Accueil du site > Actualité > l’homosexualité
      

l’homosexualité

Publication en ligne : mercredi 31 juillet 2013, par Maître Simozrag

Propos attribués à Tariq Ramadan

Question :

Par CHEICKNA COULIBALY

Salamou aleykoum Cheikh,

Je vous prie de trouver ci-dessous les propos attribués à Tariq Ramadan sur la question de l’homosexualité :

Côte d’Ivoire | Gabon | Burkina Faso | Congo | Sénégal | Bénin

Sénégal : Tariq Ramadan s’invite au débat sur l’homosexualité et tacle Macky Sall et les chefs religieux

Par Ndiack | 09/07/2013 | 09:25:43

SÉNÉGAL : SOCIÉTÉ

Dakar le 09 juillet 2013@koaci.com-

L’Islamologue, Théologien et par ailleurs professeur à l’université d’Oxford, Tariq Ramadan, jette un véritable pavé dans la marre du président Macky Sall qui réaffirme son opposition à l’homosexualité, et aux chefs religieux musulmans qui continuent de féliciter le chef de l’Etat sénégalais depuis l’affirmation de sa position devant Barack Obama, le 27 juin à Dakar, en soutenant que le Sénégal n’est pas prêt à légaliser l’homosexualité.

L’Islamologue suisse, nage à contre-courant des guides religieux sénégalais en disant à qui veut l’entendre : « Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’est pas musulman ».

Toutefois, s’exprimant lors d’un panel sur « Ethique, gouvernance et citoyenneté » tenu à Dakar en prélude au Colloque international musulman dans l’espace francophone, prévu du au 23 au 26 août prochain, Tariq Ramadan estime que dans un pays comme le Sénégal avec une population composée de 95% de musulmans radicaux quant à une quelque reconnaissance d’un statut d’homosexuel, « il faut être courageux, oui, très courageux pour oser intégrer les gays dans les rangs des adeptes de l’islam ».

« Tous les savants sont unanimes sur la question. L’islam interdit l’homosexualité, à l’instar de toutes les religions monothéistes. Mais, être homosexuel ne veut pas dire qu’on n’est pas musulman. Ainsi, il ne peut donc y avoir de chasse aux sorcières », note Tariq Ramadan.

Pour l’universitaire, « il faut avoir le discours de la responsabilité et éviter de juger ».

« Dire que l’homosexualité n’est pas acceptée par l’islam ne veut jamais vouloir dire condamner la personne. Je respecte qui vous êtes, je ne suis pas d’accord avec ce que vous faites. Il ne devrait pas être permis à un imam ou à n’importe quelle autorité religieuse d’interdire l’entrée d’homosexuels dans les mosquées », poursuit le Théologien.

Ces propos de Tariq Ramadan suscitent la polémique au Sénégal où les chefs religieux espéraient que le président Sall a clos le débat sur la dépénalisation ou non de l’homosexualité.

Le Code pénal sénégalais punit « d’un emprisonnement d’un an à cinq ans et d’une amende de 100.000 à un million de francs CFA » (de 238 à 2.380 dollars environ) tout acte considéré comme contre-nature, notamment un acte sexuel entre personnes de même sexe.

Mais l’Etat reconnaît implicitement le droit d’avoir des rapports sexuels entre hommes. La politique de santé du gouvernement sénégalais, dénommée "Plan sésame", porte assistance aux personnes âgées, mais va au-delà en dispensant gratuitement des soins aux homosexuels et aux personnes atteintes du VIH/SIDA.

Le document contient notamment cette expression en anglais : « The men have sex with men » (les hommes ayant de rapports sexuels avec d’autres hommes). Ndiack FAYE

Homosexualité | Tariq Ramadan | Macky Sall | Chefs religieux | | | Merci de nous éclairer.

Je vous écris sur la recommandation d’un ami Ibrahim qui est actuellement en Côte d’Ivoire avec moi.

Je vous prie aussi de ne pas m’oublier dans vos douha.

Bonne suite et fin de Ramadan.

Meilleures salutations.

Réponse

wa alaikum assalam wa rahmatullah,

Les déclarations du frère Tarik Ramadan sont conformes aux enseignements de l’Islam. L’homosexualité est un péché comme les autres, un péché qui ne fait pas sortir de l’islam.

D’abord l’homosexualité ne fait pas partie des péchés majeurs et les péchés majeurs ne sont pas tous de nature à faire sortir de l’Islam.

Parmi les sept péchés majeurs, il n’y a que l’association (le chirk) et la sorcellerie qui font sortir de l’Islam. Les autres, à savoir : le meurtre, l’usure, l’usurpation des biens de l’orphelin, la désertion, l’accusation de fornication des femmes croyantes, ces péchés n’enlèvent pas la qualité de musulman.

On ne peut pas interdire l’entrée d’un homosexuel à la mosquée . Ce dernier peut prier, jeûner et faire le pèlerinage et il se peut qu’Allah le remette sur le droit chemin et lui pardonne : "Allah ne pardonne point qu’on Lui associe d’autres divinités ; mais Il pardonne à qui Il veut les autres péchés." s4 v48

Il y a des péchés plus graves et les musulmans ne s’en sont pas alarmés outre mesure, la preuve que nous n’avons pas bien compris l’islam. Et si nous l’avions compris, nous n’avons pas suffisamment réfléchi, médité sur ses versets. Car si c’était le cas, il n’y aurait pas ces guerres, ces carnages et ces massacres entre musulmans. Un proverbe arabe dit : on a peur de l’aiguille et on avale l’enclume.

Je vous prie de transmettre mes salutations à Ibrahim et de lui dire qu’il a laissé un vide au CADIS.

Qu’Allah vous bénisse, exhausse vos actions et vous protège !

Ahmed Simozrag


Maitre,

Pourquoi alors Allah a aneanti le peuple de Louth ?

Meilleures salutations.

Cheickna COULIBALY

« Le compagnon pieux te guide vers le bien, il te rappelle lorsque tu oublies, il t’exhorte à accomplir le bien lorsque tu es dans l’insouciance, il te montre qu’il t’aime lorsque tu es présent, et il protège ton honneur lorsque tu es absent. » Cheikh Abdel-Mouhsine Al-Quaassim 31/07/2013

Réponse

C’est vrai Allah a infligé une punition sévère au peuple de Lot à cause des nombreux crimes qu’ils commettaient. C’était un peuple pervers à plus d’un titre. Ils pratiquaient le brigandage, le vol, les agressions de toutes sortes, ils s’encourageaient à faire le mal.

Ils avaient des clubs où ils s’adonnaient au vice de l’homosexualité en la pratiquant publiquement et de manière éhontée. Ils violaient les touristes et les étrangers qui venaient commercer en ville. Et quand leur prophète Lot voulut les appeler à la raison, ils se révoltèrent contre lui.

Il les exhortait, il parlait à leurs notables, leur adressait des avertissements.

Lot a lutté pendant des décennies, exhorté, imploré mais en vain. Ils se moquaient de lui. Ils décidèrent de le chasser de la ville, Allah mit en échec leur décision. Ils le mirent au défi de faire venir le châtiment : "Fais descendre sur nous le châtiment de Dieu si tu es véridique :" s29 v29

Allah envoya deux anges pour déclencher le châtiment, les anges qui avaient la forme de beaux gosses n’avaient pas échappé à leur harcèlement, ils voulurent en abuser, ignorant qu’ils étaient des anges venus les anéantir.

Ils firent usage de violence contre Lot afin qu’il les laisse entrer chez lui ou qu’il fasse sortir ses hôtes qu’ils convoitaient.

D’un geste de la main, l’un des anges les aveugla : "Nous avons frappé de cécité leurs yeux", littéralement effacé leurs yeux, s54 v37.

L’ordre fut donné à Lot et à sa famille, exceptée sa femme, de quitter la ville et le matin à l’aube, la ville de Sodome et les agglomérations avoisinantes furent renversées de fond en comble, ils avaient tous péri.

Ils furent anéantis parce qu’ils avaient non seulement commis plusieurs crimes et surtout l’homosexualité mais aussi à cause du défi lancé à Dieu malgré les nombreux avertissements de leur prophète Lot. Ils avaient donc mérité ce châtiment.

Il est indéniable que l’homosexualité est interdite en islam. Le Coran et la Sunna considèrent cette pratique comme une turpitude. Le Coran s’en prend sévèrement au peuple de Lot en les qualifiant de pervers, d’outranciers, d’ignorants, de criminels.

" Et Lot, quand il dit à son peuple : "Comment osez-vous pratiquer un vice qu’aucun peuple avant vous n’avait pratiqué ? Vous vous obstinez à assouvir vos désirs charnels sur les hommes, plutôt que sur les femmes ! Vous êtes un peuple pervers !...Nous fîmes tomber sur eux une pluie de pierres d’argiles. Observe comment finissent les criminels !" s7 v80-84

"Le peuple de Lot traita de mensonges les avertissements. Nous lâchâmes sur eux un ouragan dont ne fut épargnée que la famille de Lot à la pointe de l’aurore." s54 v33-34

Le Prophète (Paix et Salut sur lui) a maudit celui qui utilise la voie anale de son épouse dans ses rapports sexuels.

l’homosexualité est un acte qui, non seulement viole le droit de la femme en la privant de partager le plaisir, mais il comporte des risques de maladies graves pour les partenaires.

Aussi, l’homosexualité est contraire à l’une des raisons essentielles du mariage, à savoir la procréation. Allah dit :

"Et de toute chose, Nous avons créé deux éléments de couple. Peut-être vous rappellerez-vous." s51 v49

Il faut rappeler que ces vices sont dus essentiellement à un manque d’éducation religieuse. Plus la religion recule, plus ces mauvais comportements s’installent dans la société.

On peut parler également de l’intense activisme satanique, de l’impact de la culture occidentale, de l’influence des médias, des prisons où les gens apprennent ce genre de perversion.

Comment y remédier ?

Ce n’est pas par l’exclusion, ni par l’application d’une peine sévère qu’on peut remédier à cette pratique.

Il est injuste d’appliquer des peines sévères dans une société qui n’a reçu aucune éducation morale ou religieuse, une société de non-droit où règnent le désordre et l’injustice, sans compter d’autres maux. La prison ne fait qu’aggraver cette pratique.

On ne doit pas aider le diable contre ces gens en les ex-communiant, en les diabolisant, en leur interdisant l’entrée des mosquées où ils peuvent prier Dieu, s’amender et se repentir.

Leur infliger des sanctions pénales, administratives, financières ? D’une part, il faut savoir qu’ils sont victimes et non coupables, victimes d’injustices, victimes d’un manque d’éducation, victimes de sociétés égarées, livrées au diable.

D’autre part, l’Islam n’applique jamais une sanction sans que soient réunies les conditions morales et matérielles.

Le remède doit être basé sur l’éducation progressive qui implique une réintégration dans la société de ces victimes de rejet et de l’abandon par les leurs, par ces sociétés ou cette même société.

Il s’agit de les délivrer des griffes de Satan, de les aider à lutter contre ce fléau, à sortir de cette épreuve, par la bonne compagnie et la meilleure exhortation.

La sagesse, l’habileté, la diplomatie ont un rôle à jouer dans ce domaine.

Nous devons manifester le rejet de l’acte mais pas celui de la personne. Notre devoir est de tenter de récupérer la personne tout en condamnant ce qu’elle fait ; il s’agit de lui faire comprendre que cette pratique est de nature à l’exposer à la colère d’Allah.

C’est la méthode islamique de combattre le mal et c’est de cette façon seulement qu’on peut obtenir des résultats positifs.

Cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas appliquer des sanctions pénales. Au contraire, c’est tout à fait normal que des sanctions de l’homosexualité doivent figurer sur le code pénal, mais il me semble qu’elles sont moins efficaces, moins dissuasives que l’éducation morale qui doit impliquer d’autres formes de correction tels le reproche, l’avertissement, l’admonestation, le rappel du châtiment de Dieu, des risques de maladie, etc..

Qu’Allah vous aide !

31/07/2013

Ahmed Simozrag


7 Messages de forum

  • l’homosexualité 5 août 2013 06:13

    C’est Almamyo. Je suis d’accord avec tout ce que vous dites mais au niveau des 7 péchés majeurs que vous venez de citer nous demandons : Dans un hadith on demanda au prophète quel était le plus grand péché après l’associationisme et il a répondu c’est de mettre le sperme d’une personne dans une femme qui ne lui appartient pas mais ce péché ne fait pas partie des 7 cités ci dessus. Encore d’autres disent qu’il y’a 70 péchés majeurs.

    • l’homosexualité 5 août 2013 09:28, par Maître Simozrag

      J’ai cité à titre d’exemple les 7 péchés majeurs. On parle aussi des 10 péchés majeurs. Là-dessus, il n’y a pas de problème.

  • l’homosexualité 7 août 2013 01:15, par Penda

    Salam,

    La question qui se pose est : puisse qu’un homosexuel doit avoir le droit de rentrer dans une mosquee et y prier est ce qu’il peut diriger la priere ? Etre un Imam ?

    • l’homosexualité 7 août 2013 03:22, par Maître Simozrag

      Tant qu’il n’est pas écrit sur son franc qu’il est homosexuel. Si ce vice est publiquement connu, il ne peut pas être imam.

      Il ne faut pas oublier que l’hypocrisie (le nifaq) est plus grave.

    • l’homosexualité 10 août 2013 16:34, par Maître Simozrag

      Certains musulmans sont durs avec cette catégorie de pécheurs. Je peux être d’accord avec eux dans une certaine mesure.

      Cependant, nous vivons une époque où il ne reste de l’islam que l’aspect cultuel. Et il est injuste de réprimer des gens qui n’ont reçu aucune éducation morale, aucune connaissance de l’Islam à part les cinq piliers, et encore de quelle manière ?

      Certes, le peuple de Lot est qualifié de pervers, criminel, outrancier. Allah a sévèrement châtié ce peuple, mais avant de les frapper, Il envoya Son Messager Lot pour les avertir. Le Prophète Lot a vécu 175 ans, on ne sait pas combien a duré sa mission, mais très probablement une centaine d’années. Donc, son peuple était averti et en plus ils ont mis leur prophète au défi de faire venir le châtiment.

      De nos jours, les homosexuels, comme les autres pécheurs, ont besoin d’éducation avant de les excommunier et de leur interdire les mosquées.

      Ces gens ont vécu dans des sociétés égarées où l’islam n’existe que superficiellement. Il faut d’abord les éduquer et leur montrer que l’homosexualité est un péché grave.

      En Islam, la sanction ne doit pas s’appliquer avant l’éducation, l’avertissement. Le premier verset révélé du Coran est l’impératif du verbe lire et non pas punir. Si on leur interdit l’entrée des mosquées, cela veut dire qu’on les livre au Diable au lieu de leur ouvrir les portes de la miséricorde divine. Aallah dit au Prophète : "Si un idolâtre te demande asile, accorde-le lui afin qu’il puisse entendre la Parole du Seigneur. Puis fais-le parvenir en lieu sûr, car les idolâtres sont des gens qui vivent dans l’ignorance." s9 v6

      Notre devoir est d’appeler à l’islam par la sagesse et la meilleure exhortation. Nous n’avons pas pour mission d’exclure, d’aider le diable contre ces pauvres malheureux qui sont victimes d’abandon, d’inculturation, de désislamisation.

      Si Nous étions dans des sociétés islamiques où règne la loi, les règles, la morale et le mode de vie islamiques, je suis entièrement d’accord que les homosexuels doivent être d’emblée châtiés. Mais ce n’est pas le cas, nous vivons dans des sociétés comparables aux sociétés païennes (de la jahiliyya).

      Donnons-leur au moins la chance d’apprendre qu’il s’agit d’un péché et le temps nécessaire de réfléchir et de se repentir. Tout avertissement doit être suivi d’un délai de réflexion.

      Dieu n’a jamais puni un peuple avant de l’avertir et l’avertissement, comme celui du peuple de Noé, peut durer des centaines d’années.

      Loin de défendre les homosexuels, c’est seulement la vérité que je crois devoir défendre.

      • l’homosexualité 27 août 2013 05:12, par Karrou Kaba

        Salam Alaykoum ; Moi, je suis d’accord avec votre avis. les sanctions doivent tjrs être précédé de l’avertissement.