Accueil du site > Télécharger > Sectes du monde moderne (taille 98 Ko)
      

Sectes du monde moderne (taille 98 Ko)

Publication en ligne : mercredi 2 juin 2004, par Maître Simozrag


3 Messages de forum

  • Sectes du monde moderne (taille 98 Ko) 7 mars 2009 19:00, par ALI HAYDAR TIDJANI

    Bismillahi errahmani errahim. En reponse à sectes du monde moderne, je viens par le biais de ce site apporter mon humble contribution, concernant les voies spirituelles que vous nommez sectes. Je commencerai ce modeste ecrit par des éclaicissements à propos du soufisme. Le soufisme n’est ni rite, ni idéologie, ni doctrine, vu qu’il s’abreuve des deux sources inépuisables que sont le saint coran et la tradition prophétique ou sunna. Le mysticisme effectivement a existé avant l’ére islamique et meme chrétienne. Ce mysticisme n’a point donné naissance au soufisme, mais l’etat du soufi, son comportement, et son mode de vie nous laisse penser que ce dernier évolue dans une athmosphére mystique. Si il y a mystére dans le soufisme, c’est pour aiguiser la curiosité de l’adepte qui a tendance à vouloir découvrire ce qui se cache derrière le voile. Le voile est défini la, par l’ame aux penchants et desirs nuisibles et nefastes. Le soufisme contribue à souhait et parfaitement à épurer cette ame et à la depoussiérer, à la polir afin qu’elle soit apte et digne à percevoir la luminiscence divine dans sa création, sa presence constante de par son essence, ses noms sublimes et ses attributs, et la manifestation de sa volonté. Le soufi adore Allah son créateur car il fut crée dans ce but, mais éclairé, il sut qu’il fut crée par son Dieu pour qu’il le connaisse, et l’adoration est le chemin et la voie tracée par le tout misericordieux pour se faire connaitre aux etres à celui qui s’y engage. L’amour a une place privilégiée dans l’ascension du disciple vers les sommets de la connaissance. N’est ce pas que pour s’attirer les graces de l’aimé, il nous faut de lui obeir, d’executer ses ordres, de fuir ses interdits, de nous soumettre à lui. En cela le prophete (ps) est l’exemple par exellence, et sa sunna est un code moral, social, et individuel sur lequel doivent etre calqué la vie de l’individu et toute société musulmane qui aspire à une autonomie convictionnelle, cultuelle, culturelle, sociale, et meme économique. Toute personne, craignant Allah, l’aimant d’un amour tres fort, ayant comme but et desir, la proximité divine et ses graces, qu’il fasse partie d’une tariqa ou non est un soufi. Car ce programme qu’il s’est tracé le canalise vers une methode d’approche puisée du soufisme. Le soufisme n’est soufisme que si la charia et- la sunna sont ses deux catalyseurs qui produisent en lui une énergie faisant de lui un mode de vie et un comportement avec l’aimé qui est Allah, et avec ses créatures. La tariqa se définie par la methode choisie par un maitre dans l’éducation de ses disciples. Methode puisée du saint coran et la sunna, concernant les invocations, les prières, le rappel, l’orientation, les directives et les conseils. Peut on nommer bidaà ou inovation, les prières nafila du mois de ramadan, lorsque celles ci sont effectuées en groupe, Le khalif Omar ibnoul Khattab les a instauré, ce ne fut pas fait du vivant du prophete (ps). Le saint coran en tant que recueil ou livre ecrit et imprimé ne le fut que du tant du Khalif Othman ibnou Affan, ansi que l’appel du muzzen qui aujourd’hui se fait à l’aide de microphone et d’hauts parleurs, sans oublier les belles fresques qui ornent nos mosquées. Peut on appeler cela bidaà. Je ne le pense pas, la bidaà est l’acte contradictoire à la charia, et c’est l’inovation interdite qui rend licite ce qui est licite, c’est le non respect des lois divines et de la sunna du prophete. Le prophete (ps) a dit toute personne qui fait d’un acte positif une sunna, recoltera les bienfaits qui en resulteront, ainsi que ceux de toute autre personne qui en fera de meme. l’invocation de Dieu, citer ses noms sublimes, se repentir à lui avec la formule asstagh firou lah, prier sur son prophete et messager (ps) ne peut etre une bidaà, est si c’est une bidaà elle est hassana donc positive. Il est vrai que certaines personnes se déclarant adeptes de certaines tariqas ont un comportement inexcusable et ne concorde point avec la charia, et ceux la sont loin de ce que leur cheikh leur a inculqué. Ne mettons pas tout le monde dans le meme sac. Le plus important, c’est que nous devons nous pencher sur le probléme qui réside jusque là. C’est la division, le refus de l’autre, la haine. L’islam n’est il pas une religion d’amour, de fraternité, d’entre aide. Reglons ce probleme dabord avant de parler de bidaà, ou condamner des musulmans qui prient les bras collés au corps,et ceux qui font des zikrs en invoquant leur seigneur. HAYDAR TIDJANI

    • Sectes du monde moderne (taille 98 Ko) 9 octobre 2010 12:48, par un homme

      ali haydar tedjani elle faut dommender a lui combiene sa coute le prix pour baiser une pute en holande ou bien l alcol wallah wallah wallah elle les loine de la roligione loine d allah que allah elle mouder cette chetane et moi jai les prouve son proupre fils khaire dine elle pret de temoinie contre lui elle te raconte comment elle fait rontrie les put lebanaise ou zawiya de son per mohamed al habib cette conard ali haydar cet vrais fils de put

  • Sectes du monde moderne (taille 98 Ko) 11 octobre 2010 09:10, par BAMBA

    La tidjanya est une secte. Le soufisme est un cheminement vers Dieu. Nombreux adeptes mystique sorcier, charlatan, marabouts charlatan, on fait leur entré dans la tidjanya parce que c’est une pratique qui leur ouvre la porte du mysticisme approuvé. il ne sont pas condamnés là bas car lorsqu’ils font un miracle ; on le qualifie de saint illuminés. C’est soit disant cheick qui introduisent des noms de diable dans des passages écris du coran pour faire des miracles. On entre dans la tidjanya dans l’espoir de faire après des rêves en vue de quoi on accède à des grades spirituelles distribué par les muqadam et autres. on attends d’avoir un secret qui nous permettra disent-ils de voir directement le prophète (saw) et Cheick Ahmad Tidjani (ra). Et puisque leur cheick les défendrons selon les adeptes, ils n’ont rien à craindre le jour de qyama. Si seulement ils savaient que le prophète à mis en garde sa propre fille afin qu’elle ne cessent de craindre Allah et de le vénéré ?