déjà réalisées et la Thora annonce le messie ; et tout dans l’ANT était l’ombre des choses a venir ! La Bible dit elle-même que la loi et les prophètes étaient un pédagogue qui conduit a Christ et son oeuvre ! Que signifie être sous la grâce et ne plus être sous la loi ? Tout simplement le texte signifie que nous ne sommes plus sous la malédiction de la loi ! Il n’est en effet pas question des commandements de Dieu, mais du joug de la loi, qui du même fait, n’a pas apporté la perfection, à personne. »

Réponse : Donc tu qualifies la Noble Torah de malédiction, de joug ! Quelle sacrée religion tu professes ? Alors que Jésus dit qu’il n’est pas venu abolir mais accomplir.

Citation : « Sinon la Puissance du Saint Esprit et l’oeuvre première de la croix !la lettre a vieilli, c’est-à-dire que Christ est venu avec le vin nouveau, l’observance de la loi sous le joug du Christ Jésus »

Réponse : Ils ne l’ont ni tué ni crucifié, ce fut une illusion, de simples conjectures, en vérité ils ne l’ont point tué (Coran s4 v157)

Citation : « alors où Mohammed est-il enterré et où est le Christ ? Le Seul qui puisse sauver un perdu doit demeurer en vie n’est-ce pas ? »

Réponse : Le fait que le Christ soit au ciel ne lui confère guère la divinité ? Sinon Jean Baptiste serait dieu, Elie serait dieu ! Joseph serait Dieu ! De même le fait qu’un prophète soit enterré ne lui ôte guère la prophétie ? Sinon Moïse ne serait pas prophète, Abraham non plus, Jacob non plus et ainsi de suite ?

Citation : « La Parole dira Jean était Dieu par Jésus en conséquence tout a été créé par lui et pour lui Dieu peut il créer sa propre Parole ? »

Réponse : C’est une mauvaise interprétation de la parole de Jean. La Parole de Dieu se trouve partout dans le monde, et l’esprit de Dieu dans toutes les créatures. Jésus est une créature comme les autres, un messager de Dieu.

Citation : « Mais sûrement pas la condamnation ! »

Réponse : Toi qui n’a pas de doute, jette-toi d’un avion sans parachute, s’il ne t’arrive rien, je dirais que Jésus t’a accueilli dans ses bras. Et en même temps ce sera une preuve de ton salut dans l’au-delà.

Citation : « Pour finir mon seul avertisseur est le Saint Esprit et sa Parole une lumière sur mon sentier, une lampe a mes pieds. »

Réponse : Espérons que ce ne soit pas Satan qui agit au nom du Saint-Esprit ou d’un ange quelconque !

Citation : « Esaïe 9.5 dit : « Car un enfant nous est né...On l’appellera Admirable, conseiller, Dieu puissant. »

Réponse : C’est une fausse interprétation de la parole d’Esaïe. Esaïe a bien souligné l’unicité de Dieu. Il ne se contredit pas en attribuant la divinité à une personne autre que Dieu lui-même, il ne peut pas dire une chose et son contraire, écoute Esaïe :

Esaïe 40.18 A qui voulez-vous comparer Dieu ? Et quelle image ferez-vous son égale ?

Esaïe 44.6 Ainsi parle l’Éternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Éternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu.

Esaïe 44.8 N’ayez pas peur, et ne tremblez pas ; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins : Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.

Esaïe 45.6 Que hors moi il n’y a point de Dieu : Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre.

Esaïe 45.14 C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu, Et il n’y a point d’autre Dieu que lui.

Esaïe 45.21 N’est-ce pas moi, l’Éternel ? Il n’y a point d’autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.

Esaïe 45.22 Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre.

Esaïe 46.9 Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.

Esaïe 40.18 A qui voulez-vous comparer Dieu ? Et quelle image ferez-vous son égale ?

Bonjour Binjilc,

Il n’y aura aucun culte à rendre dans le Paradis. Celui-ci est un lieu de repos et de rétribution. Quant au culte ici-bas, il revient de droit à Dieu à l’exclusion de toute autre entité quelle que soit sa nature. Il n’y a pas de divinité à part Dieu. Jésus lui-même adorait Dieu et invitait les autres à adorer Dieu. Dans Jean 4.23, Jésus dit :

"Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande."

Il y a beaucoup d’autres versets où Jésus montre par les propos et par les actes que l’adoration doit être vouée à Dieu seul. Si tu aimes Jésus, Binjilc, ce n’est pas en l’adorant que tu vas lui plaire. Bien au contraire, ton adoration lui porte atteinte, dans la mesure où il ne veut pas être adoré et il ne veut pas s’octroyer la divinité.

Jésus adorait Dieu : Luc 6.12 : En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.

Quant à dire que des démons et esprits adorent Jésus, c’est pour induire les gens en erreur. Les esprits et les démons sont des associateurs qui adorent les idoles, les étoiles et autres phénomènes. Vas-tu les imiter dans l’égarement ?

Crois-moi Binjilc, je te veux du bien, Dieu est témoin de ce que je dis. Ce problème de l’adoration de Jésus est un problème extrêmement grave. Tu dois revoir tes croyances, notamment sur ce point.

Je prie Dieu le Tout-Puissant de te guider dans le droit chemin

Citation : « Voici une petite liste non exhaustive des versets qui montrent clairement la divinité de Jésus.

1 Jean 5:20 "Nous savons que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour Connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable en son Fils Jésus Christ, c’est Lui le Dieu véritable et la vie éternelle" »

Réponse : Cela ne veut pas dire que Jésus est Dieu. Ce passage a pour signification que Jésus a fait connaître Dieu du fait qu’il est son envoyé de la même façon que Moïse a fait connaître Dieu car il est son envoyé. Regarde ce que dit le même Jean dans sa 2e Epître :

2 Jean 1.3 que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité ! Tu vois que Jean fait bien la distinction entre Dieu et Jésus !

Citation : « 1 Thimothée 3:16 "Et sans contredit le mystère de la piété est grand, Dieu a été manifesté en chair, a été vu des anges a été prêché aux nations, a été élevé dans la gloire"

Réponse : Il ne faut pas se limiter à un passage. Lis ce que dit Paul dans la même Epître :

1Timothée 1.1Paul, apôtre de Jésus Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus Christ notre espérance, 1 Timothée 2. 5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme 1 Timothée 5.21 Je te conjure devant Dieu, devant Jésus Christ, et devant les anges élus, d’observer ces choses sans prévention, et de ne rien faire par faveur. Lui aussi fait la différence entre Dieu et Jésus.

Citation : « Jérémie 23:6 Voici les jours où je susciterai à David un germe juste...Et voici le Nom dont on l’appellera Yahvé - notre justice. »

Réponse : Yahvé ou l’Eternel notre justice. Ce nom du Messie ne signifie pas que le Messie même, c’est-à-dire Jésus soit Yahvé ou l’Éternel. En effet, ce nom est donné (Jérémie 33.16) à la Jérusalem nouvelle, la cité du Messie. On l’appellera l’Eternel (ou Yahvé) notre justice. Selon ton raisonnement, Jérusalem aussi serait Dieu. Il faut donc entendre ce nom dans ces deux textes comme suit : Aux jours du Messie et dans la nouvelle Jérusalem, Jéhovah donnera la justice à son peuple, parce qu’il sera lui-même la justice de son peuple. Dans ces temps d’injustice, c’était de justice que les âmes fidèles sentaient le plus le besoin.

Citation : « Philippiens 2:6 Lui, de condition divine, ne retient pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu »

Réponse : Condition divine renvoie à sa naissance miraculeuse grâce au souffle de Dieu dans le sein de Marie. Cette origine ne lui confère pas la divinité ni un rang égal à celui de Dieu. C’est clair, Paul lui-même n’a jamais dit en termes clairs et sans équivoque, que Jésus est Dieu. 11 mai 2007 A Michel

Citation : « Comment Jésus peut-il être un simple homme lui qui existait avant de venir sur la terre ? »

Réponse :

Il s’agit d’une existence irréelle. Jésus existait dans le dessein de Dieu. Même dans l’hypothèse d’une existence réelle, elle ne fait pas de Jésus un dieu. Dieu a dit à Jérémie qu’Il le connaissait avant qu’il l’eut formé dans le ventre de sa mère et avant qu’il fût né : Jérémie 1.5 Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations.

Citation : « Jean 8:57 Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! Jésus leur dit : En vérité, en vérité je vous le dis : Avant qu’Abraham fût, je suis. Alors ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha et sortit du temple, passant au milieu d’eux, et ainsi il s’en alla. Et pourquoi voulaient-ils le lapider ? Ils appliquaient la loi.

Lévitique 24:16 Et celui qui blasphémera le nom de l’Éternel sera puni de mort ; toute l’assemblée le lapidera ; aussi bien l’étranger que celui qui est né au pays, quand il blasphémera le nom de l’Éternel, il sera mis à mort. »

Réponse : Je suis d’accord avec toi. Mais pourquoi ne l’avaient-ils pas lapidé ?

Pourquoi avaient-ils renoncé à leur décision de le lapider ? Parce qu’ils avaient compris que dans la réalité Jésus n’a jamais voulu se faire passer pour Dieu.

Si c’était le cas, les juifs l’auraient lapidé. Et qui leur avait permis de se raviser et de comprendre que Jésus ne s’attribuait nullement la divinité au sens propre du terme ? C’était Jésus lui-même. Il leur dit : "N’est-il pas écrit dans votre loi : Vous êtes des dieux ? Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie, celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! " (Jean 10. 34-36)

Citation : « Alors si Jésus n’est pas Dieu nous ne pouvons pas non plus le prier. »

Réponse : Absolument, nous ne pouvons pas le prier. Jésus lui-même passait des nuits à prier Dieu. Jésus enseignait à ses disciples comment prier Dieu, cette prière commence comme suit : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel... (Mt 6.9-13 ; Luc 11.1-4). Si Jésus était Dieu, il aurait enseigné que cette prière doive s’adresser à lui et non pas au "Père qui es aux cieux" !

Citation : « Ledictionnairenousdonne une définition précise du verbe " invoquer" du latin invocare, appeler à son aide par une prière. Or Jésus est invoqué. à tousceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ 1 Cor 1:2 »

Réponse : Jésus n’a pas dit : invoquez-moi ! Paul n’est pas Jésus.Et ses Epîtres ne sont pas l’Evangile. Tu dois savoir, Michel, que Paul dit une chose et son contraire.Paul se contredit et ses propos manquent de clarté. Ce personnage est tellement controversé et inconsistant que j’évite de parler de lui.

Le passage ci-dessus est contredit par d’autres passages du même auteur. Ainsi, dans d’autres versions (arabe notamment) à moins que le passage soit déformé par une faute de traduction, Paul dit : "ceux qui invoquent par le Seigneur Jésus-Christ ou au nom du Seigneur Jésus Christ.

Par exemple, dans Romains 1.8 Paul dit : " Je rends d’abord grâces à mon Dieu par Jésus Christ". Dans d’autres passages, Paul montre que Jésus est un homme, un serviteur, que c’est le Père qui doit être glorifié : "afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiez le Dieu et le Père de notre Seigneur Jésus Christ" Romains 15.6 "Car il y a un seul Dieu, et aussi unseulmédiateurentre Dieu et leshommes,Jésus-Christhomme" 1Timothée 2.5 "C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous" Colossiens 1.9 Paul profère parfois des propos offensants à l’égard de Jésus : "C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle parl’Esprit de Dieu, ne dit : Jésus est anathème ! et que nul ne peut dire : Jésus est le Seigneur. Si ce n’est pas le Saint-Esprit" 1 Corinthiens 12.3

Tu vois Michel, même le titre "Seigneur", Paul trouve le moyen de le dénier à Jésus.

Sinon, on peut trouver beaucoup de témoignages en ce sens que l’invocation s’adresse à Dieu et non à Jésus. Ainsi dans 1Pierre 1.17, il est écrit : "Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes..."

Dans Actes 3.13, Jésus est qualifié de serviteur de Dieu, et un serviteur ne peut être invoqué : "Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères a glorifié son serviteur de Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate". Le mot serviteur a été remplacé par "fils" dans certaines traductions.

De nombreux passages de l’Ancien Testament indiquent que Seul Dieu, l’Eternel selon d’autres versions, doit être invoqué :

2Samuel 22:7 Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai invoqué mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu à ses oreilles.

2 Samuel 6.2 Et David, avec tout le peuple qui était auprès de lui, se mit en marche depuis Baalé Juda, pour faire monter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Éternel des armées qui réside entre les chérubins au-dessus de l’arche.

1Chroniques 13:6 Et David, avec tout Israël, monta à Baala, à Kirjath Jearim, qui est à Juda, pour faire monter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Éternel qui réside entre les chérubins.

Psaumes 17:6 Je t’invoque, car tu m’exauces, ô Dieu ! Incline vers moi ton oreille, écoute ma parole !

Psaumes 18:6 (18 :7) Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai crié à mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.

Jérémie 15:16 J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon coeur ; Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées !

Daniel 9:18 Mon Dieu, prête l’oreille et écoute ! ouvre les yeux et regarde nos ruines, regarde la ville sur laquelle ton nom est invoqué ! Car ce n’est pas à cause de notre justice que nous te présentons nos supplications, c’est à cause de tes grandes compassions.

Daniel 9:19 Seigneur, écoute ! Seigneur, pardonne ! Seigneur, sois attentif ! agis et ne tarde pas, par amour pour toi, ô mon Dieu ! Car ton nom est invoqué sur ta ville et sur ton peuple.

Jonas 1:6 Le pilote s’approcha de lui, et lui dit : Pourquoi dors-tu ? Lève-toi, invoque ton Dieu ! Peut-être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas.

Psaumes 145:18 L’Éternel est près de tous ceux qui l’invoquent, De tous ceux qui l’invoquent avec sincérité ;

Sophonie 3:9 Alors je donnerai aux peuples des lèvres pures, Afin qu’ils invoquent tous le nom de l’Éternel, Pour le servir d’un commun accord.

2Samuel 22:7 Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai invoqué mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu à ses oreilles.

Psaumes 18:6 (18 :7) Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai crié à mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.

Psaumes 118:5 Du sein de la détresse j’ai invoqué l’Éternel : L’Éternel m’a exaucé, m’a mis au large.

Jérémie 7:11 Est-elle à vos yeux une caverne de voleurs, Cette maison sur laquelle mon nom est invoqué ? Je le vois moi-même, dit l’Éternel.

Jérémie 7:30 Car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux, Dit l’Éternel ; Ils ont placé leurs abominations Dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué, Afin de la souiller.

Jérémie 25:29 Car voici, dans la ville sur laquelle mon nom est invoqué Je commence à faire du mal ; Et vous, vous resteriez impunis ! Vous ne resterez pas impunis ; Car j’appellerai le glaive sur tous les habitants de la terre, Dit l’Éternel des armées.

Amos 9:12 Afin qu’ils possèdent le reste d’Édom et toutes les nations Sur lesquelles mon nom a été invoqué, Dit l’Éternel, qui accomplira ces choses.

Jonas 2:2 (2 :3) Il dit : Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, Et il m’a exaucé ; Du sein du séjour des morts j’ai crié, Et tu as entendu ma voix.

Citation : « D’autres références Bibliques nous démontrent que Jésus était prié. Trois fois j’ai prié le Seigneur 2 Cor 12:8

Ils lapidaient Etienne qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! Et, après ces paroles, il s’endormit. Actes 7:59

Les quatre êtres vivants et les 24 vieillards se prosternèrent devant l’agneau tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplis de parfum qui sont les prières des saints. Apoc 5:8

Paul priait Jésus, les Corinthiens priaient Jésus, Etienne priait Jésus, les 4 êtres vivants et les 24 vieillards priaient Jésus. Tous sans exception auraient été exclus de la Société pour avoir prié Jésus.. »

Réponse :

Tout cela n’est pas une preuve pouvant justifier la divinité de Jésus. Des peuples entiers ont commis et commettent les mêmes erreurs. Le plus important à savoir est que Jésus ne leur a pas demandé de le prier. Montre-moi où Jésus leur aurait demandé de l’invoquer ou de le prier.

Ne sais-tu pas que Jésus va désavouer tous ceux qui le prennent pour dieu et qui l’invoquent : " Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité" Matthieu 7.21-23

Citation :

« Cette parole de Jésus, à qui s’adresse-t-elle ? A ceux qui le prennent pour Dieu et qui l’invoquent ! A Paul, à Etienne, aux 4 êtres vivants, aux Corinthiens aux 24 vieillards et autres !

Jean 14:8 Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? 3 »

Réponse :

Cette parole a un sens figuré. C’est tout à fait compréhensible. Jésus représente Dieu en tant que Messager. Il agit au nom de Dieu et enseigne la Parole de Dieu. Il est bien évident que celui qui l’a vu, a vu Dieu. Je dis que ce passage doit être interprété dans un sens figuré parce que nul ne peut voir Dieu en réalité.

Citation : « Nathanaël lui dit : D’où me connais-tu ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je te voyais. 49 Nathanaël lui répondit : Maître, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël Cela n’est pas du tout surprenant. Jésus avait ce don en tant que Prophète. D’autres prophètes avaient des dons semblables et ont opéré des miracles et des prodiges de grande importance.

Jean 20:28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Réponse :

Thomas n’est pas Jésus. Thomas fut appelé "l’incrédule" par Jésus. Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il fasse partie de ceux qui se trompent. Thomas n’est pas infaillible. Il est même un anti-modèle puisque Jésus l’a appelé "l’incrédule", "ne sois pas incrédule", lui a-t-il dit.

Citation : « Matthieu 2:11 Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent. »

Réponse :

Ce n’est pas une prosternation d’adoration, c’est une prosternation de salutation et de respect. Dans l’ancien temps, la prosternation était une pratique courante. La Bible nous fournit beaucoup d’exemples là-dessus :

Gen 23.27 Abraham se leva, et se prosterna devant le peuple du pays, devant les fils de Heth. Exode 18.7 Moïse sortit au-devant de son beau-père, il se prosterna, et il le baisa.

Le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül, les vêtements déchirés et la tête couverte de terre. Lorsqu’il fut en présence de David, il se jeta par terre et se prosterna.

2Samuel 9:6 Et Mephiboscheth, fils de Jonathan, fils de Saül, vint auprès de David, tomba sur sa face et se prosterna.

2 Samuel 18.21 Et Joab dit à Cuschi : Va, et annonce au roi ce que tu as vu. Cuschi se prosterna devant Joab, et courut.

2 Samuel 24.20 Aravna sortit, et se prosterna devant le roi, le visage contre terre.

1 Roi 1.16Bath Schéba s’inclina et se prosterna devant le roi. Et le roi dit : Qu’as-tu ?

1Rois 1:23 On l’annonça au roi, en disant : Voici Nathan le prophète ! Il entra en présence du roi, et se prosterna devant le roi, le visage contre terre.

1Rois 1:31 Bath Schéba s’inclina le visage contre terre, et se prosterna devant le roi.

1Rois 2:19 Bath Schéba se rendit auprès du roi Salomon, pour lui parler en faveur d’Adonija. Le roi se leva pour aller à sa rencontre, il se prosterna devant elle, et il s’assit sur son trône.

1Chroniques 21:21 Lorsque David arriva auprès d’Ornan, Ornan regarda, et il aperçut David ; puis il sortit de l’aire, et se prosterna devant David, le visage contre terre.

Daniel 2:46 Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu’on lui offrît des sacrifices et des parfums.

Matthieu 8:2 Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.

Matthieu 9:18 Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra.

Matthieu 18:26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout.

Matthieu 20:20 Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande.

Marc 5:6 Ayant vu Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui,

Jean 9:38 Et il dit : Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui.

Actes 10:25 Lorsque Pierre entra, Corneille, qui était allé au-devant de lui, tomba à ses pieds et se prosterna.

Citation : « Apocalypse 5:14 Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent. »

Réponse :

Comme déjà indiqué, ce sont des prosternations de salut et de respect. L’enseignement de Paul est en partie divine et en partie diabolique. Le Diable n’a pas manqué de suggérer des idées dans les Epîtres de Paul. Cet enseignement diabolique a induit en erreur les chrétiens.

Pour les remettre sur les rails, Dieu a envoyé un message (le Coran). Beaucoup de chrétiens ont refusé d’y croire. Dieu les avertit et décline toute responsabilité en leur disant : j’ai fait mon devoir, désormais c’est vous qui êtes responsables de votre égarement, ne dites pas que nous n’avons reçu ni annonciateur ni avertisseur.

Falsifications des Ecritures

Les scribes falsifiaient sciemment les Ecritures.

Réponse à Michel le 3 mai 2006

Et ce que faisaient les scribes, tu n’y vois pas un acte de falsification ? Pour moi, les scribes falsifiaient bel et bien les Ecritures ! De toutes façons, il y a des preuves irréfutables sur la question de falsification des Ecritures.

En plus du nombre incohérent de livres chez les uns et les autres (Catholique, protestants, orthodoxes, juifs), en plus des contradictions des Ecritures, il y a d’innombrables preuves sur l’altération de la Bible. A ce propos, je me contente de t’indiquer quelques points seulement :

1- Qui est l’auteur des Livres de Rois 1 et 2 ? Qui est l’auteur du Livre d’Esther ? Ruth ? l’Apocalypse ? Habakuk est né quand et où ?

2-Psaumes 56.4 Dieu dit clairement : "ils falsifiaient Mes Paroles" (cf Bible version arabe’

3-Jérémie 23.36 "Vous tordez les Paroles du Dieu vivant"

4-Esaïe 29.15 " Quelle falsification est la vôtre", expression faussement traduite par "quelle perversité est la vôtre".

5-Le verset de la Première Epître de Jean 5.7 "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le Ciel, le Père, la Parole et le Saint-Esprit" n’existe nulle part dans les manuscrits grecs. C’était à l’origine une note marginale, qui fut insérée dans le texte.

6-Plusieurs versets de la version protestante (Louis Segond par exemple) ne se trouvent pas dans la Bible catholique (TOB), exemple :

Matthieu 6.13 "Car c’est à Toi qu’appartiennent dans tous les siècles le règne, la puissance et la gloire..."

Ou Matthieu 18.11 "Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu..."

Matthieu 23.14 « Malheur à vous scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l’apparence de longues prières ; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement »

Matthieu 27.35 " Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s’accomplit ce qui avait été annoncé par le Prophète : ils ont tiré au sort ma tunique ;"

Marc 7.16 « Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende »

Marc 9.44 « où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point »

Marc 11.26 « Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses »

Marc 15.28 « Ainsi fut accompli ce que dit l’Ecriture : Il a été mis au nombre des malfaiteurs »

Luc 8.45 « Et Jésus dit : qui m’a touché ? Comme tous s’en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent : Maître, la foule t’entoure et te presse, et tu dis : qui m’a touché »

Luc 9.55 « Jésus se tourna vers eux et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés »

Luc 9.56 « Car le fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver »

Luc 11.11 « Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? »

Luc 17.36 « De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé »

Luc 23.17 « A chaque fois, il était obligé de leur relâcher un prisonnier »

Luc 24.42 « Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel »

Jean 3.13 « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu ciel, le fils de l’homme qui est dans le ciel » pour ce qui est en rouge, c’est seulement cette partie en rouge qui n’existe pas dans la Bible catholique TOB.

Jean 11.41 « Ils ôtent donc la pierre du lieu où le mort était couché »

Jean 5.4 « car un ange descendait de temps en temps dans la piscine et ajoutait l’eau ; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri quelque fût sa maladie »

Actes des Apôtres 8.37 « Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : je crois que Jésus Christ est le fils de Dieu »

Actes des Apôtres 9.5 « Qui es-tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons »

Actes des Apôtres 9.6 « Tremblant et saisi d’effroi, il dit : Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

Actes des Apôtres 15.34 « Toutefois Silas trouva bon de rester. Judas est revenu seul »

Actes des Apôtres 24.6-7 « Lorsqu’il tenta de profaner le temple, nous l’avons arrêté. Nous avons voulu le juger selon notre loi ; mais le tribun Lysias, étant survenu, l’a arraché de nos mains avec une grande violence, en ordonnant à ses accusateurs de venir devant toi »

Actes des Apôtres 28.29 « Lorsqu’il dit cela, les juifs s’en allèrent, discutant vivement entre eux »

1Ep Jean 5.8 « Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre »

Romains 13.9 « tu ne diras point de faux témoignage »

7- Où se trouvent le Livre du Juste (Josué 10.13 ? Le Livre de Samuel le voyant, le Livre de Nathan le Prophète et de Gad le Prophète (1 Ch 29.29) ?

8- Les versets ou les prophéties de l’Ancien Testament auxquelles Jésus fait référence n’existent pas dans l’Ancien Testament, exemple :

Matthieu 2.23 "et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplit ce qui avait été annoncé par les prophètes : il sera appelée nazaréen."

Matthieu 12.5 "Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que les jours de Sabbat, les sacrificateurs violent le Sabbat dans le temple sans se rendre coupables"

Jean 7.37-39 "Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture". Ces prophéties n’existent pas dans l’AT.

Le Coran affirme dans de nombreux versets que les gens du Livre, notamment les juifs, falsifiaient les Ecritures :

"Parmi les juifs, il en est qui altèrent le sens de la parole " s4 v46

"Depuis, ils s’emploient à altérer le sens des Ecritures, allant même jusqu’à oublier une partie des avertissements qu’ils avaient reçus et, à l’exception d’un petit nombre d’entre eux, tu iras de trahison en trahison de leur part. Mais pardonne-leur et ne leur tiens pas rigueur, car Dieu aime, en vérité, ceux qui sont bienveillants" s5 v13

" Qui s’emploient à altérer le sens des Ecritures et disent aux leur : "Si on vous propose telle idée, acceptez-là ; sinon, soyez sur vos gardes !" s5 v41

"Gardez-vous encore l’espoir de les voir un jour partager votre foi, alors que certains d’entre eux ont déjà altéré sciemment la Parole de Dieu, après en avoir bien saisi le sens ?" s2 v75

"Qui donc a révélé l’Ecriture que Moïse a apportée comme lumière et direction pour les hommes ?- Ce Livre que vous écrivez sur des feuillets, pour n’en montrer qu’une partie, tout en cachant tout le reste.." s6 v91

"Ô Gens des Ecritures ! Notre Messager est venu mettre en évidence pour vous une grande partie des Ecritures que vous teniez cachée, tout en passant sur bien d’autres choses. C’est une lumière émanant de Dieu, qui est venue vous éclairer ainsi qu’un Livre explicite par lequel Dieu met sur les sentiers du salut ceux qui aspirent à Sa grâce et, par Sa volonté, les arrache des ténèbres vers la lumière et les dirige dans le droit chemin " s5 v15-17

Pas besoin d’aller plus loin dans la démonstration, cela suffit.

Ce court débat m’a valu d’être expulsé du forum Bible ou Coran où j’étais inscrit et participais aux débats depuis novembre 2005. Voilà, tout d’un coup, le 20 mai 2007, je me trouve banni sans explication et sans appel. C‘est à la suite de cette sanction injustifiée que j’ai décidé de mettre en ligne le débat incriminé et ce, pour montrer aux lecteurs l’étroitesse d’esprit de certains prétendus disciples du Christ qui refusent de débattre de certains thèmes.


61 Messages de forum

  • Je pense qu’en se creusant bien la tête, moi aussi je pourrais dire des truc comme : mahomet n’était qu’un sale pédophile" ou encore "l’islam n’est pas une religion mais juste une escroquerie à grande échèlle" tout en apportant des preuves. Et encore je pense pas être aussi stupide que les gens qui ont fait ce site.

    Et tant qu’a y être je me demande si l’islam est une vraie religion vu ce que peuvent arriver à dire ces adeptes...

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 8 juillet 2007 17:26, par Maître Simozrag

      Le site existe depuis plus de trois ans, pourtant nombreux parmi les utilisateurs qui ont salué et félicité ses initiateurs. Vous êtes le premier à dire le contraire. Nous acceptons volontiers les critiques fondées, mais là ce n’est pas le cas parce que vos critiques s’apparentent à des attaques sans fondement et sans justification. Si vous ne savez pas parler ou écrire le français, il est inutile de participer à un débat avec cette langue. Je vous demande poliment d’améliorer votre langage et de vous expliquer sur les mots : pédophile, escroquerie, stupide et enfin d’en apporter la preuve comme vous le prétendez.

      • Prend un dictionnaire

      • j’ai pas plus de preuve moi que vous dans ce que vous dites sur jesus. apparament vous n’aimez pas qu’on conteste la véracité de votre "religion", ne le faite donc pas avec celle des autres. Mais rassurez vous, je compatis, je comprend trés bien qu’un petit extremiste mal élévé de votre genre fasse un caprice pour un message de rien du tout, ce doit être dur pour vous. Mais quand on voit le bruit, que dis je, le spectacle que vus faites pour quelques caricatures ou quelques bouquin, je me demande si les fondement culturel et religieux de l’islam sont solides. Quand je pense que vous avez peur des bahais.

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 16 juillet 2007 19:15, par Akram

      Asalam Aleikoum

      J’ai lu tout le debat. Fort interressant, aucune injure ni violence, verbale n’est allée a l’encontre de qui que ce soit. Je suis attristé de lire ce que notre "COURAGEUX" anonyme, a ecrit : "Je pense qu’en se creusant bien la tête, moi aussi je pourrais dire des truc comme : mahomet n’était qu’un sale pédophile" ou encore "l’islam n’est pas une religion mais juste une escroquerie à grande échèlle" tout en apportant des preuves. Et encore je pense pas être aussi stupide que les gens qui ont fait ce site.

      Et tant qu’a y être je me demande si l’islam est une vraie religion vu ce que peuvent arriver à dire ces adeptes..."

      Ce sont des methodes bien "BOF", la pauvre personne qui a ecrit ca, prouve a quel point elle est maleable, sans opinion et non cultivée. On sent la patte des parents derriere qui ont du lui inculquer qu’un bon musulman est un musulman mort. Je suis peinée pour cette personne. Dieu qui nous aime tous sans exception, teste notre intelligence, lire en communaute les textes est une tres bonne chose, en debattre aussi. Mais ce que je reproche, c’est que dans Toutes "religion" (je hais ce mot assez communautaire), des predicateurs et precheurs, Enseignent uniquement LEUR Vision des textes. Une vision bien etriquée desfois, qui donne ce que l’on appel des extremistes. Qu’ils soient chretiens, Juifs, Musulmans etc etc... Ils font du tort a toute l’humanité. Dieu nous a donné tous les outils, pour comprendre son message, ne pas se servir de son intelligence, en buvant les paroles d’un etre mal intentionné nous rend aussi coupable, que lui. J’ai testé les forums chretien-muslman. Une farce gigantesque, pendant que les chretiens parlaient plus de excusez moi du terme "BOUGNOULES", certains musulmans se montraient aussi stupide qu’eux en les insultant. Qule tort encore une fois fait aux musulmans. C’est pour ca que nous sommes Hais, les gens associent immediatement au mot musulman, les termes "Couscous, Djelaba, Mokhtar, Voleurs, Epiciers etc etc...." Faut pas se leurer, c’est du simple racisme primaire. Mais attention, chez nous aussi certains se montrent Idolatres avec le prophete Mahomet "pbsl". S’abreuver a outrance de Hadiths, est aussi mauvais que d’associer obligatoirement un nom aupres de dieu. Dieu a répété que SES textes "coran" etaient parfaits, et que nous n’avions pas a nous inspirer ailleurs. Peut etre que mon texte ne ferat surement rien avancer, mais je souhaite qu’allah nous mene sur le chemin du savoir, Tous ensemble, qu’aucune de ses creatures "visibles ou invisibles", ne restent dans l’ignorance, Incha allah. Paix a vous tous !

      • je pense pas que la culture soit un point fort sur ce site, si vous ne voulez pas que l’on critique votre religion, ne critiquez pas celles des autres. Je ne pense pas non plus que le courage soit le point fort des extremistes qui ont créé ce site.

        • > Preuves de la non divinité de Jésus 23 juillet 2007 13:27, par Akram

          "je pense pas que la culture soit un point fort sur ce site, si vous ne voulez pas que l’on critique votre religion, ne critiquez pas celles des autres. Je ne pense pas non plus que le courage soit le point fort des extremistes qui ont créé ce site."

          Voila en un court résumé, exactement ce que je disais. La preuve de Boferie qui sevit. Les musulmans sont incultes, non courageux, extremistes........ Vous devriez eteindre votre television, qui vous sert de guide intellectuel, et sortir votre tete par la fenetre. Respirez, un bon coup, oubliez toutes les niaiseries que l’on vous a enseigné, et melangez vous a la population. Vous verrez on en apprend plus au contact des autres, qu’en ecoutant les aneries des gens qui nous cotoient.

          • pas la peine de nous faire croire que vous êtes democrates si vous enlevez les messages que vous n’aimez pas, ce n’est pas la télévision qui m’as fait dire ce que j’ai dit au dessus mais le contenu de ce site. veuillez remettre mon ancien message svp. ou plutôt non, ne remetez rien, ce site est la vraie face de l’islam : on fait semblant de vouloir un "dialogue chretien _ musulmans" et on est intolérant au possible. excusez moi d’avoir critiqué votre décharge.

            • > Preuves de la non divinité de Jésus 2 août 2007 18:44, par Akram

              pas la peine de nous faire croire que vous êtes democrates si vous enlevez les messages que vous n’aimez pas, ce n’est pas la télévision qui m’as fait dire ce que j’ai dit au dessus mais le contenu de ce site. veuillez remettre mon ancien message svp. ou plutôt non, ne remetez rien, ce site est la vraie face de l’islam : on fait semblant de vouloir un "dialogue chretien _ musulmans" et on est intolérant au possible. excusez moi d’avoir critiqué votre décharge.

              Je n’y suis malheureusement pour rien, ma reponse a votre message qui faisait allusion a mon ouverture d’esprit, a lui aussi été effacé, je ne sais pas pourquoi. Maintenant, ne melangez pas tout, entre un webmaster a l’esprit etriqué et votre phrase "ce site est la vraie face de l’islam". Ne vous etonnez pas de vous faire critiquer, si vous placez tous les musulmans dans le meme panier. Sachez que votre comportement est RACISTE, relisez un peu mieux la bible et vous verrez bien vos propres fautes. Soit on est un vrai croyant et on est tolerant, meme avec ceux qui ne le sont pas, soit on est rien. Vous, vous prouvez que vous n’etes RIEN, un neant risible. Mais vous me faites quand meme de la peine et vous souhaite, d’etre un jour guidé par allah.

              • > Preuves de la non divinité de Jésus 3 août 2007 08:24, par Maître Simozrag

                M.Akram

                Votre message qui a été supprimé est un doublon. Vous avez posté deux messages identiques, le webmaster a supprimé celui qui était en plus. Si vous pensez que le webmaster s’est trompé, alors écrivez-moi à cette adresse, je vous enverrai le texte de votre message : cadis94@hotmail.com

                • > Preuves de la non divinité de Jésus 6 août 2007 01:45, par akram

                  M.Akram

                  Votre message qui a été supprimé est un doublon. Vous avez posté deux messages identiques, le webmaster a supprimé celui qui était en plus. Si vous pensez que le webmaster s’est trompé, alors écrivez-moi à cette adresse, je vous enverrai le texte de votre message : cadis94@hotmail.com

                  Je suis plus que persuadé, que mon ancien message n’etait pas un doublon, il a du etre efface en meme temps que le message de la personne avec qui je debattais. Mais ceci serat mon dernier message. Bonne chance a tous !

                • Mais bon, comme j’ai dit dans un autre message avant que les èspèces d’extremistes qui dirigent ce site l’éffacent, si vous ne vous identifiez pas à ces gens , tant mieux pour vous, vous n’avez pas à vous sentir visé par mes propos. A propos de doublons, il y en a un plus haut, c’est bizzare que lui n’est pas été supprimé, mais c’est vrai que lui n’a rie contre le "maitre" du site.

              • "Vous, vous prouvez que vous n’etes RIEN, un neant risible"<<==ouverture d’esprit ?

            • Bonsoir,

              Pour ma part, je respecte les croyants quelle que soit leur confession dans ce monde mais je vois de tous cotés s’elever un esprit de haine entre les hommes.

              Un esprit de haine et de dénigrement entre MES FRERES HUMAINS, parceque mon sang peut sauver un musulman comme un juif ou un chrétien, un noir un blanc, un asiatique ou qui que ce soit. Nous sommes identiques dans nos sentiments et dans notre chair, nous sommes les memes parceque l’étincelle de vie que nous avons tous reçus nous fait obéïr a un idéal commun.

              Je vois avec consternation le pape éditer des commentaires lamentables et haineux dans " la supériorité de la religion catholique sur les autres religions" tentative maladroite qui ne fait que creuser le fossé entre les cultures et les peuples, qu’espere t’il ? Que les musulmans , juifs et bouddhistes vont se convertir ? Je ne le pense pas, il ne fait que creuser le fossé en critiquant indirectement la religion de " l’autre " celui qui est différent de nous par son origine, sa culture, sa religion...

              Lorsque je vois ce site parler de " dialogue " en entamant une polémique sur les " preuves de la non divinité de Jesus ", je ne peux m’empecher de me dire, avec un poids sur le coeur, qu’une fois de plus, le dialogue est tronqué, qu’on se sert de références a des écrits vieux de plusieurs millénaires à tout bout de phrase au lieu d’écouter sa raison...

              les Hommes cherchent à critiquer ce qui est différent de leurs références culturelles, visuelles, raciales, ethniques, religieuses. Il transpire dans ces pseudos débats une xénophobie latente de tout coté.

              Mon frère humain, toi qui me lit, quel que soit le Dieu auquel ton coeur te dit d’obéïr, n’oublie jamais d’où tu viens, n’oublie jamais que le but que tu cherches frénétiquement ’n’est pas fondamentalement différent de celui de ton voisin.

              Je pleure de nous voir tous nous detester chaque jour un peu plus à travers un communautarisme forcené et l’enfermement dans des valeurs que nous ne cherchons plus a comprendre.

              Je pleure chaque fois que nous nous servons de nos religions que pour chercher à dénigrer notre voisin ou nous sentir différents de lui.

              Mon frère Humain, ta peau est sombre ou claire, ta vie est faite de lumière ou de noirceur mais partout ou ton sang coule au nom d’un ideal qui sert ta folie, n’oublie jamais que le sang est rouge.

              Que la paix soit avec toi, que tes ideaux guident tes pas, ne lève plus les armes contre tes freres mais cherche à les comprendre.

              Merci de m’avoir accordé quelques minutes de votre temps.

              • > Preuves de la non divinité de Jésus 27 avril 2008 23:47, par patrice

                salut a tous je ne suis d’aucune religion et je ne suis pas venu pour contredir les uns et les autres mais ayant lus les évangiles je tiens juste à rectifier un tir de la part de la personne qui a crée ce débat au propos de la non divinité de Jésus.

                Ce "tir" que je tient à rectifier concerne la phrase du livre de matthieu 15/24« Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël ». En effet Jésus a bien dit cette phrase, mais encore faut-il savoir ds quel contexte il a tenu ce propos.

                Je voudrais continuer après le verset 24 svp :

                matthieu 25 à 28 "Mais la femme était arrivée et se tenait prosternée devant lui en disant "Seigneur, viens à mon secours !" 26 Il répondit : "Il ne sied pas de prendre le pain des enfants et de le jeter au petits chiens." 27 "Oui Seigneur dit-elle, et justement les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres !" 28 Alors Jésus répondit : "O femmes, GRANDE ES TA FOI ! qu’il t’advienne selon ton désir" ET DE CE MOMENT SA FILLE FUT GUERIE.

                En lisant à partir du verset 21,on comprends que Jésus est avec ses disciples (juifs ou plutôt israélites) et que cette femme est une cananéenne (donc non israélite) qui demande à ce que Jésus chasse un démon qui hante sa fille.

                Au verset 22, la femme semble avoir reconnu Jésus, le méssie annoncé par les prophètes qui amènera tous les hommes au judaïsme biblique (c’est-àdire une adoration spirituelle)lorsqu’elle lui crie "Seigneur, fils de David".

                En lisant jusqu’à la fin de la scène, on retire 3 enseignements :

                1 - LA FEMME N’EST PAS ISRAELITE MAIS CROIT EN LA "RELIGION" DETENU PAR CE PEUPLE C’EST-A-DIRE LA RELIGION JUIVE (car sachez une bonne fois pour toute que juif n’est qu’une religion, il y a des juifs noirs, européens, chinois et surtout ARABES et qu’il y avait des israélites polythéistes). DAILLEURS ELLES SEMBLES Y CROIRE BCP PLUS QUE LES DISCIPLES ...

                2 - JESUS SAVAIT DEPUIS LONGTEMPS QUE CETTE FEMME PERSISTERAIT DANS SA FOI, DE CE FAIT, IL A VOULU MONTRER UNE LECON DE FOI A CES DISCIPLES QUI MALGRE LEUR JUDEITE SE PERMIRENT DE DOUTER PLUS D’UNE FOIS DE LUI. DE CE FAIT IL L’A MISE A L’EPREUVE.

                3 - LA FEMME A POURTANT RECONNU LE SAUVEUR DES NATIONS ET SAVAIT QU’IL SAUVERAIT SA FILLE, ELLE A PERSISTEE ET FUT RECOMPENSEE, C’EST UNE LECON DE FOI POUR TTE L’HUMANITE.

                En ayant lu la suite du texte (la non divinite de Jésus), j’ai retenu qu’un seul message, Jésus (le prophète), est le médiateur entre Dieu et les hommes comme Paul le dit clairement, et qu’il est venu expliquer la bonne parole ( le vrai judaïsme) à ses concitoyens qui plus tard furent chargé de la précher AU MONDE ENTIER, ce message fut "AIMONS NOUS LES UNS LES AUTRES".

                J’en concluent grâce à ce texte, qu’il n’y a nulle lieu d’écouter un autre messager puisque Jésus le prophete a déja accomplit la promesse.

                Par ailleurs je trouve formidable que vs ausiez dire que le message des chrétiens (mots inventé par les grecs d’Antioche car en réalité ns sommes tous des juifs en esprit) pourrrait venir du Diable. Jésus, qui n’a aucunement créé le christianisme a dit qu’après lui viendra DE FAUX PROPHETES ...

                SHALOM ALEIHEM.

                • Bonjour,

                  Je sais pas si j’ai très bien compris votre intervention mais vous dites en conclusion : "J’en concluent grâce à ce texte, qu’il n’y a nulle lieu d’écouter un autre messager puisque Jésus le prophete a déja accomplit la promesse." Seulement Jésus a annoncé à travers le "consolateur" la venue d’un autre messager et de nombreux versets de la bible le confirment alors comment pouvez vous affirmer qu’il n’y a nul lieu d’ecouter un autre messager ? Est ce vous ou nous qui devons clôturer l’activité prophétique enclenchée par Dieu ? Non, nous devons lire et comprendre ttes les écritures Vous citez vous même que Jésus est un médiateur entre Dieu et les hommes mais pour seulement la génération qui concerne son ministère jusqu’à l’avènement de l’islam

                  Le musulmans ne contestent pas le caractère messianique de Jésus, mais affirment comme Jésus lui même le dit et dans la bible et dans le coran qu’il a été envoyé au peuple "Juif" et a appelé ses disciples ,à faire de toutes les nations "juives" des disciples en son "nom" et c’est ce qu’ils ont fait jusqu’à ce que Dieu décide par la "grâce" d’inviter les paiens à se joindre aux "juifs". Dieu et non son messie Jésus.. !

                  IB

                  • > Preuves de la non divinité de Jésus 10 novembre 2008 00:50, par Aime pour ton prochain ce que tu aimes pour toi meme.

                    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

                    Ne croyez pas que vous etes supérieurs aux Gens du livres

                    respecter les S.V.P

                    Aime pour ton prochain ce que tu aimes pour toi meme.

                    Celui qui se réjouit de semer la discorde le doute et la division entre les gens

                    une personne qui calomnie en mettant le trouble dans l’esprit des gens, il sème le désordre et ment sur la Religion de Dieu et sur ceux ses serviteurs fidèles, ce sont ceux qui tournent le dos lorsque la vérité leur parvient. Al-Ahzab - 33.58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident.

                    les croyant ne sont ils pas nos frères les gens du lives

                    hoo que OUI

                    Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est pour vous un ennemi déclaré, 61. et à M’adorer ? Voilà un chemin bien droit. Sourate 36 v, 60

                    Aime pour ton prochain ce que tu aimes pour toi meme.

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 1er mars 2010 08:11, par Ammar Hamad

      Je ne comprends pas pourquoi l’administrateur de ce site laisse ce malade s’exprimer. Car, le dialogue intelligent est pour les gens normaux et intelligents. Mais, PAS pour les gens qui ont un complexe d’infériorité et aussi des gens pauvre d’esprits. Enfin, il n’y a pas des mots à décrire l’imbécilité de celui qui a fait ces genres de commentaires.

  • assalamu alaykum’

    Puisse Allah vous récompenser. Effectivement, les preuves concernant Jésus et sa "divintié" que vous avez cités sont irréfutables (néanmoins, sauf erreur de ma part, il me semble que les versets que vous avez cités se retrouvent aussi bien dans la Bible catholique que Protestante).

    Pour ma part, je me permet de donner des liens pour voir des vidéos de débats trés intéressant.

    http://www.dailymotion.com/video/xw... http://www.dailymotion.com/video/xw... http://www.dailymotion.com/video/xw... http://www.dailymotion.com/video/xw... http://www.dailymotion.com/video/xw...

    Il s’agit de débats sur des thèmes comme la divinité de Jésus, la rédemption, le salut et l’église ... sur une chaîne Congolaise entre des Pasteurs et Abdul Madjid, un ancien catholique séminariste devenu musulman.

    Mr. Abdul Madjid y fait preuve d’une grande clairvoyance et réfute bien les arguments des Pasteurs. J’invite les intéressés du débat islamo/chrétiens à aller les voir.

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 9 juillet 2007 02:34, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah wa barakatuh,

      Etes-vous sûr que les versets cités se trouvent dans les deux Bibles catholique et protestante ? Pouvez-vous vérifier s’il vous plaît ? Les passages en noir seulement sans le rouge font entièrement défaut dans la Bible catholique. Les passages écrits en noir et en rouge, seule la partie en rouge manque dans la Bible catholique. Sauf erreur de ma part ou malentendu sur les versions, les différences relevées sont réelles. Merci, qu’Allah vous récompense.

  • assalamu alaykum’

    Effectivement, après vérification, vous avez raison, ce qui est en rouge n’existe pas dans la Bible Catholique. Et puis de toute façon, il y a également une version samaritaine et une version hébraïque de l’Ancien Testament.

    Sinon, en ce qui concerne, les altérations dont parlent le Coran, ils parlent plutôt des falsifications des rabbins juifs de Médine je crois et non pas des falsifications qui eurent lieu au fil des siècles après la mort de Moïse. C’est d’ailleurs un point que je n’arrive pas à comprendre.

    Dis : "Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l’Evangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur." (5/68)

    Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce que Dieu a fait descendre, ceux-là sont les pervers. 5(/47)

    Si les écritures des juifs et des chrétiens ne sont pas authentiques pourquoi Allah en fait mention ? Je trouve ça un peu paradoxale. Jusqu’à présent, je n’ai pas encore trouvé de réponse vraiment claire à cette ambiguïté.....

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 11 juillet 2007 12:54, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Le Coran parle des falsifications "qui eurent lieu au fil des siècles" de la même manière que la Bible en parle d’ailleurs. Cependant et heureusement, les altérations n’ont pas affecté l’ensemble des textes. Il subsiste encore une grande partie de textes qui n’est pas corrompue. C’est pourquoi Allah demande aux Juifs et aux Chrétiens d’appliquer la Torah et l’Evangile. Ce n’est pas paradoxal du tout. Quant aux falsifications, on peut dire qu’elles se poursuivent même de nos jours. Il n’est pas difficile de constater, après vérification, qu’à chaque nouvelle édition de la Bible, on essaye d’y introduire des retouches de sorte qu’il n’existe aucune édition identique à celle qui la précède.

      • assalamouerlicoun,

        Je me demande si on peut véritablement dire que ce sont des falsifications.

        D’une part, parce que les changements sont liés aux traductions (d’où "au fil des siècles")

        D’autre part, parce que la bible est faites de parabole, et malheureusement beaucoup prennent les textes au premier degré, ce qui créé les divergences. Inversement pour certains musulmans qui prennent au premier degré certaines sourates et créé l’erreur dans la pratique musulmane.

        Pour finir, à ma lecture, les textes ne sont pas en désaccord avec le coran, ils sont complémentaires, il faut simplement en comprendre le sens. Le problème vient donc essentiellement de l’interprétation que les hommes font des textes et non pas des textes eux-mêmes.

        Donc, incha’allah pouvez-vous transmettre des exemples de textes dans les versions les plus véridiques, qui émettent des informations en désaccord avec le coran où les hadiths. Vous m’aideriez ainsi à en avoir le coeur net.

        Merci mes frères, abd essamad

        • wa alaikum assalam,

          Estimez-vous normal que la Torah ne mentionne pas le fait qu’Abraham construisit la ka’ba ? Un événement aussi important ne doit-il pas figurer dans la Torah ? Lorsque la Torah compare Ismaël à un âne sauvage, Genèse 16.12, maudit soit Canaan, Genèse 9.25, je doute fort que cette parole soit celle de Dieu. Quand la Torah affirme que Juda coucha avec sa belle-fille Tamar, Genèse 38.15-20, la prenant pour une prostituée, laquelle donna naissance a deux enfants dont l’un, ’’Pérets’’, est un ancêtre de Jésus, je doute que cette information émane de Dieu, même si le fait est avéré, Dieu ne le publierait pas. Quand la Bible enseigne l’adultère de Loth avec ses filles, Genèse 19.30-38, le viol de la fille de Jacob, Genèse 34.1-3, le viol de la fille de David par son frère, 2Samuel 13.1-21, le viol des concubines de David par son fils Absalom, 2Samuel 16.20-23, quand on lit les obscénités du Cantique des Cantiques, d’Ezéchiel 23, ce ne peut être que le résultat de falsifications. La Torah encourage la pratique de l’usure contre les étrangers, Deut 23.20-21, les massacres, Deut 20.16-18, « L’Eternel prendra plaisir à vous faire périr et à vous détruire. » (Dt, 28.63) « Frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient, tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes… » (1 Sam 15.3) « L’Eternel est un vaillant guerrier, l’Eternel est son nom. » (Ex 15, 3) « Il frappa ses ennemis par derrière. » ( Psaumes 78. 66) « Dieu des vengeances, Eternel » (Ps 94.1). Il y a une multitude de versets du même genre. Comment se fait-il que Dieu regrette d’avoir créé l’Homme, Genèse 6.5-8 ? Comment se fait-il que la Torah accuse le Prophète Harun d’avoir fabriqué le veau d’or, Exode 32.1-6 ? Comment se fait-il que la Torah contredit la science ? La création de l’Univers est décrite dans la Genèse de manière incompatible avec la science. On ne peut admettre l’affirmation selon laquelle la lumière fut créée au premier jour, Genèse 1.3-5, tandis que les sources directes et indirectes de cette lumière telles que le soleil, les étoiles, la lune ne furent créées qu’au quatrième jour, Genèse 1.14-19. Comment se fait-il que la terre produisit de la verdure, de l’herbe, des arbres au troisième jour, tandis que le soleil, élément essentiel à la vie des plantes ne fut créé qu’au quatrième jour ?

          J’espère pouvoir vous convaincre avec ces quelques exemples. Il ne faut pas oublier qu’il y en a beaucoup d’autres. Je vous rappelle que le Noble Coran enseigne que la falsification de la Torah eut lieu bien avant l’époque de Médine.

          • Merci mon frère,

            je peux comprendre que ces éléments font office de preuve pour vous, mais pour ma part, ils ne suffisent pas à rassurer mon coeur. Certe certains éléments peuvent surprendre mais vous indiquez qu’ils sont avérés, alors pourquoi Allah, les cacherait-il ?

            Concernant la lumière et le premier jour, information que j’apprends par votre cause, je ne vois en quoi celà est incompatible. La lumière n’est pas simplement l’expression du soleil, des étoiles ou de la lune mais bien ce qui donne une présence physique et perceptible d’une réalité au-delà du physique. Nous même sommes des êtres de lumière, pourtant, nous sommes existons également la nuit.

            Et concernant la création de la nature avant le soleil, Allah est capable de toute chose, donc c’est envisageable. A la fin des temps, nous serons nourris par les invocations pourtant la nourriture "est censée" être ce qui garantit notre survie. Comme pour les plantes, le soleil "est censé" permettre leur survie.

            J’aurai aimé incha’allah une juxtaposition de faits écrits, dans le coran et dans d’autres livres, qui montrent une contradiction évidente ?

            Merci pour votre soutien dans ma recherche de vérité.

            • Salam,

              Je ne pense pas que nous soyons des êtres de lumière. Ce sont les anges qui sont des êtres de lumière, quant à l’homme, il a été créé d’argile. A propos du fait qu’Allah cache certains faits, tu dois savoir mon frère qu’Allah est Clément et Pardonneur, et quand Il pardonne un péché, Il l’efface. Dieu couvre les défauts de Ses serviteurs. Il est des péchés que Dieu cache même aux anges afin qu’ils ne les écrivent pas, comment les montrerait-Il aux hommes, surtout quand ces péchés sont ou allaient être pardonnés. Regarde par exemple le péché de David avec la femme de son soldat Urie, 2Samuel 11.4, comment le Coran l’évoque de manière très subtile : Sourate 38, verset 23-25 en soulignant que ce péché lui fut pardonné. D’autre part, tu sais bien que le Coran nous informe que Mohammed est mentionné dans la Torah et l’Evangile : Coran s7 v157 ; s2 v146 ; s6 v20 ; s61 v6. Alors cette information a fait l’objet d’altération, on ne la trouve pas mentionnée clairement dans ces livres. Sans doute, il en subsiste des traces dans Deutéronome 18.18 et Jean 14.16-26 ; 15-26-27 ; 16.7-14. Cependant les Juifs et les Chrétiens nient que ces prophéties visent le prophète Mohammed.

              Il est vrai que la Torah contient la Parole de Dieu, mais néanmoins cette Parole est mêlée à celle des hommes. Il y a une différence entre des récits historiques rapportés par Dieu à titre d’enseignement et pour l’exemplarité et des récits racontés par les hommes pour le scandale et la propagation du vice parmi les croyants. Dans ce sens, Allah dit : " Ceux qui se plaisent à discréditer les croyants subiront un châtiment douloureux dans ce monde et dans l’autre" s24 v19. Les perversions sexuelles citées dans la Torah sont certes des faits réels relevant de l’histoire mais ce sont les hommes qui les ont rapportés et introduits dans les saintes Ecritures. Dieu ne jette pas le discrédit sur Ses Prophètes et Ses pieux serviteurs.

              Voilà mon frère, comment je conçois la falsification de la Torah, compte tenu bien entendu des énoncés du saint Coran. Libre à vous d’accepter ou de rejeter mes arguments.

              • barik allah oufik, c’est maintenant plus concrêt pour moi, merci.

                Concernant le fait que nous soyons des êtres de lumières, je pensais que notre corps est d’argile ; notre nefs fait de lumière et sa maison le coeur mais Allah ouarleme.

                Quelqu’un a-t’il une réponse ?

                bislama

  • Je pense aussi que vous auriez pu mettre ce passage de l’évangile selon Luc, chapitre 24.

    43 Il le prit et en mangea devant eux. 44 Il leur dit : " C’est bien là ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous : qu’il fallait que tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes s’accomplît. " 45 Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre des Ecritures ; 46 et il leur dit : " Ainsi il est écrit que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts le troisième jour, 47 et que le repentir pour la rémission des péchés doit être prêché en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

    car effectivement, je ne vois en quoi ce qui est arrivé à Jésus d’après les chrétiens figure dans l’Ancien Testament.

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 11 juillet 2007 13:56, par Maître Simozrag

      Je n’ai pas tout mis. Si je dois exposer toutes les preuves de la non divinité de Jésus, il y aura de quoi écrire un livre ou même davantage. De plus, il ne faut pas oublier qu’il y a des arrangements et des rajouts pour faire concorder des prophéties de l’Ancien Testament avec des événements fabriqués ou des propos attribués à tort à Jésus.

  • Il y a encore dans l’évangile de Matthieu, des prophéties fabriquées comme le "Fils sorti d’égypte" (Matthieu 11:15), que l’on a puisé dans le Livre d’Osée, et qui n’a strictement rien à voir avec Jésus ou encore le "signe d’Emmanuel", puisé dans Isaïe 7:14 dans le premier chapitre de Matthieu, qui ne parle certainement pas au vu du contexte de Jésus.

  • > Preuves de la non divinité de Jésus 10 juillet 2007 17:40, par Abd essamad (bruno)

    Assalamouerlicoum,

    Il semble donc que l’appélation "fils de dieu" ait perdu de son sens premier. Il me semble donc intéressant de s’interroger sur ce sens premier amenant à cette appélation de l’envoyé de Dieu, Jésus, fils de Dieu.

    De mon point de vue, Jésus est fils de dieu dans le sens où il est à l’image de Dieu par son esprit. Esprit qui, comme pour chaque être humain est amené à devenir saint, à l’image de la sainteté d’esprit de notre créateur Dieu. Ainsi, tout homme peut atteindre le saint esprit par son saint esprit et tout homme saint d’esprit devient juste et un juge équitable à l’image du créateur.

    Jésus est peut être aussi nommé fils de Dieu ayant été créé avant même son apparition dans le monde d’ici bas. Certains textes semblent stipuler que Jésus aurait été le premier homme conçu par Dieu avant même ADAM. C’est donc la première créature conçue par Dieu à son image (donc fils de), la première créature capable de penser avec libre choix, le libre arbitre propre à chaque être humain. Cette liberté lui faisant perdre la connaissance de la réalité absolue, mais aussi lui permettant de la retrouver (la réalité, l’amour divin) par esprit saint et par louange à son seigneur.

    Jésus reste cependant un homme et comme tout homme saint d’esprit il loue son créateur.

    Quel est votre avis ?

    J’aimerai vous faire part de cet évangile : l’évangile selon barnabas. L’avez-vous étudié ? Qu’en pensez-vous ?

    J’aimerai également revenir sur un passage indiquant que Jésus serait uniquement le sauveur du peuple d’israël. N’est-il pas indiqué qu’à la fin des temps, Jésus tuera l’antéchrist et sauvera les musulmans ? Il sera donc le sauveur des musulmans (chaque être humain étant musulman à sa naissance), Jésus sera donc bien le sauveur de tous les hommes.

    D’autre part, il y a une hypothèse dont j’aimerai votre analyse : le madhi et Issah seraient en réalité la même personne. Jésus réincarné deviendra progressivement le mahdi, puis redeviendra Issah lorsqu’il sera prêt. Un hadith indique que le mahdi aurait un prénom et un nom connu, sans même savoir qu’il est lui même le mahdi alors qu’il connaît l’ensemble de la religion me semble un paradoxe fort intéressant qui démontre qu’Allah a souhaité la protection d’issah pendant qu’il récupère ses facultés de messie. Un autre hadith indique que le mahdi serait un homme fin et un autre indique qu’il serait très musclé montre une évolution de l’individu dans le temps. Les similtudes entre ce que sera Issah et ce que sera le mahdi envers les musulmans sont également très nette : Un juge équitable, un imam juste (la justice étant le fait d’agir avec équité), ... Je ne dispose pas d’une science suffisante pour juxtaposer de nombreuses preuves permettant d’éttayer une telle hypothèse qui me semble mériter réflexion. Peut-être pourriez-vous m’y aider ?

    Enfin, une autre étude m’intéresserait beaucoup, elle concernerait un rassemblement dans l’ensemble des textes religieux pour décrire précisément les derniers événements avant l’échéance. Connaittriez-vous un ouvrage qui contient ces regroupements ?

    Au plaisir de vous lire incha’allah, Abd essamad (bruno)

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 11 juillet 2007 13:45, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Je ne sais pas si la question s’adresse à mon humble personne ou à un autre. Concernant le titre "fils de Dieu" attribué Jésus, ce n’est pas faux ce que vous dites, mais ce n’est pas l’avis des chrétiens. Pour eux Jésus est engendré par Dieu, il est la parole de Dieu et de ce fait une partie de l’Etre suprême. C’est là que réside l’erreur des chrétiens. Jésus n’est pas le premier homme conçu comme vous dites à l’image de Dieu. Toute l’humanité et en particulier les Prophètes était conçue par Dieu, la vie ressemble à un programme ou un logicial que Dieu a conçu avant sa mise en application. Vous pouvez méditer ce verset pour en arriver à cette conclusion : "Il détient les clefs de l’inconnu, Lui seul peut en percer le mystère. Il connaît ce que recèle la terre en son sein, l’océan dans ses abîmes. Nulle feuille ne tombe sans qu’Il le sache. Il n’est point de germe dans les entrailles du sol ni de brindille verte ou désséchée qui ne soient dénombrés dans un Livre expliicite ! C’est Lui qui suspend le cours de votre vie durant la nuit et connaît toutes vos actions de la journée. Il vous rappelle ensuite à la vie quotidienne, et il en est ainsi jusqu’au terme assigné à vos jours. Puis vous ferez retour à Lui, et Il vous rendra compte de toutes vos actions passées. Il règne en Maïtre absolu sur Ses sujets. Des Anges délégués par Lui auprès de vous prennent note de toutes vos actions. Puis à l’heure de la mort, des messagers venus exprès recueilleront votre âme expirante, sans jamais faillir à leur devoir" s6 v60-62

      L’Evangile de Barnabas actuellement disponible n’est pas le vrai Evangile. Il contient des exagérations qui ne peuvent être attribuées à Jésus. Jésus sera d’abord le sauveur des Chrétiens dont les croyances à l’égard de Jésus sont manifestement erronées. Il sauvera également une bonne partie de l’humanité y compris des Juifs. Dire qu’il sauvera les musulmans, c’est reconnaître que les musulmans sont dans l’erreur, alors que ce n’est pas en ces termes que se pose le problème des musulmans. Les musulmans ne sont pas dans l’erreur dès lors qu’ils prononcent la "chahada", la Ilaha illa Allah. Mohammed raçoul Allah : Il n’y a de Dieu qu’Allah. Mohammed est le Messager d’Allah. Les musulmans ne sont pas mécréants pour qu’on puisse utiliser le mot "sauver". Certes, beaucoup de musulmans ne pratique pas leur religion, mais là, est un autre problème. Le Mahdi et Issa sont deux personnages différents. Le Mahdi viendra peu de temps avant Jésus. Les hadiths sont clairs là-dessus. Il est vrai que certains hadiths laissent entendre qu’il s’agirait d’un même personnage. Mais en réalité ce sont deux personnages différents puisque le Mahdi naîtra à Médine et y poursuivra ses études alors que Issa descendra du ciel. Pour l’ouvrage que vous décrivez, je suis désolé, je ne connais pas ce genre d’ouvrage. Merci, jazak Allah khair.

      • assalamouerlicoum,

        Oui ces questions vous sont destinées.

        Merci pour ces précisions.

        Voici quelques éléments de preuve qui développent l’idée que le mahdi et issah sont la même personne :

        Hudhayfa ibn al-Yaman rapporte de l’envoyé de Dieu, que Dieu lui accorde la grâce et la paix, a dit "... Quand la nuit avancera, les croyants épargnés se diront les uns aux autres : Qu’attendez-vous pour rejoindre vos frères et gagner l’agrément de votre seigneur ? Que celui qui a un surplus de nourriture le donne à son frère ! Priez à l’apparition de l’aube. Accomplissez rapidement la prière. Puis, allez vers votre ennemi ! Ainsi, lorsqu’ils se lèveront pour la prière, Jésus, fils de Marie - que la paix soit sur lui, apparaîtra devant eux et dirigera la prière en commun. Une fois cette prière terminée, il leur dira : Allez maintenant affronter l’ennemi de Dieu..." >> ce texte montre sans ambiguité que Jésus dirigera la prière en commun

        Selon l’expression rapportée par Abu Hurayra "... Ainsi Dieu, qu’il soit exalté, fera, la nuit, avancer les croyants épargnés qui se diront les uns aux autres : qu’attendez-vous pour rejoindre vos frères et gagner l’agrément de votre seigneur ? Que celui qui a un surplus de nourriture le donne à son frère ! Priez à l’apparition de l’aube. Accomplissez rapidement la prière, puis allez vers votre ennemi ! Ainsi, lorsqu’ils se lèveront pour la prière, Jésus fils de Marie, que la paix soit sur lui, apparaîtra devant eux et dirigera la prière en commun. Une fois cette prière terminée, il leur dira : Allons maintenant affronter l’ennemi de Dieu..." >> ce texte montre sans ambiguité que Jésus dirigera la prière en commun

        Jâbir ibn Abdullah rapporte de l’Envoyé de Dieu - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - a dit "... Ensuite Jésus descendra du ciel à l’aube. Il leur dira : Ô gens ! Qu’est ce qui vous empêche de sortir pour affronter l’imposteur pervers ? Ils se diront : C’est un membre des Djinns. Puis ils se lanceront et verront qu’il s’agit de Jésus, fils de Marie - que la paix soit sur lui -. Au moment de l’annonce de l’office de la prière, on lui dira : Avance ! Ô Esprit de Dieu ! Mais il répondra : Que votre chef avance et dirige votre prière en commun. Une fois cette prière de subh (l’aube) terminée, ils se lanceront pour affronter l’antéchrist..." >> Ce hadith montre que le chef de mulsulman dirigera la prière en commun. Il nous indique également que Issah (Jésus) est le chef des musulmans (en considérant le hadith qui précède)

        Abu Nadhra rapporte ceci : "... un Hérault lancera trois fois le cri suivant : Ô gens ! Le secours vous parvient à l’aube. Les uns diront aux autres : C’est la vois d’un homme qui a mangé à sa faim. Ensuite, Jésus Fils de Marie - que la paix soit sur lui - descendra au moment de la prière de l’aube. Leur chef lui dira : Ô esprit de Dieu ! Avance et dirige la prière en commun ! Jésus répondra : Dans cette communauté, les membres sont des chefs les uns pour les autres. Leur chef avancera alors pour diriger la prière en commun. Une fois cette prière terminée, Jésus saisira sa lance et se dirigera vers l’Antéchrist..." >> Ce hadith est très subtil, le chef est Jésus lui même, qui se dit à lui même ses paroles (si on déduit ce qui est précisé dans ce hadith en fonction de ce qui est précisé dans les précédents)

        Abdullah ibn Maghfal rapporte de l’Envoyé de Dieu - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - a dit : "... L’Antéchrist restera parmi eux le temps que Dieu voudra. Ensuite, Jésus, fils de Marie. descendra comme confirmation de la religion de Muhammad, chef bien guidé et juge juste. Il tuera l’Antéchrist." >> Ce hadith semble confirmer qu’Issah est le chef des musulmans et un juge juste. A moins que ces attributs soient destinés à notre prophète, sal allah wa salam.

        Abu Umâma al-Bahili rapporte ceci "Ce jour là, les Arabes seront peu nombreux. La plupart d’entre eux seront à Jérusalem. Ils auront comme chef un homme pieux. Pendant que leur chef avancera pour diriger la prière en commun, de l’aube, Jésus, Fils de Marie, descendra du ciel. Leur imam fera marche arrière pour céder la place à Jésus afin de le laisser diriger la prière, mais ce dernier mettra sa main sur l’épaule de l’imam et lui dira : Avance et dirige la prière, car elle a été instituée pour toi. Ainsi, leur imam dirigera cette prière. Une fois celle-ci terminée, Jésus - que la paix soit sur lui - dira : Ouvrez la porte ! On l’ouvrira. Derrière cette porte se trouvera l’Antéchrist ..." >> soit cet hadith est faux, ce qui me suprendrait, soit l’imam des musulmans est jésus et il faut lire ce hadith avec intelligence et recul.

        Je peux étailler d’autres preuves si nécessaire. Celles qui parlent d’un imam juste, le mahdi. Ou encore celle qui stipulent que Jésus aura une femme et un enfant alors que d’autres hadith stipulent qu’après lui l’heure sera très proche si bien qu’un éleveur de jument ne pourra monter son poulain avant que l’heure ne soit venue.

        J’attends vos remarques.

        • wa alaikum assalam,

          Merci pour les hadiths. Il y en a d’autres sur le même sujet, par exemple le hadith qui dit :

          "Le Mahdi est de ma lignée, son nom est le même que le mien, et le nom de son père est le même que le nom de mon père, il naîtra à Médine et y poursuivra ses études..."

          Je ne cite qu’une partie du hadith. Je m’en excuse. Je pense que bon nombre de ces hadiths ne sont pas authentiques. Il faut en vérifier l’authenticité avant d’en tirer la conclusion. Pour l’instant, je n’ai pas le temps de faire des recherches dans ce domaine, mais je le ferai le moment venu incha Allah. Barak Allah fik

          • wa fik baraka

            incha’allah un jour le temps le permettra.

            Justement ce hadith me porte à me poser la question suivante : Comment le mahdi connaît-il son prénom et son nom, sans savoir qu’il est le mahdi pour ensuite le découvrir bien plus tard lors de son hajj, comme rapporté dans d’autres hadiths. Alors que c’est quelqu’un qui connaît la science ?

            Bien entendu, mon but n’est pas de dénigré les preuves mais d’en comprendre le sens véritable incha’allah.

            • Votre question me semble incohérente. Que vouslez-vous dire par connaître son nom et son prénom ? Tout le monde, y compris vous, connaît son nom et son prénom. Quant à savoir qu’il est le Mahdi, il le saura quand il sera élu en tant que Calife ou chef d’Etat.

              • Ce que je veux dire, c’est ceci : Comment le mahdi qui sait que son nom et son prénom correspondent au nom et au prénom du mahdi tel qu’il est indiqué dans des hadiths ne peut savoir que c’est lui même le mahdi ? Alors que le mahdi connaît la science.

                • Qui a dit que le Mahdi ne sait pas qu’il est le Mahdi ? De toutes façons qu’il le sache ou non, je pense que ça n’a pas d’importance. S’il ne le sait pas à un moment donné de sa vie, il finira par le savoir.

                  • En effet, cette déduction est rapide, elle vennait du fait que le mahdi se révèle lors de son hajj. Ce qui ne signifie pas qu’il ne sait pas lui-même qu’il est le mahdi depuis longtemps.

                    Mais nous nous écartons de mon objectif premier, à savoir démontrer que le mahdi et issah sont une seule et même personne ; le mahdi devenant ou redevenant issah par la pratique de l’islam.

                    Quelqu’un est-il en mesure de vérifier que les hadith que j’ai rapporté sont authentiques ? Quelqu’un a-t’il des preuves qui vont dans un sens contraire à cette affirmation ? Quelqu’un a-t’il des preuves complémentaires qui vont dans le sens de ce que j’avance ?

                    Merci pour votre soutien, Allah lahina, abd essamad

                    • > Preuves de la non divinité de Jésus 15 septembre 2007 10:54, par abd essamad

                      Assalamouerlicoum,

                      Avez-vous pu vérifier que les hadith sont authentiques ? Cela permettrait de démontrer de manière évidente que le mahdi est issah.

                      Merci pour votre soutien, incha’allah, el hamdoulilah.

                      • > Preuves de la non divinité de Jésus 15 septembre 2007 11:17, par abd essamad

                        assalamouerlicoum,

                        J’aimerai également, incha’allah, apporter quelques compléments d’informations pour étayer cette hypothèse (qui pour moi n’en ai pas une), en réponse à vos premières interventions.

                        1. Concernant la naissance du mahdi à Médine, d’une part, vous remarquez qu’il est indiqué "poursuivra ces études", ce qui signifie qu’il les a commencé avant sa venue à Médine. De plus, le terme "naître" peut signifier, commencer à se manifester, à exister.

                        2. Concernant, la venue de Issah du ciel, ce sujet est assez complèxe. La solution est la suivante : le madhi est Issah en tant que nefs, atteignant le saint esprit par la pratique de l’islam, il redevient Issah qui descend donc du ciel (après son voyage nocturne).

                        3. Concernant "le nom de mon père est le nom de son père", il s’agit d’une référence à la bible et à ses méthaphores ("Jésus, Fils de dieu"). Il faut donc le comprendre ainsi : le nom de mon créateur est le nom de son créateur : Allah subhana ta Allah. Vous constaterez que cela est en concordance avec les hadith qui annoncent que Issah choisira l’islam pour religion.

                        Vos contre arguments éventuels à cet exposé sont les bienvenus, incha’allah.

                        Allah lahidina, Abd samad

                        • > Preuves de la non divinité de Jésus 15 septembre 2007 14:59, par Maître Simozrag

                          wa alikam assalam,

                          Mr Abdel-Samad,

                          1- Concernant l’Imam Al-Mahdi, il s’agit d’un personnage différent de Jésus. Votre interprétation n’a rien à voir avec la vérité. Poursuivre ses études ne veut pas dire qu’il les a déjà commencées. Jésus n’est pas le fils de Dieu. Pourquoi vous efforcez-vous à tordre le sens du texte, tout cela pour satisfaire votre passion, ce n’est pas logique.

                          2-Vous avez intérêt à apprendre la langue arabe. Vous faites des fautes dans l’écriture et sûrement dans la prononciation des mots : salamouerlicoum et Allah lahidina. On dit Assalamu alaikum et Allah yahdina. Quand vous dites : Allah lahidina, cela signifie : Allah ne nous guide pas.

                      • > Preuves de la non divinité de Jésus 15 septembre 2007 14:38, par Maître Simozrag

                        wa alaikum assalam,

                        je ne vois pas l’intérêt de faire des recherches sur ce sujet.

                        • > Preuves de la non divinité de Jésus 22 septembre 2007 12:08, par abd essamad

                          Assalamu alaikum,

                          Les "intérêts" sont pourtant nombreux puisque, à ma connaissance, cette déduction logique n’a encore jamais été émise. Je suis surpris de votre réponse, vous dites oui lorsque j’aurai le temps nécessaire, puis vous énnoncez une vue subjective sur une recherche, ce n’est pas une méthode digne d’un véridique, mais Allah est le plus savant. Concernant mes difficultés en arabe, il est en effet difficile d’apprendre cette langue, je fais des efforts, la religion n’est pas facile car nombreux sont ceux qui la rendent difficile, mariage, apprentissage, pratique, la guerre sainte au sein même de l’islam n’est pas terminée, mais el hamdoulilah, notre rétribution est relative à nos efforts. Si vous considérez désormais qu’il n’est pas intéressant de défendre la vérité, que c’est une passion, c’est votre vision, ce n’est pas le mienne ; mais argumentez, je suis ouvert au changement. Avec ou sans vous je parviendrai à mes objectifs, car tout ce que je fais, je le fais pour, par et avec Allah, incha’Allah. Le mieux aurait été de dire non dès le début, ca éviterait beaucoup de choses...

                          Qu’Allah vous guide, qu’Allah vous bénisse.

                          • > Preuves de la non divinité de Jésus 22 septembre 2007 16:57, par Maître Simozrag

                            wa alaikum assalam wa rahmatullah,

                            Croyez-vous défendre la vérité en vous efforçant de déformer le sens des textes ? En essayant de confondre Jésus avec l’Imam al-Mahdi, alors que Jésus lui-même, quand on lui proposera de diriger la prière, il dira : c’est votre Imam (al-Mahdi) qui doit la diriger.

                            D’autre part, j’ai parlé d’intérêt au singulier. Vous le mettez au plurial en m’attribuant ce mot puisque vous le placez entre guillemets. Sachez une chose : je n’aime pas perdre mon temps dans les futilités et les polémiques, ce que vous appelez : recherche de vérité n’est que futilité à mon sens.

  • > Preuves de la non divinité de Jésus 10 juillet 2007 23:43, par Moussa

    Salam Abd Essamad

    En ce qui concerne le titre "Fils de Dieu", son sens et ce qu’en pense l’Islam, je vous donne ce lien qui je trouve trés bien de la question.

    http://www.maison-islam.com/index.p...

  • > Preuves de la non divinité de Jésus 10 juillet 2007 23:44, par Moussa

    Salam Abd Essamad

    En ce qui concerne le titre "Fils de Dieu", son sens et ce qu’en pense l’Islam, je vous donne ce lien qui je trouve traîte trés bien de la question.

    http://www.maison-islam.com/index.php ?option=com_content&task=view&id=399&Itemid=2

  • Salam alaykum

    désolé mais je ne comprend pas bien comment pouvez affirmer que les versets qui parlent de falsification dans la Torah parlent de celles qui eurent lieu au fil des siècles et pas à Médine ? Qu’est-ce qui le prouve ? Les passages 2:79 et 5:13 sont au présent pas au passé...

    • wa alaikum assalam,

      Les nombreuses contradictions de la Torah, l’inceste et les dépravations des moeurs attribués aux Prophètes sont des preuves de falsification. La vraie Torah a été inscrite par Dieu Lui-même sur quelques tablettes de pierre, d’où vient cette Torah composée de cinq livres : Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome ? Le Coran affirme dans plusieurs versets (bien lire l’article) que les juifs falsifiaient les Ecritures. Je ne comprends pas pourquoi vouliez-vous limiter à la seule époque de Médine la falsification ?

      "Dis : Qui a fait descendre le Livre que Moïse a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant tout le reste, et dans lequel vous avez appris ce que vous ne saviez ni vous ni vos ancêtres ?" s6 v91

      Le fait de cacher le Message de Dieu destiné à l’humanité, c’est aussi une forme de falsification.

  • Salam aleykum’

    justement puisque vous parlez des écritures des chrétiens, je m’interrogeais si l’injeel que les chrétiens avaient et dont parle le Coran est bien rigoureusement le mêm que celui qui est en circulation aujourd’hui puisque le Coran fait allusion à des évenemments qui n’existent pas dans les quatres livres d’aujourd’hui. Pensez-vous que les chrétiens d’arabie avaient dans leur corpus de textes également des apocryphes, en supplément des quatre évangiles canoniques, comme par exemple l’évangile de l’enfance. Est-ce qu’il y a des commentaires d’histoiriens arabes ou d’éxégètes à ce sujet ??

    • wa alaikum assalam,

      L’évangile dont parle le Coran n’est pas l’évangile qui est en circulation aujourd’hui. Il est fort possible que les chrétiens d’Arabie, d’ailleurs très peu nombreux, pussent posséder des évangiles apocryphes en plus des quatre évangiles canoniques. Ces derniers n’ont pas laissé, malheureusement, de témoignages sur les Ecritures. Mis à part quelques brefs commentaires limités à certains événements ou certaines déclarations de Jésus, je n’ai pas connaissance d’un travail exhaustif d’historiens ou d’exégètes musulmans. Quant aux chrétiens arabes, il n’y a rien de particulier dans leurs travaux qui s’inspirent pour la plupart des études et commentaires de leurs coreligionnaires occidentaux.

  • salam alaykum’ wa rahmatoullah

    je souhaitais connaître le sens exact de l’expression "musaddiqan limâ bayna yadayhi" dans la Sourate Al Imram (3:3) au sujet de la Thora et de l’évangile. Est-ce que cette expression doit être comprise comme "confirmant les livres antérieurs" ou "confirmant les livres devant eux, entre leurs mains" ?

    le Dr. William Campbell prétend que cette expression linguistiquement désigne les livres que les gens du livre avaient à l’époque de Mohammad (Paix sur lui) et non pas comme les commentateurs l’interprétent souvent les révélations que Allah, Subhan wa ta’ala a fait à Moïse (Paix sur lui) , à Jésus (Paix sur lui).

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 17 août 2007 18:52, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Il n’est pas dit "baina yadaihim" (entre leurs mains), il est écrit "baina yadaihi", confirmant les livres antérieurs, les livres avant lui (le Coran). La thèse du Dr Compbell n’est pas fondée, puisque le verset parle du Coran qui confirme ce qui a été révélé avant lui. Merci pour votre confiance.

  • > Preuves de la non divinité de Jésus 3 septembre 2007 13:36

    le coran dit que Dieu jugera le jour du jugement

    Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée, et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang, et que ce jour-là, on amènera l’Enfer ; ce jour-là, l’homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir ? Sourate 89:21-23

    et selon les évangiles, jésus jugera également :

    Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde… Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Matthieu 25:31-34 ;41

    n’est-ce pas une preuve suffisante de la divinité de Jésus ? le fait que jésus se soit approprié les attributs de Dieu selonn le coran

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 3 septembre 2007 17:30, par Maître Simozrag

      Dans certains versets de l’Evangile, Jésus parle au nom de Dieu, allant jusqu’à s’attribuer des fonctions relevant de la seule compétence divine. En fait, ce n’est pas Jésus qui agira quand il dit : "je ferai ceci et cela", c’est Dieu. Jésus parle ainsi à cause de sa proximité avec Dieu et surtout de son témoignage très poignant lors du jugement. Vous pouvez facilement remarquer que Jésus ramène tout à la volonté de Dieu : Jean 12.49 Car je n’ai point parlé de moi-même ; mais le Père, qui m’a envoyé, m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer. Jean 14.24 Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé Jean 8.16 Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul ; mais le Père qui m’a envoyé est avec moi. Dans d’autres versets, il est bien précisé que c’est Dieu qui juge : Jacques 4:12 Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre ; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ? « celui qui juge justement » 1 P 2.24 "Je ne cherche point ma gloire ; il en est un qui la cherche et qui juge" Jean 8.50 Hébreux 12.23 de l’assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, 1Pierre 1.17 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,

      D’après Paul, les saints aussi jugeront : 1Corinthiens 6:2 Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? C’est également dans le sens de la proximité et du témoignage que doit s’entendre ce verset. Si l’on se refère à l’Ancien Testament, il nous apparaît clairement que Dieu est Seul Juge, exemple : Job 36.31 Par ces moyens il juge les peuples, Et il donne la nourriture avec abondance. Psaumes 7:8 (7 :9) L’Éternel juge les peuples : Rends-moi justice, ô Éternel ! Selon mon droit et selon mon innocence ! Psaumes 7:11 (7 :12) Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps.

      Psaumes 9.4 9 :5) Car tu soutiens mon droit et ma cause, Tu sièges sur ton trône en juste juge. Psaumes 9:8 (9 :9) Il juge le monde avec justice, Il juge les peuples avec droiture. Psaumes 50.6 Et les cieux publieront sa justice, Car c’est Dieu qui est juge. -Pause. Psaumes 58:11 (58 :12) Et les hommes diront : Oui, il est une récompense pour le juste ; Oui, il est un Dieu qui juge sur la terre. Psaumes 75:7 (75 :8) Mais Dieu est celui qui juge : Il abaisse l’un, et il élève l’autre

      Psaumes 96.10 Dites parmi les nations : L’Éternel règne ; Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas ; L’Éternel juge les peuples avec droiture. Esaïe 33.22 Car l’Éternel est notre juge, L’Éternel est notre législateur, L’Éternel est notre roi : C’est lui qui nous sauve. Jérémie 11:20 Mais l’Éternel des armées est un juste juge, Qui sonde les reins et les coeurs. Je verrai ta vengeance s’exercer contre eux, Car c’est à toi que je confie ma cause.

  • > Preuves de la non divinité de Jésus 9 septembre 2007 01:33

    assalamu alaykum maître

    vous parlez de l’authenticité de la bible et ça me fait penser à ce que propagent certains koufars au sujet du Coran et de Rashid Khalifa, il aurait écrit un coran différent en enlevant 2 versets de la sourate at-tawbah et ils en profient pr railler ce livre sacré, qu’ne est t’il au juste ?

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 9 septembre 2007 13:58, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Rashed Khalifa n’a pas écrit un Coran différent. Il est l’auteur de la découverte du mystère du chiffre 19 dans le Coran, pas plus. Quant à "l’authentiicité de la Bible", je ne me souviens pas en avoir parlé de manière absolue ; j’ai toujours dit que la Bible contient la Parole de Dieu mélangée avec celle des hommes.

    • > Preuves de la non divinité de Jésus 15 mars 2008 14:59, par Alex

      "Koufard" ?

      Tiens donc, si je te traitait de bougnoule moi, tu dirais quoi ?

      Et le maitre la, le soit disant défenseur de la vérité, qui trouve ça normal.

      Si vous avez créé ce site pour défendre l’islam, et bien c’est raté, car plus je le parcours, plus je me dit que les musulmans sont à l’image de ceux qu’on voit à la télé, une bande d’extrémistes intolérant qui se croient tout permis. En gros des nazis.

      J’espère me tromper et souhaite que les "gens" qui fréquente cette poubelle que certains appellent un site ne soient pas représentatif.

  • DE NATAN QORIQ : PAUVRE DEBILE ! JESUS NE S’EST JAMAIS PRESENTE COMME FILS DE DIEU OU VERBE DIVIN IL ETAIT UN PROPHETE JUIF ! IL FUT PRESENTE COMME VERBE DIVIN PAR LE PAIEN JUIF DE PAUL ET PROCLAME DIEU ET FILS DE DIEU LORS DU VOTE DU CONCILE DE NICEE 1 PLUS DE TROIS SIECLES APRES SA MORT EN 325 DE NOTRE ERE ! DE TOUTES FACONS UNE RELIGION QUI SE DIT MONOTHEISTE ET QUI ADORE DES IMAGES ET DES STATUES FERAIT MIEUX DE RESTER A SA PLACE : CELLE D’UNE HERESIE IDOLATRE ! AVEC L’ISLAM ET LE CORAN CE FUT LE RETOUR A L’ORTHODOXIE MONOTHEISTE ! MAHOMET REINTEGRA LE LIVRE DANS SA VERITE PREMIERE D’OU LE CHRISTIANISME L’AVAIT SORTI : POUR LE CHRISTIANISME, ON PEUT PARLER DE MENSONGE, D’ABERRATION, D’EGAREMENT, DE PARADOXE, D’IMPOSTURE, D’HERESIE, D’IDOLATRIE, DE PAGANISME, DE POLYTHEISME, D’ERREUR, DE PERDITION, DE POUVOIR ET DE TYRANNIE, AU CHOIX !

  • Preuves de la non divinité de Jésus 1er mars 2010 11:34, par Maître Simozrag

    Quelqu’un du nom de Hadji Fouhed a envoyé ce message : très chère frère en islam asalam alaikoum, je ne sait pas comment faire pour poser des questions sur le forum désolé,mais j’ai une question à vous posez qui se pose individuellement barakalahoufik et merci de votre compréhension,la voici,des missionnaires chrétiens m’ont dit que jésus-christ est supérieur au prophéte mohammed qu’il n’a jamais pêché alors que mohammed saw aurait pêché de plus qu’il est né miraculeusement sans pére ni mére il a eu le privilége de ressuciter les morts,de guérir l’aveugle et le lépreux par la permission de dieu et qu’il a été élevé par dieu et non mohammed allant même jusqu’a dire que le faite de resucité les morts et un miracle dépassant le coran pour finir ils m’ont di pourquoi les musulmans ne suivent pas les enseignements de jésus-christ dans la bible il me faut impérativement une réponse de votre part je ne sait pas quoi leur dire merci de votre compréhension salam mon frérequ’allah vous bénisse et vous récompense inchallah salam.

    • Preuves de la non divinité de Jésus 1er mars 2010 13:00, par Maître Simozrag

      Wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Jésus-Christ n’est ni supérieur ni inférieur à Mohammed. On ne doit pas classer les prophètes comme on classe les chevaux 1ers, 2ème, 3ème, etc. C’est Dieu seul qui connaît la place et la valeur de chacun de ses prophètes et messagers. Et c’est Dieu Seul qui connaît la nature du péché et celui ou ceux qui le commettent. Il est des actes qui, à nos yeux, ne constituent pas des péchés mais en fait ils le sont selon Dieu. Mohammed est le sceau des Messagers. Son Message reprend et résume tous les messages. A ce tire, il occupe une place distinguée et prépondérante.

      Personne ne peut affirmer avec certitude que Jésus n’a pas péché, Dieu seul le sait. Quand Jésus envoie deux disciples chercher une ânesse et un ânon sans demander la permission de leur propriétaire, cela est un péché, surtout de la part d’un prophète (Matthieu 21.2). Quand il appelle sa mère qui l’a mis au monde : Femme ! C’est un péché : « Jésus, voyant sa mère , et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils » (Jean 19.26). Quand il s’emporte contre Pierre : « Arrière de moi, Satan ! Tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » (Mt 16.23) De la part d’un Prophète, c’est un péché. Mohammed ne s’est jamais emporté contre quelqu’un, fut-ce contre une servante ou un esclave.

      Quand Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Une telle brutalité est un péché.

      La naissance miraculeuse de Jésus ne le met pas au-dessus des autres. Sinon Adam et Eve seraient supérieurs à Jésus car Adam était créé du néant, et Eve créée à partir d’un mâle sans femelle.

      Concernant les miracles, le Prophète Mohammed a fait beaucoup de miracles. Il existe des volumes entiers sur les miracles accomplis par le prophète Mohammed ; les biographes les plus dignes de confiance en ont parlé. De nombreux compagnons du Prophète furent les témoins oculaires de ces faits extraordinaires. Je me contenterai de citer quelques-uns de ces miracles à titre d’exemple : 1°) Un enfant est né muet. Après plusieurs années, ses parents l’amenèrent devant le prophète qui lui parle et lui demande : Qui suis-je ? L’enfant répond : J’atteste que tu es le messager de Dieu. Et il est guéri à jamais de sa maladie. 2°) Un certain polythéiste lui dit : ‘‘Je n’embrasserai ta religion que si tu ressuscites ma fille.’’ Le Prophète se rendit au tombeau de la fille, puis il l’appelle ; elle sort, disant : Me voilà ô Messager de Dieu. Le Prophète lui demande : Veux-tu rester sur la terre avec tes parents ? Elle dit : Non, car dans l’au-delà j’ai trouvé quelque chose de meilleur que mes parents. Ensuite elle rentre dans le tombeau. Deux événements de ce genre se sont produits par l’entremise du Prophète. 3°) Lors de la bataille de Badr, le Prophète prit une poignée de sable et la jeta à la figure des idolâtres en disant : ‘‘puissent ces visages être défigurés.’’ Tous les idolâtres aveuglés soudainement, se retirèrent et les musulmans les suivirent tuant les uns et faisant prisonniers les autres. 4°) Un sceptique lui dit : Si l’arbre que voilà venait ici, j’embrasserais ta religion. Le Prophète lui dit : Bon vas-y et dis à l’arbre que Mohammed l’appelle. Effectivement l’arbre est arrivé jusqu’au prophète, puis, sur sa demande retourna là où il était auparavant. 5°) Lors d’une bataille, un de ses compagnons a reçu un coup sur son oeil qui est sorti de son orbite. Il apporte le globe de son oeil au Prophète qui le remet en place et ‘‘il devient le meilleur de ses deux yeux.’’ 6°) Un jour des incrédules parmi les Mecquois lui demandent de fendre la lune, s’il était le vrai Messager de Dieu. Mohammed fait signe à la pleine lune et elle se fend aussitôt : les deux fragments se sont séparés l’un de l’autre à la vue de tous, puis après un petit moment, ils se sont rejoints. 7°) Une nuit de pluies et d’obscurités, le Prophète a donné un bâton à un de ses compagnons, qui devait aller loin pour rentrer chez lui ; le bâton s’illumine comme une lampe durant tout le trajet que cet homme devait parcourir. 8°) A Houdaibya, les soldats avaient soif. Le Prophète avait entre les mains un seau plein d’eau avec lequel il fît ses ablutions. Jaber rapporte : « on vint lui dire : ‘il n’y a point d’eau excepté ce qu’il y a dans le seau’. Le Prophète mit la main dans le seau, et l’eau jaillit d’entre ses doigts comme s’il y avait eu plusieurs sources ». 9°) Lors de l’expédition de Tabouk, rapporte Mo’ad ibn Jabel : « Nous arrivâmes à la source qui donnait un filet d’eau fort mince ; on en puisa avec le creux de la main dans un vase ; le Prophète s’y lava les mains et le visage, puis on versa l’eau dans la source qui commença à couler abondamment et tout le monde put boire ». 10°) Il y avait autour de la Ka’ba trois cent soixante idoles solidement fixées avec du bronze, lorsque le Prophète entra dans le temple après l’ouverture de la Mecque, il avait une baguette à la main avec laquelle il faisait signe vers ces statues sans les toucher, en disant : « la vérité est venue et le mensonge est tombé, car le mensonge est fragile ». Toutes les statues vers lesquelles il pointait sa baguette s’écroulaient l’une après l’autre. 11°) Un aveugle dit au Prophète : ‘demande à Dieu de me rendre la vue’. Le prophète lui dit : « Va faire tes ablutions, fais deux génuflexions, ensuite dis : ‘‘Ô Mon Dieu, je me recommande à toi au nom de ton Prophète Mohammed, le Prophète de la miséricorde. Ô Mohammed intercède pour moi auprès de ton Dieu, qu’Il me rende la vue ; Ô Mon Dieu, exauce ton Prophète ». L’aveugle alla dire ce que le prophète lui avait recommandé, et quand il revient, il avait déjà recouvré la vue. 12) L’ascension vers Dieu (Mi’raj) : Ce miracle est évoqué dans la sourate n° 17 intitulée ‘‘Le Voyage nocturne’’, ainsi qu’à la Sourate N°53. Dieu fit ce miracle pour honorer son Messager et lui faire voir certaines merveilles des mondes. Le prophète accomplit l’ascension vers Dieu au moyen d’une monture nommée Bouraq en compagnie de l’Ange Gabriel. Il rencontra plusieurs prophètes sur son chemin. Arrivé au jujubier de la limite (Coran:53.14) situé au-delà du septième ciel, l’Ange Gabriel s’arrêta et dit au Prophète : « Si j’avance au-delà de cette limite, je serai brûlé par l’apparition divine (Tajalli), mais toi, tu es invité, avance ». Gabriel lui indique le chemin au-delà du jujubier pour parvenir jusqu’au seuil de la présence divine. Arrivé dans l’Enceinte de la Sainteté, Mohammed présente ses salutations en ces termes : Les salutations bénies, pures et sincères à Allah ! Allah répond : La paix sur toi, ô Prophète, ainsi que la miséricorde et les bénédictions divines. Mohammed reprend : la paix sur nous ainsi que sur les serviteurs vertueux de Dieu. Selon la version d’ibn Abbas : « Les Anges ont dit : Nous attestons qu’il n’y a de dieu qu’Allah, Seul, sans associé. Allah (le Très haut) répondit : ‘‘Et Moi J’atteste que Mohammed est Mon serviteur et Mon Messager’’ ». Ensuite « Dieu révèle à Son serviteur ce qu’Il révèle » Coran:53.10. Au même moment, Dieu révèle à Son messager les douze commandements mentionnés dans la Sourate 17, versets 23-39 ; II tira du Trésor du Trône céleste les deux derniers versets de la deuxième Sourate du Coran et les lui offrit ‘‘en cadeau et comme souvenir’’ ; Allah prescrit enfin cinquante prières quotidiennes, ramenées ensuite à cinq dont chacune a le mérite de dix. Gabriel fait visiter au prophète le Paradis et ses bonheurs et ceux qui les méritent ; de même l’Enfer et ses horreurs et ceux qui les méritent. Du ciel, il descend à Jérusalem où tous les Prophètes l’accueillent et lui demandent de diriger comme imâm leur office de prière. Certains compagnons lui posèrent la question : As-tu vu Dieu ? Et le prophète de répondre : « C’est une lumière, comment puis-je le voir ? » 13) Le coran est le miracle par excellence Un livre plein de vérités scientifiques et historiques, qui met au défi les humains et les djinns de produire non pas une œuvre pareille mais une sourate (chapitre) pareille, mais en vain. "Dis Si les hommes et les djinns s’unissaient pour reproduire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne produiraient rien qui lui ressemble même s ’ils s’aidaient mutuellement. » s17 v88 « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Si celui-ci venait d’un autre Dieu, ils y trouveraient de nombreuses contradictions » s4 v82.

      Il est incontestable que le Coran est une œuvre divine. C’est le dernier message de Dieu à l’humanité. Or le Message et la Parole de Dieu ne peuvent être transmis que par un Prophète Messager. Le plus important des messages ne peut être transmis que par le plus important des messagers. Cela est d’autant plus vrai et rassurant que le prophète était totalement illettré, il ne savait ni lire ni écrire, pas même son propre nom. Les musulmans suivent les enseignements de Jésus dans le Coran et non dans la Bible car la Bible contient des erreurs. Mais le Coran est exempt d’erreurs. Dans la Bible, il y a un mélange de paroles divines et de paroles humaines. Tandis que le Coran ne contient que la parole de Dieu et exclusivement la Parole de Dieu. La Bible est truffée d’erreurs et de contradictions. Alors que le Coran ne contient ni erreur ni contradiction. Si on trouve l’Evangile authentique, il n’y aurait pas de problèmes. Les musulmans auraient suivi les enseignements de Jésus dans l’Evangile authentique, originelle. Mais en l’absence de la Torah authentique et de l’Evangile authentique, il ne reste que le Coran comme livre crédible contenant la Parole de Dieu. Dans le Coran, Dieu relate en toute vérité les récits des prophètes et des Messagers dont Noé, Abraham, Moïse, David, Jean Baptiste et Jésus. C’est pour cela que les Musulmans ne peuvent se fier qu’à la Parole divine révélée dans le Coran. Cela étant dit, pourquoi les Chrétiens ne suivent pas le Coran qui contient la vérité absolue sur Jésus et son Message. Pourquoi les chrétiens veulent-ils suivre l’Evangile qui n’est pas tout à fait authentique et ils délaissent le Coran qui contient la vérité sur Jésus, sur tous les Prophètes et sur tous les livres révélés ?