Principes du jeûne

Publication en ligne : lundi 27 septembre 2004, par Maître Simozrag

1- L’abstinence de nourriture, de boisson et de rapports sexuels depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil. Les astronautes, en tant que voyageurs, sont dispensés de l’obligation de jeûner pendant le voyage dans l’espace. En ce qui concerne les musulmans du cercle polaire, ils doivent observer le jeûne, soit en se conformant aux horaires d’un pays équilibré, soit en pratiquant l’abstinence pendant une durée de temps égale à celle d’une journée, soit douze, treize ou quatorze heures.

2- L’intention préalable, c’est-à-dire avant le commencement du jeûne, et ce conformément aux préceptes suivants : « Cependant, il ne leur a été ordonné que d’adorer Allah comme de vrais croyants qui Lui rendent un culte exclusif et sincère. » Coran 98.5 « Celui qui n’a pas décidé de jeûner avec l’intention de le faire avant l’aube, son jeûne est inacceptable. » Hadith rapporté par Ahmad « Les oeuvres ne valent que par les intentions, et chaque homme n’obtient que ce qui est conforme à son intention.  » Hadith rapporté par Umar b. al-Khattab L’intention n’a nul besoin d’être prononcée ; il s’agit d’une décision au niveau de la pensée que l’on doit prendre dans n’importe quelle partie de la nuit.

3- Etre musulman, pubère, capable, sain de corps et d’esprit, établi. Ne sont pas obligés de jeûner : les enfants impubères, les personnes âgées, les aliénés mentaux, les malades, les voyageurs, les femmes enceintes, en couches, indisposées, les nourrices, les secouristes lors des opérations de secours, ceux qui sont astreints à des travaux pénibles. Il est préférable que les enfants s’exercent à jeûner avant l’âge de la puberté. Parmi ces catégories, certains sont totalement dispensés de compensation, d’autres sont tenus à une compensation, soit par la nourriture d’un pauvre pour chaque jour non jeûné, soit par un jeûne de rattrapage ultérieur :

a) Les personnes atteintes de démence ou de sénilité sont dispensées et du jeûne et de compensation.

b) Les vieillards, les malades incurables sont dispensés du jeûne sous condition de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné.

c) Les malades curables, les femmes enceintes et les nourrices craignant pour leur santé ou celle de leurs bébés peuvent rompre le jeûne et le réparer ultérieurement en jeûnant un nombre de jours égal. Il en est de même pour les femmes ayant leurs menstrues et les accouchées. Elles doivent obligatoirement rompre le jeûne, le reprendre dès leur rétablissement et réparer ensuite en jeûnant un nombre de jours égal. Les pompiers, les sauveteurs, ceux qui affrontent un danger quelconque pour sauver une vie ou un patrimoine sont autorisés à rompre le jeûne moyennant ensuite réparation. Le voyageur est également autorisé à rompre le jeûne pendant le voyage, moyennant ensuite réparation. Il vaut mieux, toutefois, que celui-ci observe le jeûne si le voyage n’est pas pénible. La pauvreté n’est jamais un motif de dispense du jeûne.

d) Il est permis au jeûneur d’extraire une dent, de soigner une plaie, d’appliquer un médicament ou d’instiller des gouttes dans les yeux, les narines ou les oreilles, de faire des injections intraveineuses et sous-cutanées, de subir une perfusion sanguine ou de sérum, de se parfumer, de se brosser les dents, de se doucher, de se tremper la tête dans l’eau, de se rincer la bouche pour atténuer la soif.

e) Si le jeûneur mange ou boit par erreur, oubli ou contrainte, il doit poursuivre son jeûne sans avoir à le compenser ultérieurement ni à subir une punition expiatoire (Kaffârah).

« Le jeûneur qui mange et boit par oubli, doit continuer son jeûne car c’est Dieu qui l’a nourri et abreuvé. » Hadith rapporté par Abu Hurayra

« Celui qui rompt son jeûne pendant le mois de Ramadan par suite d’un oubli ne doit ni le compenser ni subir une punition expiatoire. » Hadith rapporté par le même compagnon Le vomissement involontaire n’entraîne pas la nullité du jeûne. Le rêve érotique durant le sommeil de la journée n’est pas une cause de nullité du jeûne. Il suffit que le jeûneur fasse ses grandes ablutions en cas d’impureté majeure.

Les cas de nullité du jeûne :

A- Cas où la nullité du jeûne exige une simple réparation par un jeûne du ou des jours manqués, sans punition expiatoire :

1) le fait de manger et de boire pour une raison valable

2) le vomissement provoqué volontairement : « Celui qui vomit involontairement ne jeûnera pas le ou les jours manqués, tandis que celui qui vomit volontairement doit refaire le jeûne » Hadith rapporté par Abu Hurayra

3) l’accouchement et l’écoulement du sang menstruel annulent le jeûne même s’ils surviennent au dernier moment, avant le coucher du soleil.

4) l’éjaculation volontaire provoquée par la masturbation, le baiser, l’attouchement. Il n’en est pas de même de l’éjaculation involontaire, même si elle est occasionnée par un regard, cela n’entraîne pas la nullité du jeûne.

5) le fait de manger ou d’avaler une substance quelconque même si elle ne nourrit pas (non nutritive) entraîne la nullité du jeûne

6) l’intention de rompre le jeûne entraîne sa nullité même si elle n’est pas réellement exécutée’

7) le fait de manger ou de boire ou d’accomplir l’acte sexuel en croyant faussement que c’est l’heure du coucher du soleil ou que ce n’est pas encore l’aube, il doit refaire ultérieurement son jeûne.

B- Cas où la nullité du jeûne entraîne une punition expiatoire (Kaffarah) :

Le fait de manger ou de boire ou d’accomplir l’acte sexuel sans excuse valable pendant un jour de Ramadân entraîne une punition expiatoire comportant soit l’affranchissement d’un esclave, soit le jeûne de deux mois consécutifs, soit la nourriture de soixante pauvres. Dans le cas d’une transgression du jeûne par l’acte sexuel, la punition expiatoire incombe uniquement à l’homme. La femme doit seulement refaire le jeûne.

Le jeûne de réparation ou de rattrapage peut être accompli tout au long de l’année de manière continue ou discontinue. En revanche, le jeûne dû au titre d’une punition expiatoire, doit être accompli continuellement et sans interruption. En effet, la transgression du jeûne sans raison valable est un péché grave. Un tel acte injustifié peut mettre en doute la qualité même de musulman, puisque le jeûne du mois de Ramadân est l’une des bases de l’Islam.

Le Prophète (psl) a dit : « Rompre le jeûne un seul jour de Ramadân sans raison légale énoncée par Dieu est impardonnable. En outre le jeûne de toute une éternité ne le compense pas même s’il le fait. »


12 Messages de forum

  • > Principes du jeûne 20 octobre 2004 13:59, par sania

    salam, votra article est pas mal mais ce qui ma choker c’est que vous avez marquer que l’on avait le droit de se brosser les dents pendant le jeune ce qui n’est pas possible !

    quand on se brosse les dents ont à le gout du dentifrice et pendant le jeune on ne doit avoir aucun gout !!!

    • > Principes du jeûne 23 octobre 2004 14:20, par Maître Simozrag

      Salam, le goût du dentifrice n’est pas une substance qui tombe dans l’estomac de manière à rompre le jeûne. Le goût des aliments qui subsiste dans la bouche après le manger est plus incompatible avec le jeûne que le goût du dentifrice qui est un simple produit d’hygiène bucale. Tant que ce produit ne descend pas à l’estomac, il n’y a pas rupture du jeûne. Barak Allahou Fik

    • > Principes du jeûne 25 septembre 2008 15:50

      bonjour pouvez vous me dire si je peux aller a la pisicne avec mon collége ? nager la tête dans l’eau c’est possible ? merci

      • > Principes du jeûne 26 septembre 2008 13:29

        Bonjour,

        On ne sait pas si l’auteur de la question est un garçon ou une fille. Aller à la piscine avec un collègue est interdit pour une fille musulmane. Elle peut y aller avec sa famille non compris les frères et les parents de sexe masculin et à condition d’être habillée de manière décente. Quant au fait de savoir si on peut se baigner ou non pendant le jeûne, la réponse est affirmative. On peut se baigner et tremper la tête dans l’eau pendant le jeûne à condition de ne pas en boire.

  • > Principes du jeûne 9 septembre 2005 14:03

    salam a’likoum,

    ET si le jeuneur (adolescent) ne savait pas tout cela et qu’il a trangressé, par manque d’information, doit-il passer le reste de sa vie en pensant qu’il a commis un péché impardonnable ? Quand je lis tout cela je ne me souviens pas avoir jeuner une seule année "parfaitement" soit je suis foutu, soit je jeune le reste de ma vie avec l’intention d’effectuer le jeune, et de la nourriture et des mauvaises paroles et des mauvaises pensées et de faire la salat et la zakkat, j’ai vraiment peur maintenant, et je regrette vraiment mes grosses fautes.

    • > Principes du jeûne 6 septembre 2008 02:01, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam,

      Il suffit de se repentir et de commencer à pratiquer régulièrement la religion. Le repentir efface tous les péchés antérieurs entre l’homme et Dieu.

  • > Principes du jeûne 4 septembre 2008 22:31

    Salam aleikhum !

    Je souhaite savoir comment rattraper ses prières quand on travaille et qu’on a pas de solution aux boulots de les faire, avez vous quelque chose la dessus ? Merci d’avance.

    • > Principes du jeûne 6 septembre 2008 02:17, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam,

      Il faut essayer de faire la prière en son temps : "La prière est prescrite aux croyants à des moments déterminés" s4 v103.

      Ce n’est certainement pas les cinq minutes de la prière qui vont perturber votre boulot. En matière de culte, il n’y a de dérogation que pour les malades ou les voyageurs. Ces derniers peuvent écourter, réduire certaines prières et les joindre. Cette dérogation n’existe pas, à ma connaissance, pour les travailleurs.

  • Principes du jeûne 13 juillet 2013 19:14, par Kone

    Salam alaikum Maitre Je souhaite savoir jusqu’a quelle heure doit t’on manger le matin avant le debut du jeun ! Les avis divergent a ce sujet !!

    • Principes du jeûne 13 juillet 2013 23:17, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah,

      Un peu avant la prière du Fajr. La prière du Fajr au Burkina Faso est 4h50, on peut commencer le jeûne à 4h 40.

  • Principes du jeûne 6 août 2013 08:50, par Lamso

    Assalam Alaikhum Maitre,

    Que pensez vous des calculs astronomiques quant a la determination du croissant de la lune ? Cette methode est t elle valable car elle fait debat et divise les musulmans ?

    • Principes du jeûne 6 août 2013 12:03, par Maître Simozrag

      wa alaikum assalam wa rahmatullah wa barakath,

      Je pense qu’il n’y a pas lieu de polémiquer sur cette question. Toute science, c’est Allah qui en est à l’origine et c’est Lui qui nous l’a apprise. "Il a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas".

      A mon humble avis, on peut utiliser l’astronomie pour la détermination du croissant de la lune ; Tout en utilisant en même temps l’ancienne méthode, la vision ou l’observation à l’œil nu. La science est l’allié de l’Islam.