Accueil du site > Jesus n’est pas DIEU > Reponse 29 : Jesus n’est pas Dieu
      

Reponse 29 : Jesus n’est pas Dieu

Publication en ligne : jeudi 7 février 2008, par Maître Simozrag




L’auteur écrit :

L’ETERNEL

Voici, le jour de l’Éternel arrive, Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem ; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, Et il se formera une très grande vallée : Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, Car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel ; Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, Au temps d’Ozias, roi de Juda. Et l’Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui. Zacharie 14:1-5

JÉSUS

Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance d’un chemin de sabbat. Actes 1:9-12

afin d’affermir vos cœurs pour qu’ils soient irréprochables dans la sainteté devant Dieu notre Père, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints ! 1Thessaloniciens 3:13

Réponse 29

Pour un prophète, il n’ y a rien d’étonnant dans cet événement. D’autant plus que Jésus n’est pas le seul à être monté au ciel. D’autres sont montés au ciel, est-il nécessaire de le rappeler :
« Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit » Genèse 5.24
« Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. » 2Rois 2.11
« C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé ; » Hébreu 5.11

Mohammed est aussi monté au ciel et a pu découvrir beaucoup de merveilles.
« Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire découvrir certaines de Nos merveilles. Dieu est en vérité l’Audient et le Clairvoyant » s17 v1
C’est en plein milieu de la nuit que Mohammed fut arraché à son sommeil paisible, le sommeil du juste, par cet appel consolant : « ô dormeur, réveille-toi ! » . Il se réveilla et vit devant lui l’Ange Gabriel. Il portait des habits incrustés de perles d’or et tenait à la main une monture étrange : Al Buraque.
Raconté par le Prophète, le récit est plus passionnant :
« On m’a apporté al-Burâq. C’est une bête blanche et longue, plus grande que l’âne et moins grande que le mulet, qui place son sabot au bout de la portée de sa vue. Je suis monté dessus jusqu’à mon arrivée à Jérusalem. Je l’ai alors attachée à l’anneau ou les Prophètes attachent leurs montures. Puis, je suis entré dans la mosquée où j’ai accompli une prière de deux rak’as. Ensuite, je suis sorti. L’Archange Gabriel m’apporta deux coupes l’une était remplie de vin et l’autre de lait. J’ai choisi le lait. Gabriel m’a dit : Tu as choisi la Fitra (la nature intrinsèque). Gabriel frappa à la porte du premier ciel. On lui demanda : Qui est avec toi ? Il répondit : Mohammed. On lui demanda : L’a-t-on invité ? Il répondit : On l’a invité ! On ouvrit donc. Je me suis retrouvé devant Adam (paix sur lui) qui m’accueillit chaleureusement et invoqua le bien en ma faveur. Puis on nous fit monter au deuxième ciel. Gabriel frappa à sa porte. On lui demanda : Qui es-tu ? Il répondit : Gabriel. On lui demanda : Qui est avec toi ? Il répondit : Mohammed. On lui demanda : L’a-t-on invité ? Il répondit : On l’a invité. On ouvrit alors pour nous. Je me suis retrouvé devant Jésus, fils de Marie accompagné de Jean, le fils de Zachariya (paix sur eux). Ils m’ont accueilli chaleureusement et ont invoqué le bien en ma faveur.
Puis on nous fit monter au troisième ciel... Et il rapporta la même chose, avant d’ajouter : On ouvrit pour nous. Je me suis retrouvé devant Joseph (paix sur lui) qui a reçu la moitié de la beauté de l’Humanité. Lui aussi m’a accueilli chaleureusement et a invoqué le bien en ma faveur.
Puis il rapporta les mêmes paroles pour le quatrième ciel et dit : Je me suis retrouvé devant Idrîs (Enoch) qui m’a accueilli chaleureusement et a invoqué le bien en ma faveur. Dieu - qu’Il soit exalté - a dit à son sujet : "Nous l’avons élevé à une place sublime" (Coran s19 v57) Puis au cinquième ciel... Et il rapporta la même chose avant d’ajouter : Je me suis retrouvé devant Harûn (Aaron) qui m’a accueilli chaleureusement et a invoqué le bien en ma faveur.

Puis au sixième ciel... Je me suis retrouvé devant Mûssâ (Moïse) qui m’a accueilli chaleureusement et a invoqué le bien en ma faveur. Puis au septième ciel... Je me suis retrouvé devant Ibrâhîm (Abraham) qui était accoudé à l’intérieur de la Maison peuplée (al Baït al ma’mur) où pénètrent chaque jour soixante-dix mille Anges qui ne reviennent jamais.

Puis on me conduisit au Lotus de la Limite (sidret al-muntaha) dont les feuilles sont comme les oreilles des éléphants et les fruits comme des jarres. Lorsque cet arbre fut enveloppé par l’Ordre de Dieu, il fut bouleversé. Aucun être parmi les créatures de Dieu ne peut décrire sa beauté. Dieu m’a révélé ce qu’Il m’a révélé et Il m’a imposé cinquante prières chaque jour et chaque nuit.

Je suis redescendu et Moïse (paix sur lui) m’a demandé : Qu’est-ce que ton Seigneur a prescrit pour ta Communauté ? J’ai répondu : cinquante prières. Il me dit : Retourne à ton Seigneur et demande Lui un allègement car les membres de ta Communauté ne peuvent le supporter. J’ai éprouvé les fils d’Israël et j’ai mesuré le degré de leur aptitude.

Je suis donc revenu vers mon Seigneur et j’ai dit : Seigneur ! Accorde un allègement à ma Communauté. Il a alors accordé un allègement un allègement de cinq prières. Lorsque je suis revenu, Moïse m’a interrogé et m’a dit : Les gens de ta Communauté ne peuvent le supporter. Retourne donc à ton Seigneur et demande lui un allègement. Je n’ai cessé d’aller et venir entre mon Seigneur - qu’Il soit exalté - et Moïse jusqu’à ce qu’il m’ait dit : Ô Mohammed ! Ce sont cinq prières chaque jour et nuit. Chaque prière compte pour dix. Elles sont donc cinquante prières. Et pour celui qui compte accomplir une bonne action sans la faire réellement, elle sera inscrite en sa faveur en tant que bonne action et s’il l’accomplit effectivement, elle sera inscrite en sa faveur comme dix bonnes actions. Quant à celui qui envisage de commettre une mauvaise action sans la faire, elle ne sera pas inscrite à ses dépens, et s’il la commet effectivement, elle sera inscrite à ses dépens en tant qu’une seule mauvaise action.

Je suis donc redescendu et j’ai informé Moïse de ce que j’ai obtenu. Il m’a dit : Retourne à ton Seigneur et demande Lui un allègement.

Le Prophète (Paix et Salut sur lui) répondit : Je suis retourné auprès de mon Seigneur au point d’en avoir honte.
(Sahih Muslim)

C’est donc au cours de cet évènement que les cinq prières quotidiennes furent prescrites.
Ce voyage nocturne est un précieux cadeau divin que le Prophète avait vraiment mérité en raison des souffrances qu’il avait endurées dans l’exercice de sa mission. Face aux difficultés de plus en plus grandes qu’il vécut, il put garder sa foi en Dieu et sa détermination inébranlable de lutter pour faire entendre et régner la Parole de Dieu. Ce don est d’autant plus important qu’il intervint à un moment où le Prophète en avait le plus besoin. La plupart de ses compagnons s’étaient expatriés en Abyssinie. Le boycottage social l’avait physiquement affaibli. La mort de son oncle Abu Taleb et de sa fidèle épouse l’avait privé du seul soutien familial. La recherche d’asile chez des parents lointains à Taief se solda par un échec total. Pis, il fut sauvagement agressé par ceux-là mêmes qui devraient lui accorder asile. A ces épreuves, s’ajoute le désespoir dû au manque de moyens matériels mais sa foi n’était que d’autant plus raffermie. Dans ces conditions, le miracle qui allait se produire n’était qu’une juste récompense divine.
Dieu - Exalté soit-Il - lui offrit ce voyage au cours duquel Il lui fit voir les merveilles de la Création et lui montra la haute considération et la grande estime dont il était l’objet de la part de Dieu, des prophètes et des anges. C’est un don de grâce et d’honneur de la part de Dieu à Son Messager.

C’est aussi une occasion de fortification, de ressourcement et de préparation pour la deuxième phase de sa mission. Cette phase difficile qui l’attendait à Médine exigeait autant de force physique et morale pour la lutte que de patience pour des épreuves encore plus rudes. Tous les Arabes et plus tard des puissances allaient se liguer contre lui pour le combattre. Mais le soutien de Dieu lui permit de remporter la victoire contre les impies et leurs alliés idolâtres.

Est-ce que le Prophète a effectué ce voyage physiquement ou seulement par l’esprit ? Les exégètes divergent sur ce point mais l’opinion dominante penche pour le voyage physique. La plupart d’entre eux soutiennent qu’Allah le transporta de corps et d’esprit alors qu’il était éveillé et non endormi.
Quand le Prophète raconta aux Quraïch son voyage nocturne, ils s’étonnèrent beaucoup et se mirent à l’interroger sur les caractéristiques de Jérusalem. Il leur décrivit la ville, et ils s’exclamèrent : « Quant à la description que tu as faite, elle est exacte ! »
En fait, ses ennemis parmi les païens n’avaient pas à protester ou à démentir, si c’était un voyage d’esprit parce que une telle vision, semblable au rêve, ne devait susciter ni étonnement ni contestation.
Les exégètes qui estiment que le Prophète a effectué ce voyage physiquement s’appuient sur la parole de Dieu au début de la sourate 17 :

« Ô louange à Allah qui fit aller de nuit son serviteur » ,

Or la louange n’est due que pour les choses extraordinaires. Si la chose ne dépassait pas le rêve, elle ne serait en rien grandiose et n’aurait rien d’étonnant, En outre, le mot « serviteur » désigne l’ensemble corps et âme. Allah dit ailleurs à propos de ce voyage nocturne :
« Le regard du Prophète n’a ni dévié ni outrepassé la mesure » (l’Etoile s53 v17).
Or, le regard est une faculté liée au corps, non pas à l’esprit.


2 Messages de forum

  • Reponse 29 : Jesus n’est pas Dieu 30 juillet 2009 04:14

    De Natan Qoriq : il s’agit d’une ascension spirituelle et non physique ! ce ravissement d’origine spirituel conduit l’âme du prophète aux pieds du "trône" de Dieu dans le monde des anges (qui ne sont pas des sujets d’adoration dans l’Islam ou le Judaïsme, mais malheureusement adorés dans le christianisme). Cette expérience mystique est en principe vécue par tous les vrais initiés à la Lumière de Dieu ! Nous avouons avoir nous même vécu cette expérience consciemment en 1995 !

    • Reponse 29 : Jesus n’est pas Dieu 30 juillet 2009 04:21

      De Natan Qoriq : même si notre expérience de ravissement spirituel est plus simple (pas de prophète qui m’apparurent), elle se range sans aucun doute dans la même catégorie d’expérience mystique ! Et cette expérience est aussi "auditive" dans le sens que l’on entend alors non pas avec ses oreilles, mais avec une oreille spirituelle de l’âme, tout comme l’on voit alors avec les yeux de l’âme ! expérience d’une grande beauté et merveilleuse dont je suis très fier et très heureux d’avoir eu le grand honneur de vivre malgré mes imperfections humaines ! Même ici-bas nous ne sommes pas seuls Allah est avec nous ! Mais ne sommes nous pas trop souvent des aveugles spirituels ?