Accueil du site > Jesus n’est pas DIEU > Reponse 28 : Jesus n’est pas Dieu
      

Reponse 28 : Jesus n’est pas Dieu

Publication en ligne : jeudi 7 février 2008, par Maître Simozrag



L’auteur écrit :

L’ETERNEL

Et voici, la gloire du Dieu d’Israël s’avançait de l’orient. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de sa gloire. Ezéchiel 43:2

voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance. Je regardai, pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure ; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts...Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. Daniel 7:9-10 ; 13-14
JÉSUS

Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Révélation 1:12-18

Réponse 28

Avant d’examiner cette comparaison basée sur des passages de l’Apocalypse, quelques remarques s’imposent :
1-L’auteur de l’Apocalypse est inconnu de la plupart des historiens et des Pères de l’Eglise, même si une certaine tradition chrétienne l’identifie à l’apôtre Jean. Il en est qui attribue cette œuvre à l’hérétique Cérinthe, d’autres (notamment D.H Lawrence) à Jean de Patmos.

2-Ces visions n’ont de valeur que symbolique
3-L’Apocalypse vit le jour pendant une période de persécutions contre l’Eglise naissante. « L’Apocalypse est le récit des faibles - les premiers Chrétiens - qui veulent s’emparer un jour du pouvoir des forts symbolisé par Babylone, c’est-à-dire Rome. » (Lawrence). C’est donc un écrit de circonstance, destiné à relever le moral des Chrétiens. L’auteur reprend les promesses de l’Eternel Dieu de sauver son peuple élu, asservi sous le joug des Assyriens, des Chaldéens, des Grecs et de détruire les impies persécuteurs.
4-Parallèlement aux événements relatifs à la destruction de l’empire romain, au triomphe du christianisme et à l’avènement du royaume messianique, la révélation annonce un événement intermédiaire passé sous silence par les exégètes.
5- Pourquoi le chiffre 7 s’y répète-t-il fréquemment ? Etant donné que ce chiffre était sanctifié par les païens. Les Romains ont érigé une statue dans le temple de la déesse prioap baptisée « statue des sept déesses »
Dans le palais impérial romain, il y avait une salle appelée « salle des 7 colonnes »
Le clergé persan se compose de sept échelons : le corbeau, l’épouse, le soldant, le lion, la Perse, le messager du soleil, le Père
Les babyloniens désignaient par « une » le nombre 7 ainsi que le mot « tout » . D’après ces derniers, le nombre 7 exprime la puissance suprême et le nombre entier.
6-Pourquoi les promesses du Christ, telle par exemple (22.7,12) « Voici, je viens bientôt » , ne se sont-elles pas réalisées ? S’agit-il d’une allusion à un autre événement qui devait se produire avant son retour ?
Voyons maintenant les termes de la révélation :
Rappelons que cette révélation, dans sa partie authentique, prend sa source de Dieu Lui-même. En second plan, se trouve l’ange intermédiaire qui a fait cette révélation à l’apôtre Jean. Jésus n’a qu’un rôle subsidiaire de témoin. Il n’est à aucun moment présenté comme Dieu ou l’égal de Dieu. Jésus se présente sous la figure de l’agneau. Or, le texte fait apparaître une nette distinction entre Dieu « Celui qui est assis sur le Trône » et Jésus « l’agneau » (Cf. Apocalypse 6.16 ; 7.10 ; 14.4 ; 22.1 ).
Il convient de remarquer aussi que dans tout le livre d’Apocalypse, Jean ne parle que d’un seul trône au milieu et une seule personne assise sur le trône. Les trônes qui entourent le trône de Dieu sont au nombre de 24 et ceux qui y sont assis sont les 24 vieillards. Nous ne voyons nulle part la présence de Jésus ni dans le trône principal ni dans les trônes alentour (Cf Apocalypse 4.4 et 7.11)
En outre, la révélation n’est pas limitée à la venue du Messie, elle annonce un autre personnage qui devait venir avant le retour de Jésus. Ce personnage est décrit dans la révélation sous des traits qui correspondent à ceux du Prophète Mohammed. Néanmoins, la tendance christocentrique des exégètes chrétiens a occulté cette réalité.

« De sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil quand il luit dans sa force. »
L’épée à deux tranchants symbolise le Coran et la Sunna, sorties de la bouche du Prophète Mohammed (Paix et Salut sur lui). Elle symbolise les batailles menées par ce dernier qui a frappé les nations avec l’épée du Coran.
On trouve la même prophétie dans Apocalypse 19.11-15 « De sa bouche sortait une épée aigue, pour frapper les nations »
« Et ses pieds étaient semblables à l’airain le plus fin, comme embrasé dans une fournaise » est le symbole de la fermeté dont le prophète a fait preuve dans l’accomplissement de sa mission.
« Et sa voix était comme la voix des grandes eaux. » C’est sa voix métallique psalmodiant les versets admirables du saint Coran.

Et son visage était comme le soleil quand il luit dans sa force. Mohammed est décrit par ses compagnons comme si le soleil courait sur son visage : « Nous n’avons jamais vu quelqu’un de plus beau que le prophète » disent les uns, « quand on le regarde, on croirait voir le soleil se mouvoir dans son visage » témoignent les autres.
Il est clair que la prophétie décrit un homme beau ; Jésus, selon les dires d’Esaïe n’avait pas de beauté :
« Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. » Esaïe 53:2
L’expression : « Ne crains point ; je suis le premier et le dernier » , est une parole de Dieu citée dans Esaïe 44.6 et 48.12 et reprise par l’ange qui apparut à Jean dans la vision. Cette expression est reprise comme parole de Dieu et non comme parole de Jésus. Nous avons déjà expliqué le sens de ce passage (Cf Premier chapitre de l’Apocalypse et Réponse 1).


3 Messages de forum

  • Apocalypse de JEAN Chapitre 19 synmbolise

    le règne millénaire de Christ

    1 puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. 2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. 3 Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. 4 et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. 5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

    Satan délié : la dernière révolte

    7 quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. 8 et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. 9 et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. 10 et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

    Ces versets parlent bien du Christ à ce qu’on lit qui est conforme à son retour avant la fin du monde et confirmé dans le livre du Coran,non ? pourquoi dites vous que ces versets parlent du Prophète de l’Islam ? Et que veux dire 1ère et seconde mort ? Et après les mille ans que se passera t il ? Le coran nous apporte t’il d’autres élémenets explicatifs ? Merci d’avance

    • De Natan Qoriq : si tu prends pour argent content tout ce qui est écrit dans le Nouveau Testament ! ce n’est pas un livre d’Histoire ! Mais effectivement à la fin des temps devrait réapparaître le véritable Jésus historique (sa réincarnation) et il devrait s’allier au Madhi que les shî’ites identifient au 12 ème Imam contre le fameux Dajjal/Antéchrist. Ce Madhi serait le sosie du prophète Mahomet. Donc à la fin des temps même Jésus se convertirait à l’Islam ! ce qui est logique vu l’inanité du dogme chrétien et l’égoïsme des extrémistes juifs !

  • Reponse 28 : Jesus n’est pas Dieu 5 janvier 2012 05:31, par Steve

    Bonjour,

    Ce passage ne fait nullement allusion a votre prophète puisque ce personnage dont il s agissait a mis la main sur JEan en lui disant de ne pas avoir peur ensuite ce personnage explique les 7 étoiles qui sont les 7 anges envoyés aux 7 congrégations. Vous essayez de couper le contexte en utilisant des raccourcis pour introduire votre prophète dans cette révélation. D autant plus que vous n avez pas su répondre a la question posée par l Anonyme concernânt les 1000 ans du règne millénaire. Si vous ne maitrisez pas un sujet je vous conseille de l éviter .Bien a vous !!!