Accueil du site > Jesus n’est pas DIEU > Reponse 21 : Jesus n’est pas Dieu
      

Reponse 21 : Jesus n’est pas Dieu

Publication en ligne : mercredi 6 février 2008, par Maître Simozrag



L’auteur écrit :

L’ETERNEL

A toujours, ô Éternel ! Ta parole subsiste dans les cieux. Psaume 119:89

L’herbe sèche, la fleur tombe ; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. Isaïe 40:8

JÉSUS


Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Matthieu 24:35

Réponse 21

En sa qualité de messager de Dieu, Jésus s’exprime au nom de Dieu qui l’a envoyé. Il s’agit tout simplement d’un mode de transmission du message divin qui ne confère ni n’implique aucun droit à la divinité. Tous les messagers, notamment Abraham, Moïse, David, Esaïe, Jérémie, Zacharie, Mohammed, ont usé du même moyen pour transmettre la parole de Dieu qui leur a été révélée, soit directement, soit par l’intermédiaire de l’Ange. Nous avons un exemple très significatif dans le cas de Moïse qui, parlant lui-même, a dit : « un prophète comme moi » (Dt 18.15), et prononçant la Parole de Dieu telle qu’elle lui fut révélée, a dit : « un prophète comme toi » (Dt 18.18).
Il en est de même pour Jésus quand il dit : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » . Il prononce tout simplement la parole de Dieu qui lui a été inspirée.
Il est important de souligner cependant que cette parole a été falsifiée et changée par la traduction, les ajouts, les suppressions.

1) Il a été découvert récemment un manuscrit de l’Evangile de Matthieu en hébreu où le passage 28.19 n’existe pas. Ce passage dit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » . Il est clair que ce passage a été ajouté par les trinitaires pour étayer leur doctrine.

D’ailleurs, l’Evangile de Matthieu a été composé en Hébreu, il n’y a pas un seul témoignage des Pères de l’Eglise au premier, 2° et 3° siècle qui dit que l’évangile de Matthieu a été écrit en grec. Mais jusqu’à cette découverte, nous ne connaissions que le manuscrit grec de l’Evangile de Matthieu.
2) Voici un exemple d’un texte déformé par la traduction, il s’agit de Romains 9.5 :
« et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen ! » (Bible Louis Segond)
« They are descended from the famous Hebrew ancestors ; and Christ, as a human being, belongs to their race. May God, who rules over all, be praised forever ! Amen. »
(The good News Bible in Today’s English Version)
C’est-à-dire : « et Christ, en tant qu’être humain, appartient à leur race. Puisse Dieu, qui règne au dessus de tout, être loué pour toujours »
On trouve aussi : « dont les patriarches sont les Pères, et dont le Christ est du nombre à l’égard du corps. Que celui qui est un Dieu sur tous soit éternellement béni. Amen. »
Traduction (1741) de Charles Lecène, savant théologien protestant français.

3) Les contradictions sont énormes dans le NT, en voici quelques exemples :

a) Jésus seul ou abandonné ?

Marc 15:34 (TOB) Et à la neuvième heure, Jésus s’écria d’une forte voix, disant : Éloï, Éloï, lama sabachthani ? ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Jean 16:32 Voici, l’heure vient, et elle est venue, que vous serez dispersés chacun chez soi, et que vous me laisserez seul ; - et je ne suis pas seul, car le Père est avec moi.

D’un côté Jésus se plaint d’être abandonné par Dieu, et de l’autre il dit qu’il n’est pas seul, le Père est avec lui.

Qui faut-il croire ? L’Evangile de Jean ou l’évangile de Marc ?

b) l’heure de la crucifixion

D’après l’évangile de Marc (traduction Louis Segond) : « C’était la troisième heure quand ils le crucifièrent » (Marc 15.25)
Mais d’après la traduction oecuménique de la Bible (TOB), Marc lui-même dit : « Il était neuf heures quand ils le crucifièrent » (Marc 15.25)

Et d’après Jean, c’était à six heures et non pas à trois heures ou à neuf heures.(Jean 19.14-16)

c) le porteur de la croix

Selon Matthieu, Marc et Luc, le porteur de la croix était Simon de Cyrène !
« Puis ils le font sortir pour le crucifier. Ils réquisitionnent pour porter sa croix un passant, qui venait de la Campagne, Simon de Cyrène » Mt 27.32 ; Mc 15.20-21 ; Lc 23.26
Mais selon Jean, c’était Jésus lui-même qui portait sa croix :
« Ils prirent donc Jésus, et l’emmenèrent. Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Galgotha. » Jean 19.16, 17

d) L’inscription sur la croix

Matthieu dit : « On écrivit au-dessus de sa tête : Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs » Mt 27.37
Marc dit : « L’inscription indiquant le sujet de sa condamnation portait ces mots : Le roi des juifs » Mc 15.26
Luc dit : « Il y avait au-dessus de lui cette inscription : Celui-ci est le roi des juifs » Lc 23.38
Et Jean dit : « Pilate fit une inscription qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : Jésus de Nazareth, roi des juifs. Beaucoup de juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville, elle était en hébreu, en grec et en latin » Jn 19.19,20

e) le cri de désespoir sur la croix

Matthieu et Marc dirent : « Jésus cria d’une voix forte : Eloi, Eloi, lama sabaqthani ? » Ce qui a été traduit par : Mon Dieu, mon Dieu, Pourquoi m’as-tu abandonné ; cela signifie aussi : Mon Dieu, mon Dieu, Pourquoi m’as-tu teinté, pourquoi m’as-tu coloré, transformé ? (Mt 27.46 ; Mc 15.34)
Tandis que d’après Luc : « Jésus poussa un grand cri : il dit : Père, entre tes mains, je remets mon esprit. Et, en disant ces paroles, il expira » Luc 23.46
Alors que selon Jean : « Jésus dit : Tout est achevé. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit » Jean 19.30

f) Prétendue résurrection
Les évangiles enseignent que Jésus, après avoir trouvé la mort sur la croix, son corps a été mis dans une tombe, vendredi soir. Dimanche matin aux premières heures, Marie de Magdala et Marie, mère de Jacques et Salomé - qui demanda pour récompense la tête de Jean Baptiste- se rendirent à la tombe et découvrirent qu’elle était vide et la pierre roulée. Entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme (évangile de Marc), deux hommes (évangile de Luc), un ange (évangile de Matthieu), deux anges (évangile de Jean) qui leur dit (disent) que Jésus est ressuscité et qu’il n’est point ici. Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez comme il vous l’a dit. Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi (évangile de Marc), elles annoncèrent toutes ces choses aux onze et à tous les autres (évangiles de Matthieu et Luc) ; mais Jean parle de Marie de Magdala qui, après avoir vu les deux anges, vit Jésus qui lui dit : « ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses » Jean 20.15-18
Ainsi, les contes de la résurrection de Jésus divergent d’un évangéliste à l’autre. On ne sait à quel récit s’en tenir.

g) Le crucifié a été mis dans la tombe le vendredi soir et il fut ressuscité dimanche matin, cela ne correspond pas au miracle de Jonas (trois jours et trois nuits) rapporté par Matthieu 12.40.

4) La théorie de la Rédemption est en contradiction flagrante avec les enseignements suivants :
« On ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l’on ne fera point mourir les enfants pour les pères ; on fera mourir chacun pour son péché » Deutéronome 24.16
« Mais chacun mourra pour sa propre iniquité » Jérémie 31.30
« L’âme qui pèche est celle qui mourra » Ezéchiel 18.4
« L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l’iniquité de son père, et le père ne portera pas l’iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui. Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas. Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées » Ezéchiel 18.20-22
« Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
Jésus lui dit : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Il n y a de bon que Dieu seul. Tu connais les commandements : Tu ne commettras point d’adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignages ; tu ne feras tort à personne ; honore ton père et ta mère »
Marc 10.17-20

« Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus lui dit : qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ? Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même. Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela et tu vivras. » Luc 10.25-29

5) Jésus a dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les Prophètes ; je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » Matthieu 5.17-19
Mais Paul a cru devoir changer une bonne partie de ces enseignements.
Comme nous venons de le voir, Jésus ordonne d’observer la loi, mais Paul rejette la loi :
*D’après ce dernier, « la loi n’est qu’un pédagogue » Galates 3.24 « nous ne sommes plus sous ce pédagogue » Galates 3.25
Il dit encore (Galates 2.16) : Ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié mais par la foi en Jésus Christ. Et en Galates 5.4 « Vous êtes séparés de Christ vous tous qui cherchez la justification dans la loi » .
« Nous avons été dégagés de la loi de sorte que nous servons dans un esprit nouveau et non selon la lettre qui a vieilli. » Romains 7.6
Alors que Jésus dit : « je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. »

*Dans ce même registre, Jésus dit que le salut passe par l’observance de la loi (Matthieu 19.16),
Paul dit non : « Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi » Galates 3.11

* La circoncision est prescrite par la loi « Tout mâle sera circoncis » Genèse 17. 12, « un mal incirconcis sera exterminé de son peuple. » Genèse 17.14. Abraham fut circoncis (Genèse 17.24), Jésus circoncis le huitième jour de sa naissance (Luc 2.21), mais Paul rejette la circoncision ! « si vous faites circoncire, Christ ne vous servira à rien » Galates 5.2

*Paul dit que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure (Romains 14.14) il dit plus loin : toutes choses sont pures (Romains 14.20)
Ce qui est contraire à la Torah et aux Actes des Apôtres 15.29 qui imposent de s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, ces choses sont interdites, elles ne sont pas pures comme Paul le prétend.

*Jésus dit : Ecoute Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur (Marc 12.29) mais Paul associe Jésus à Dieu en l’appelant tantôt Seigneur, tantôt Dieu


3 Messages de forum

  • Reponse 21 : Jesus n’est pas Dieu 30 juillet 2009 05:32

    De Natan Qoriq : le Monothéisme QUEL QU’IL SOIT, c’est adorer ou rendre un culte SEULEMENT au Dieu Unique INFORMEL INCONNAISSABLE INCREE et n’adorer aucune autre forme de divinité, d’image ou de statue, sinon ce n’est pas du monothéisme ! De deux choses l’une soit le christianisme cesse d’adorer des idoles païennes pour adorer le Dieu monothéiste uniquement, soit le christianisme doit cesser de se présenter comme une religion monothéiste et se présenter comme un paganisme polythéiste et idolatre NE PAS OUBLIER QUE LE CHRISTIANISME N’EST QU’UNE VULGAIRE SECTE DU JUDAISME RECUPEREE PAR ROME A DES FINS TEMPORELLES : il suffit avec les mensonges ! Révélons la Vérité ! Le fait que Jésus ait été présenté en dieu résulte de l’idolatrie de Paul et d’un concile qui eut lieu QUATRE SIECLES APRES JESUS EN 325 DE NOTRE ERE A NICEE ! Alors cessons de prendre pour argent comptant ce que dit le Vatican qui se pose en juge suprême et détenteur de la vérité absolue ! après réflexion L’Eglise est plus proche de Satan que de Dieu !

  • Reponse 21 : Jesus n’est pas Dieu 23 novembre 2010 11:28, par J-G

    Ce fameux évangile selon Matthieu cité dans votre texte est en araméen (et non en hébreux) et a été écrit par les Ebonites et pour les ébionites. La Personne du Saint-Esprit y est au féminin chez eux. Voilà pourquoi les ébionites ne peuvent, tout comme vous, accepter la formule trinitaire.

  • Reponse 21 : Jesus n’est pas Dieu 13 janvier 2011 10:23

    le moment est presque là ! seuls les aveugles ne peuvent voir les signes ! certains attendent l’Heure donnée par Allah pour sortir du silence ! ... mais l’heure viendra pour le miséricordieux comme pour l’impie !