Accueil du site > Exposés & Conférences > la Trinité imposée
      

la Trinité imposée

Publication en ligne : dimanche 20 octobre 2013, par Maître Simozrag

La Trinité imposée

Étant donné le caractère bizarre de la Trinité où se confondent "unité" et pluralité divine, Vrai et faux dieux, il m’a paru important d’étudier ce concept et les circonstances de son développement par rapport au christianisme.

La Trinité est une doctrine complexe, incompréhensible et quasiment inexplicable. D’après le symbole d’Athanase, il y aurait trois personnes divines (le Père, le Fils et le Saint-Esprit) ; chacune d’elles serait éternelle, toute-puissante, aucune ne serait supérieure ni inférieure aux autres, chacune serait Dieu, mais elles ne formeraient toutes ensemble qu’un seul et même Dieu.

Nous verrons que cette définition de la Trinité est inexacte et qu’il y a bel et bien trois dieux selon cette doctrine. En réalité, il n’y a rien de vrai dans ce dogme, si ce n’est une nouvelle forme de polythéisme, à l’opposé des enseignements Bibliques.

La Trinité a été imposée par des empereurs moins soucieux de la vérité sur la religion que de leurs propres intérêts et de la stabilité de leur royaume. Une chose est sûre : si les Chrétiens apprenaient comment, dans quelles conditions et par quels moyens, la Trinité s’est introduite dans leurs croyances, ils regretteraient certainement d’avoir adopté ce dogme.

1-Qui est Jésus ?

Jésus est un être créé par Dieu comme toute autre créature. Ce n’est pas une œuvre divine spécifique de sorte qu’il soit associé à la divinité de Dieu. Les arbres les végétaux les animaux Adam, Eve sont toutes des créatures créées par l’ordre créatif : sois et ayant de ce fait une part de la divinité

Jésus était monothéiste, comment la Trinité s’est glissée dans le christianisme ?

Personne ne peut nier que Jésus ait prêché et enseigné l’unicité de Dieu ; tout au long de sa vie, il a invoqué et prié son Dieu et son Seigneur, le Dieu Unique.

Lorsque l’un des scribes demanda à Jésus : Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus répondit : Voici le premier : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. » Marc 12.28-31

« Retire-toi de moi, Satan ! car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » Luc 4.8

Jésus a prié son Seigneur à la fois dans le but de le remercier et de l’implorer :

"Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi…" (Matthieu, 26.39)

"Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces…" (Matthieu, 14.19)

"Quand il l’eut renvoyée (la foule), il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul." (Matthieu, 14.23)

"Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il (Jésus) se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria." (Marc, 1.35) "Quand il l’eut renvoyée (la foule), il s’en alla sur la montagne, pour prier." (Marc, 6.46)

" Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai." (Marc, 14.32)

" En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Allah." (Luc, 6.12)

"Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit : enseigne-nous à prier…" (Luc, 11.1)

"Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu retourneras, affermis tes frères." (Luc, 22.32)

Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? (Jean 5.44)

L’original de l’Évangile de Mathieu écrit en Hébreu ne contient pas le verset 28.19 : allez faites des disciples…au nom du Père, du fils et du saint esprit »

Le Père, le fils et le Saint-Esprit !? On peut affirmer d’emblée que les trois termes sont faux, ils sont sensés désigner Dieu, Jésus et l’ange Gabriel, mais en réalité ils ne s’appliquent ni à l’un ni à l’autre. Dieu n’est le père de personne, Jésus est né sans père, il n’est le fils de personne à part sa mère Marie qui l’avait mis au monde miraculeusement. Et l’ange Gabriel n’a pas sa place ici, ce n’est pas lui que Jésus a annoncé dans la bonne nouvelle concernant le Prophète Mohammed.

Faute de raisonnement logique, il n’est pas aisé de débattre avec les Chrétiens sur certains sujets notamment sur la Trinité et sur la nature de Jésus. Quand vous leur dites que Jésus n’est pas Dieu, ils disent oui et non : Il est à la fois Dieu et homme. Comme le fer en feu…. Heureusement qu’il y a beaucoup de chrétiens qui ne croient pas à cette doctrine.

2- Origines de la Trinité

La Trinité est une doctrine mystérieuse dont la construction a duré des siècles. Plusieurs générations ont malheureusement été victimes de cette manœuvre diabolique qui n’a rien à voir avec la religion du Christ et ses nobles enseignements.

Comment adhérer à une doctrine qu’on ne comprend pas. Les Chrétiens affirment que la Trinité est un « mystère », inexplicable.

Transmis de génération en génération, le concept de la Trinité a des origines anciennes. Dans l’antiquité païenne, la triade ou le groupe de trois dieux existait dans de nombreuses contrées. Dans la Babylone antique, on adorait une Trinité constituée de trois dieux : Shamash, le soleil, Sîn, la lune, et Ishtar, la reine des étoiles. L’Égypte suivait le même modèle, en vouant un culte à Osiris, Isis et Horus. En Arabie on adorait trois déesses : Lât, Uzza, Manât : ces trois divinités sont citées dans le verset suivant du Coran : « Que pensez-vous, cependant de Lât, Uzza ainsi que Manât, cette troisième autre divinité »1 ; la Trinité en Inde comprend Brahma, Siva et Visnu ; Ashour, le dieu principal des Assyriens, est représenté avec trois têtes.

C’est pour cela que l’on trouve dans certaines églises catholiques des représentations de Dieu avec trois têtes. Par exemple, dans le Monastère de Madrid, les catholiques romains ont représenté la Trinité païenne par trois têtes sur un corps.

Dans une étude sur l’origine de la Trinité (angl.)2, on trouve de nombreux témoignages sur le fait que la Trinité est absente de la Bible et qu’elle n’est pas la parole de Dieu. Cette étude cite des passages d’historiens dont Will Durant : ‘‘ Le christianisme n’a pas détruit le paganisme, il l’a adopté (…), Arthur Weigall : ‘‘Jésus-Christ n’a jamais parlé d’un tel phénomène’’, Edward Gibbon : ‘’S’il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n’ en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L’Église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens (…) par l’incompréhensible dogme de la Trinité. Parallèlement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Égyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme dignes de foi.’’

« Selon le Dictionnaire de la connaissance religieuse (angl.) ; beaucoup de gens disent que la Trinité ‘’est un enseignement corrompu, emprunté des religions païennes et greffé sur la foi chrétienne. Pour l’ouvrage Survivances païennes dans le monde chrétien, la Trinité est ‘’d’origine entièrement païenne’’. »3 Avant le Concile de Nicée qui eut lieu en 325, les Chrétiens étaient divisés sur la nature de Jésus. Certains le prenaient pour Dieu ; d’autres, beaucoup plus nombreux, le considéraient comme prophète, envoyé de Dieu. L’empereur Constantin convoqua l’ensemble des évêques à Nicée et trancha en faveur de ’‘ceux pour lesquels Jésus était Dieu’’.4

L’empereur romain Constantin joua un rôle éminent dans cette affaire. Considérant les divisions religieuses comme une menace à l’unité de son empire, il convoqua un concile d’évêques à Nicée en 325. Après deux mois de débats, l’empereur opta pour les partisans de la Trinité. Voici ce qu’on lit dans l’“Encyclopédie britannique (tome VI, p. 386) : « Intimidés par l’empereur, les évêques, à l’exception de deux, signèrent le credo [de Nicée], ce que beaucoup firent contre leur gré. »

Ceux qui voyaient en Jésus un prophète, furent taxés de "non-croyants", "d’hérétiques" et même "d’ennemis de la religion". Certains furent bannis, d’autres excommuniés ou encore brûlés ou pendus par les tribunaux de l’Inquisition.

Arius d’Alexandrie en fait partie, il fut excommunié pour avoir dit la vérité conformément aux Écritures. Cet évêque professait que le Père et le Fils sont deux personnes distinctes, que le Père seul est Dieu au sens propre, que Jésus a été créé et qu’en tant que tel il ne peut être le Dieu tout puissant.

A cause de cette croyance, Arius fut excommunié et banni d’Alexandrie. Dans une lettre à un de ses amis et supporteurs notoires, l’évêque Eusèbe de Nicomédie, Arius écrivit : « Nous sommes persécutés parce que nous disons que le Fils a eu un commencement, mais que Dieu lui était sans commencement. Telle est la cause de notre persécution, et de même parce que nous disons qu’il fut créé à partir de rien. Et nous l’affirmons, car en effet il ne fait partie ni de Dieu, ni de toute autre substance sous-jacente. Pour cela, nous sommes persécutés ; le reste vous le savez »5

Dès la réunion des évêques à Nicée, le dogme de la Trinité fut en partie mis en place, bien que tout le monde n’ait pas été d’accord sur le fait que Jésus soit l‘égal de Dieu. Il sera achevé par l’empereur Théodose qui imposa, à Constantinople en 381, le dogme final de la Trinité en plaçant le Saint Esprit sur le même pied d’égalité que Dieu et le Christ.

En dépit des deux conciles, la Trinité n’était pas unanimement admise par les chrétiens. Nombreux s’y opposèrent, préférant se conformer aux enseignements des Saintes Écritures. Il fallait plusieurs siècles de persécutions pour que ce dogme soit définitivement admis, peut-être à contre cœur par beaucoup de chrétiens.

« L’essence divine est indivisible... il ne peut y avoir dans la Divinité diversité de personnes », écrit en 1531 Michel Servet dans son livre Intitulé "De Trinitatis erroribus".

Ce premier ouvrage antitrinitaire lui coûta la vie après vingt-huit ans de persécutions.

« En 1556, trois ans seulement après le supplice de Michel Servet, un jeune pasteur, Pierre de Goniadz (ou Gonésius) fait doublement scandale au synode réformé de Secemin, en Petite Pologne. Il déclare en préambule à la réunion rejeter le dogme de la Trinité : « La Trinité n’existe pas, affirme-t-il, ce n’est qu’une invention récente. Le Credo d’Athanase est à rejeter, c’est une affabulation. Dieu le Père est le seul Dieu, en dehors de lui il n’y en a aucun autre. Christ est le serviteur du Père ».6

« Tout au long de l’histoire chrétienne, de nombreuses sectes ont rejeté totalement ou en partie la croyance en la Trinité. Et de ce fait, ils ont toujours rencontré une forte répression à tel point qu’ils ont été chassés de leur territoire, excommuniés, brûlés au bûcher, et même torturés jusqu’à la mort. Cependant, cette oppression n’a pas réussi à les effacer des pages de l’histoire. La plupart de ces sectes sont restées fidèles à leurs croyances et n’ont jamais nié le fait qu’il y avait seulement un Dieu. Les Ariens, que nous avons détaillés dans les chapitres précédents, étaient les précurseurs des nombreux Chrétiens antitrinitaires. De nombreux groupes ont ensuite émergé en suivant leur exemple. »7

Plusieurs mouvements antitrinitarien sont apparus à la suite des conciles en question. Ils ont refusé de mettre Dieu, Jésus, et l’Esprit Saint sur un pied d’égalité.

Ces mouvements étaient constitués de théologiens radicaux, de réformistes, de ceux qu’on appelle les sociniens, les unitariens, les témoins de Jéhovah et bien d’autres, des Italiens, des Irlandais, des Européens de l’Est dont des Polonais, des Lituaniens, des Serbes. Ils furent soumis à une violente répression.

Sous les ordres des papes, les tribunaux d’inquisition n’hésitaient pas à brûler vifs les opposants. Ceux qui s’opposaient à la Trinité étaient taxés d’hérétiques et d’opposants. Les tribunaux des pays et des villes rivalisaient pour battre le record du nombre d’hérétiques brûlés.

D’autres carnages se déroulèrent en Europe de l’Est, par exemple en Serbie « le père Ivan Raguz lance un appel public demandant de tuer tous les Serbes (Orthodoxes), y compris les enfants, "afin que même la semence de ces bêtes ne reste". »8

Pour échapper à la décapitation, il fallait croire à la Trinité.

Plusieurs dizaines de milliers de têtes sont tombées sous le règne de Charlemagne avec la bénédiction de l’église catholique. Les populations européennes qui ont adhéré aux thèses réformistes de Luther ont été massacrées. Plus de vingt milles protestants, hommes, femmes et enfants ont été massacrés en France durant la nuit du 25 août 1572, appelée ‘‘Nuit de la Saint-Barthélemy’’.

Mais cette répression n’a fait qu’augmenter le nombre d’opposants à la Trinité.

3-La Trinité est une idolâtrie manifeste

D’un côté, les chrétiens disent que la Trinité est un seul Dieu composé de 3 personnes, et de l’autre, ils prient et adorent chacune des trois personnes ou trois divinités. Ils affirment : « Toutes nos prières devraient s’adresser à notre Dieu trine : Père, Fils, et Saint Esprit. La Bible enseigne que nous pouvons prier l’un d’entre eux ou les trois, puisque les trois sont Un. Nous prions le Père avec le psalmiste : « Prête l’oreille à mes paroles, ô Eternel ! Ecoute mes gémissements » (Psaume 5 : 2). Nous prions notre Seigneur Jésus-Christ, de la même façon que le Père, puisqu’Ils sont égaux. En effet, la prière adressée à un membre de la Trinité est une prière qui s’adresse aussi à tous les autres membres de la Trinité. Etienne, alors qu’on était en train de le lapider au moment de son martyr, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! » (Actes 7 : 59) (...) De même, nous sommes aussi invités à prier le Saint Esprit et Sa puissance. Le Saint Esprit nous aide à prier, même lorsque nous ne savons pas comment prier ou ce que nous devons demander (Romains 8 : 26 ; Jude 20). Peut-être le meilleur moyen de mieux saisir le rôle que joue la Trinité dans la prière, c’est de prier le Père, au travers du Fils (ou en Son nom), et par la puissance du Saint Esprit. Car tous les trois sont des participants actifs dans la prière du croyant.9

Si la Trinité est un seul Dieu, pourquoi adorer Jésus et le Saint-Esprit et leur adresser des prières comme celles-ci :

O Saint Esprit Que ton Amour immense éveille tous les cœurs meurtris par la douleur O Saint-Esprit Que par ta volonté, les affamés de par le monde entier retrouvent le chemin de leur nourriture et qu’enfin ils puissent se rassasier de la vraie vie qui est celle que tu nous promets à tous… O Saint-Esprit Que par ta grâce, les dirigeants du monde soient un peu indulgents envers leur peuple pour qu’enfin disparaissent les haines et disputes entre les hommes, c’est avec toi que nous arriverons à Dieu le Père tout puissant ! O Saint-Esprit par cette courte prière pense à tous ceux qui espèrent en toi, Aide chacun à pouvoir accepter ta volonté, et donne à chacun la force de pouvoir accomplir ta volonté ! Amen !

Les chrétiens adorent Jésus en se mettant à genoux devant sa statue ou devant la croix ainsi que devant le tombeau de Marie à Jérusalem, en prononçant ces formules de prière :

J’ADORE AVEC MARIE

Vierge Sainte, tu es près de moi, et je te demande de mettre en mon cœur,

Les mots qui chantent dans ton cœur, pour adorer Jésus. O Marie, ma mère, comme je voudrais adorer avec ton cœur immaculé.

Laisse-moi me blottir sur ton cœur, (…) Alors je dis à Jésus : " Mon bien aimé, mon tendre agneau, mon Dieu, je suis ton humble servante.

Mon plaisir est d’être à tes pieds et de te contempler. Tu es mon Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.

Je t’adore dans ta grandeur et ta majesté. Je t’adore, caché dans ton tabernacle. Je t’adore avec Marie, tu es mon Dieu, mon Roi……

Laisse-moi Vierge Marie me tenir à tes côtés pour contempler l’Enfant Dieu

Aide-moi Vierge Marie à adorer ton enfant, Avec Elle je t’adore, Elle m’apprend comment t’adorer comme elle le fait elle-même.

Jésus, permets-moi de t’adorer avec le cœur de Marie.

Permets-moi de t’offrir mes prières par ses mains si pures.

Qu’Elle te porte mon adoration, Qu’Elle me porte dans son adoration, Jésus, nous t’adorons.

Jésus, ma joie c’est de t’aimer, Ma joie, c’est de t’adorer,(…) JESUS NOUS T’ADORONS !

Pourtant, dans Matthieu 6.9-13, Jésus leur enseigne qu’on ne doit prier que Dieu et comment prier.

En outre Jésus lui-même adressait ses prières à Dieu : « Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible , que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Matthieu 26.39-40

LA PRIÈRE DOIT ÊTRE ADRESSÉE UNIQUEMENT A DIEU.

Voici quelques textes qui ne laissent pas de place à l’interrogation à ce sujet.

« O toi, qui écoutes la prière ! Tous les hommes viendront à toi. » Psaume 65:2

« Mon Dieu, mon Roi, sois attentif à mes appels. C’est à toi que j’adresse ma prière » Psaumes 5:2-

« Écoute ma prière, Éternel, et prête l’oreille à mes cris ! Ne sois pas insensible à mes larmes ! Car je suis un étranger chez toi, Un habitant, comme tous mes pères. » Psaumes 39:12-13

« Éternel, prête l’oreille à ma prière, Sois attentif à la voix de mes supplications ! » Psaumes 86:6

« Que ma prière parvienne en ta présence ! Prête l’oreille à mes supplications ! » Psaumes 88:2

« Et l’Éternel lui dit : J’exauce ta prière et ta supplication que tu m’as adressées, je sanctifie cette maison que tu as bâtie pour y mettre à jamais mon nom, et j’aurai toujours là mes yeux et mon cœur. » 1Rois 9:3

« L’Éternel apparut à Salomon pendant la nuit, et lui dit : J’exauce ta prière, et je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices. » 2Chroniques 7:12

4-Le monothéisme chez les Pères apostoliques

Les Pères de l’Église ont continué à enseigner le monothéisme, par exemple, Clément de Rome dans sa lettre aux Corinthiens vers 95 ap. J.C. a écrit :10

46:6 N’avons-nous pas un seul Dieu, un seul Christ, un seul esprit de charité répandu sur nous, une seule vocation dans le Christ ?

58:2 Car aussi vrai que Dieu est vivant, vivants le Seigneur Jésus-Christ et le Saint-Esprit, objets de la foi et de l’espérance des élus,

59:4 Que toutes les nations connaissent que tu es toi le seul Dieu et que Jésus-Christ est ton Fils Dans le plus vieux sermon conservé, écrit vers l’an 100 ap. J.C. , l’auteur conclut sa prédication par les mots suivants :

20:5. Au Dieu unique et invisible, au Père de vérité, qui nous a envoyé le Sauveur, la source de l’incorruptibilité, et nous a manifesté par lui la vérité et la vie céleste, à Lui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen.

Voici un autre exemple tiré de la lettre d’Ignace aux Magnésiens, écrite vers 110 ap. J.C. :

8:2 Nos divins prophètes vivaient selon le Christ Jésus, ce qui les exposa aux persécutions. Sa grâce les inspirait, et ils convainquirent les incrédules qu’il n’existe qu’un seul Dieu, que Jésus-Christ son fils l’a manifesté et qu’il est sa Parole issue du silence ; et qu’à tous égards il a plu à celui qui l’avait envoyé.

« Tertullien (mort vers 230 de notre ère) a enseigné la suprématie de Dieu. Il déclara : ‘‘Le Père est différent du Fils (il est autre) en ce qu’il est plus grand ; en ce que celui qui engendre est différent de celui qui est engendré ; celui qui envoie, différent de celui qui est envoyé.’’ Il dit également : ‘‘ II fut un temps où le Fils n’était pas.(…) Avant toute chose, Dieu était Seul.

Hippolyte (mort vers 235 de notre ère) a dit que Dieu est « le Dieu unique, le premier et le Seul, Créateur et Seigneur de tout », de qui « rien n’était contemporain (du même âge)(…). Mais il était Un et Seul ; qui, parce qu’il le voulait, appela à l’existence ce qui auparavant n’était pas »11

Les témoins de Jéhovah ont cité de nombreux témoignages d’historiens et de théologiens notamment Edmund Fortman, Bernhard Lohse, E.Hopkins, Arthur Weigall tirés de nombreuses sources dont l’Encyclopédie des religions (angl…), la Nouvelle Encyclopédie catholique, le Nouveau Dictionnaire international de théologie du Nouveau Testament (angl.), sur l’inexistence de la Trinité dans la Bible, ni dans l’Ancien ni dans le Nouveau Testament.

Selon ces témoignages, le mot Trinité « ne figure pas dans la Bible (…). Il n’a été introduit dans le vocabulaire théologique de l’Eglise qu’au IV° siècle (Dictionnaire biblique illustré, angl.) (…) Ainsi donc, le témoignage de la Bible et de l’histoire montre clairement que la Trinité fut inconnue tout au long de l’époque biblique et qu’elle le demeura pendant des siècles »12

5-Le monothéisme dans le Nouveau Testament :

L’historien Arthur Weigall note : « Jésus le Christ n’a jamais mentionné un tel phénomène, et nulle part dans le nouveau testament le fait ou le mot ’Trinité’ apparaissent. L’idée a été seulement adoptée par l’église trois cents ans après la mort de notre seigneur. »13

« Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » Jean 17.3 « Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde. » Jean 6.14

« Mais Jésus leur dit : un Prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. » Matthieu 13.58

« Qu’êtes-vous dons allés voir ? Un Prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu’un Prophète. C’est celui dont il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi. » Luc 7.25

« Nous savons qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Dieu. » 1Corinthiens 8:4

« Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme…. » 1Timothée 2:5

« Mais il faut que je marche aujourd’hui, demain et le jour suivant ; car il ne convient pas qu’un Prophète périsse hors de Jérusalem. » Luc 13.33

« Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre père, celui qui est dans les cieux. » Matthieu 23.9

Le Messie a plusieurs fois déclaré que le Père se trouve dans les cieux comment pouvez-vous prétendre qu’il est uni (incarné) dans le corps de Jésus ? Plusieurs fois Jésus affirme que le Père est plus grand que lui, comment ça alors que vous dites : ils sont d’une même substance ? Jean 14.28.

6-Le monothéisme dans l’Ancien Testament

« Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’images taillées, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point. » Exode 20:3-5

« Ainsi parle l’Éternel... Je suis le premier et Je suis le Dernier, Et hors moi, il n’y a point de Dieu. » Esaïe 44:6

« Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. » Deutéronome 6 :4

« Vous ne ferez point des dieux d`argent et des dieux d`or, pour me les associer ; vous ne vous en ferez point. » Exode 20:23 Le monothéisme est le critère de base des religions du Livre. L’unicité de Dieu unique est le principe sur lequel s’appuie toute religion céleste.

« Sache donc en ce jour, et retiens dans ton coeur que l’Éternel est Dieu, en haut dans le ciel et en bas sur la terre, et qu’il n’y en a point d’autre. » Deutéronome 4:39 « Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre, Hors moi il n’y a point de Dieu ; Je t’ai ceint, avant que tu me connusses. » Esaïe 45:5 « C’est afin que l’on sache, du soleil levant au soleil couchant, Que hors moi il n’y a point de Dieu : Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre. » Esaïe 45:6

« Déclarez-le, et faites-les venir ! Qu’ils prennent conseil les uns des autres ! Qui a prédit ces choses dès le commencement, Et depuis longtemps les a annoncées ? N’est-ce pas moi, l’Éternel ? Il n’y a point d’autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve. » Esaïe 45:21

« Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. » Esaïe 45:22

« A qui me comparerez-vous pour le faire mon égal ? A qui me ferez- vous ressembler pour que nous soyons semblables ? » Esaïe 46.5,6

« Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. » Esaïe 46:9

« Si vous transgressez l’alliance que l’Éternel, votre Dieu, vous a prescrite, et si vous allez servir d’autres dieux et vous prosterner devant eux, la colère de l’Éternel s’enflammera contre vous, et vous périrez promptement dans le bon pays qu’il vous a donné. » Josué 23:16

« L’Éternel avait fait alliance avec eux, et leur avait donné cet ordre : Vous ne craindrez point d’autres dieux ; vous ne vous prosternerez point devant eux, vous ne les servirez point, et vous ne leur offrirez point de sacrifices. » 2Rois 17:35

« Vous observerez et mettrez toujours en pratique les préceptes, les ordonnances, la loi et les commandements, qu’il a écrits pour vous, et vous ne craindrez point d’autres dieux. » 2Rois 17:37

« Vous n’oublierez pas l’alliance que j’ai faite avec vous, et vous ne craindrez point d’autres dieux. » 2Rois 17:38

« N’allez pas après d’autres dieux, pour les servir et pour vous prosterner devant eux, ne m’irritez pas par l’ouvrage de vos mains, et je ne vous ferai aucun mal. » Jérémie 25:6

La Trinité est contraire à ces enseignements.

7-Le Coran réitère et confirme ces principes :

« Et Nous n’avons envoyé avant toi (Mohammed) aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé qu’il n’y a point d’autre Dieu que Moi et que c’est moi que vous de vez adorez. » Coran, s21 v25

« Nous avons envoyé à chaque communauté un Messager pour leur dire : « Adorez Dieu et éloignez-vous du culte des idoles ! » Coran, s16 v36

Tous les prophètes et les messagers ont reçu l’ordre de prêcher l’unicité de Dieu. Dieu dit à Moïse : « En vérité, Je suis Dieu. Il n’y a d’autre dieu que Moi ! Adore-Moi donc et accomplis la prière en souvenir de Moi ! » Coran, s20 v13

Noé : « Nous avons envoyé Noé à son peuple : « Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu ! Vous n’avez d’autres divinités que Lui ; Je crains pour vous le châtiment d’un grand jour. » Coran, s7 v59 ; s23 v22

Houd : « Et aux gens de ‘Ad, Nous avons envoyé leur frère Houd qui leur dit : « Ô mon peuple ! Adorez Dieu ! Il n’y a pas d’autres Dieu que Lui. » Coran, s7 v65 ; s11 v50

Sâlih : « aux gens de Thamûd Nous avons envoyé leur frère Sâlih qui leur dit : « Adorez Dieu ! Vous n’avez d’autres divinités que Lui. » Coran, s7 v73 ; s11 v61 ; s27 v85

Abraham : « Et Abraham qui dit à son peuple : « Adorez Dieu et craignez-Le ! » Coran, s29 v16

Chuaïb : « Aux habitants de Madyan fut envoyé leur frère Chuaïb. « Ô mon peuple, leur dit-il, adorez Dieu. Il n’y a pour vous d’autres divinités que lui. » Coran, s7 v85 ; s11 v84 ; s29 v36

Jésus : « Ô fils d’Israël ! ADOREZ Dieu mon Seigneur et le vôtre. Dieu interdira le Paradis à quiconque lui donne des associés, et lui réservera l’Enfer pour séjour. » Coran, s5 v72

« Dieu est, en vérité, mon Seigneur et le vôtre. Adorez-Le, car c’est là la voie du salut ! » Coran, s3 v51 ; s43 v64

Mohammed : « Ô hommes ! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés ! Ainsi obtiendriez-vous le salut de votre âme. » Coran, s2 v21

« Adorez Dieu sans rien lui associer ! » Coran, s4 v36

« Ceux qui disent : Dieu est le Messie, fils de Marie, sont impies. » s5 v17, 72

« Sont aussi impies ceux qui disent : « Dieu est la troisième personne d’une Trinité ! » Il ne peut y avoir qu’un Dieu Unique ! » s5 v73

8-Conclusion

Il est important de souligner que cette étude, loin d’être exhaustive d’ailleurs, contribue à démonter comme beaucoup d’autres que la Trinité est une doctrine étrangère et inadaptée aux enseignements de la Bible et de Jésus Christ.

De plus, non seulement la Trinité n’a pas été pratiquée par les pères apostoliques, mais elle est rejetée aussi par de nombreux dignitaires des Églises ainsi que par des multitudes de chrétiens de toutes les tendances.

Au motif qu’elle est une forme de polythéisme et de mécréance au regard des textes de la Bible et du Coran. A partir du moment où c’est Dieu Lui-même qui le dit, il est inutile de chercher des alibis ou des justifications somme toute infondées et inacceptables.

Allah nous prévient à maintes reprises qu’Il n’accepte que la foi pure et sans mélange, celle qui ne Lui associe aucune autre créature, fut-ce parmi Ses anges ou parmi Ses prophètes et Ses messagers les plus proches. C’est la raison pour laquelle, nous devons nous éloigner des croyances douteuses, contraires à la vraie foi, en rapport avec l’Unicité de Dieu.

Pourquoi chercher des complications quand les choses sont simples. La Trinité est une source de complications dans la mesure où elle parle de trois dieux, séparés ou unis, le problème est le même. Jésus n’a jamais prétendu être Dieu ni parlé d’une divinité composée de plusieurs personnes.

SI la Trinité était vraie, elle devrait être formulée clairement et sans équivoque dans la Bible. Un dogme doit être conforme a la logique, alors que la Trinité ne l’est pas, vu son caractère ambigu et inexplicable.

La formule : « Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le » est le credo sur lequel repose fondamentalement la mission et les enseignements de Jésus.

Cette déclaration est l’équivalent de « la Ilaha illa Allah, il n’y a de Dieu qu’Allah, Jésus est le messager d’Allah ». Chaque prophète a enseigné à son peuple cette profession de foi. Au temps de Moïse, les fidèles juifs disaient : il n’y a de Dieu qu’Allah, Moïse est le messager d’Allah.

Et depuis l’avènement de l’Islam, les musulmans professent : « Il n’y a de Dieu qu’Allah, Mohammed est le messager d’Allah »

Il est temps que les Trinitaires fassent appel à la raison pour mette fin à ce blasphème afin que leurs croyances et leurs actes de culte ne soient pas sans valeur.

Il est certain que si un trinitaire demande sincèrement à Dieu de lui montrer la vérité sur ce point, Dieu le guiderait de sorte qu’il abandonne cette croyance.

Ahmed Simozrag


1-Coran s53 v19, 20

2 Steve Ritchie in Full Gospel ÉGLISE De la foi apostolique

3 Revue des T.J : ‘’Doit-on croire à la Trinité’’ 1989, faisant référence à l’Encyclopédie britannique

4 ibidem

5 Richard Rubinstein dans son livre datant de 1999 et intitulé ‘’Quand Jésus est devenu Dieu’’ (When Jesus Became God )

6 L’historien Albert Blanchard-Gaillard : La riche et dramatique histoire des Frères polonais

7 Harun Yahya : http://harunyahya.fr/fr/Articles/42605 les-chretiens-qui-se-sont opposés à la croyance en la Trinité

8 Enrico Riboni : la page noire du christianisme

9 Qui devons-nous prier, le Père, le Fils ou le Saint Esprit ? got Questions ? org http://www.gotquestions.org/Francai...

10 http://seigneurjesus.free.fr/epitre...

11 Revue des témoins de Jéhovah : Doit-on croire à la Trinité ?

12 ibidem

13 http://seigneurjesus.free.fr/epitre..., cité par les témoins de Jéhovah dans la Revue susmentionnée et par Steve Ritchie dans Full Gospel ÉGLISE De la foi apostolique


4 Messages de forum

  • la Trinité imposée 6 novembre 2014 17:11, par Inconnu

    Mahomet dont vous croyez au message n’est pas un envoyé du seigneur, il a été trompé par l’ange de lumière Lucifer qui s’est pour Gabriel. La Bible a ainsi mis en garde contre toute sorte de religion annoncé par un quelconque ange dans Galates 1 verset 8. Malheureusement, le de mes frères musulmans est encore trop fermé pour laisser entrer le saint esprit pour u’ils acceptent Jésus qui est la lumière du monde. Bénissons soit le fils de Dieu car lui viendra juger les hommes. L’Islam est une une fausse religion qui prône la violence contrairement au christianisme qui enseigne l’amour véritable.

    • la Trinité imposée 7 novembre 2014 02:04, par Maître Simozrag

      Vous êtes dans l’erreur. Le saint esprit dont vous parlez n’est autre que Satan. Mohammed est le dernier messager envoyé à l’humanité tout entière. Il a été annoncé par Jésus et Moïse et plusieurs autres prophètes. Jésus Christ n’est pas le fils de Dieu comme vous le dites. C’est un prophète et un messager de Dieu. Il l’a dit plusieurs fois dans l’Évangile où des vérités subsistent malgré les falsifications et les erreurs d’interprétation. Vous n’avez qu’une seule chance pour être sauvé (e), c’est de croire au Coran et au Prophète Mohammed. Je vous conseille, tant que vous êtes en vie, de saisir cette chance, sinon je serais l’un des témoins contre vous le jour de la résurrection. Ce site aussi témoignera contre vous. C’est une occasion pour moi de prier Dieu de vous guider.

    • la Trinité imposée 5 septembre 2015 20:57, par Cissé

      Es les musulmans qui ont crée la première et deuxième guerre mondiale ? ? Sais vous les chrétiens. Guerre entre catholique et orthodoxe tout les deux des chrétiens. Comment un satan peut-il chasser satan explique moi passe que nous les musulmans aussi chaussons les démons aussi. Jésus confirme ma question dans Marc c 3 verset 22-27. Tout les chrétiens du monde disent avoir le Saint esprit. Dit moi maintenant qui a le vrai qui a le faut et prouve le moi . Jésus est un Prophète preuve dans Luc C 24 verset 19 et 52-53. Jésus vient contre vous les chrétiens preuve dans Mathieu C 7 verset 22-23. Jésus a envoyé un seul évangile pourtant vous les chrétiens vous en avez 4 dans votre bible dont les 4 se contredisent. Quel est le vrai authentique évangile apporté pas Jésus Merci de me répondre sur mon facebook. Que la paix soit avec toi☺

  • la Trinité imposée 5 septembre 2015 20:59, par Cissé

    Pour les chrétiens

    Es que Dieu ment ??

    Es que Dieu sais toute chose ??

    Dans Marc : chapitre 13, verset 32 Jésus à dit qu’il ne connaît pas le jour du jugement dernier

    Ment-il ou il ne connaît pas  ? (Jésus)

    Jésus-Christ incite au jihad Dans Luc 19 verset 27 Mathieu 10 verset 32-40

    Jésus à un Dieu ? ? Dans ephésiens :: C 1 verset 17 Jean :: C 8 Verset 40-44 Jean :: C 20 verset 17

    Dieu n’est pas un Homme Les nombres :: C 23 verset 19-20

    Jésus dor Marc C 4 verset 35-41

    Jésus fils de l’homme Marc :: C 14 verset 21

    Jésus fils de dieu et Adam fils de Dieu aussi Luc :: C 3 verset 24-38

    Jésus n’es pas un égale de Dieu Jean :: C 5 verset 19-47

    Jésus ne fait rien sans l’aide de Dieu Jean :: C 5 verset 23-36

    Dieu avait déjà choisi ses prophète avant même de les créé et avant la création du monde Pierre (1) :: C 1 verset 20 Ephesiens :: C1 verset 4

    Christ = Messie Jean :: C1 verset 41

    Les femmes doivent se voiler 1 Épître de Pôle, Corinthien 1 :: C 11 lire tout le chapitre

    L’histoire de Melkisedec Les hébreux :: C 7 verset 1-3

    Preuve par ses propres Moïse aussi a fait la guerre Livre des Nombres :: : Chapitre 31lire tout

    Jean :: Chapitre 16 lire tout le chapitre

    Comment reconnaître l’esprit de vérité Jean 1 :: : C 4 verset 1-3 Jean 1 :: : C 2 verset 22 Moïse aussi a fait la guerre Livre des Nombres :: : Chapitre 31lire tout

    La bénédiction des habitants de la terre de pharâne Deutéronome :: C 33 verset 1-3 Habaquq :: C 3 verset 2-5 Habaquq :: C 3 verset 3-6 Genèse :: C 21 verset 20-21 Genèse :: C 25 verset 16-18

    Es la parole de Dieu ou non ?? Ezequiel :: C 23 verset 3-20-21

    Le Coran contredit la bible et non l’inverse Genèse :: C 1 verset 14-16 Coran :: S 25 verset 61 Genèse :: C 1 verset 29 Coran :: S 5 verset 5 1 Samuel :: C 2verset 8 ; job :: C 26 verset 11 Coran :: S 13 verset 2

    De qui parle-t-on ? ? Psaume : : C 72 tout

    Jésus un prophète Luc :: C 24 ver 19 et 52-53

    Jésus va venir contre les Chrétiens Mattiew :: C 7 verset 22-23

    nous avont choisi d’être humains :: S 7 verset 172 S 33 verset 72

    La bible confirme les ablutions Exode :: Ch 40 verset 31-32 Actes :: Ch 21 verset 26

    La prosternation obligatoire Psaumes :: Ch 95 verset 6 Josué : : Ch 5 verset 14 Exode :: Ch 3 verset 5 Actes :: Ch 7 verset 33 1 Rois :: Ch 18 verset 42 Nombres :: Ch 20 verset 6 Genèse :: Ch 17 verset 3 Mathieu :: Ch 26 verset 39

    Annonce de Marie et Jésus dans la Thora Esaïe :: C 7 verset 10-18

    Mohamed (swas) est un vrai Prophète preuve Marc :: C 3 verset 22-27

    Un homme inverse les paroles de Jésus Luc :: C 8 verset 39

    Jésus est les christ de Dieu Luc : : C 9 verset 20

    Jésus prie Luc :: C 22 verset 40-44

    Paul ment preuve Galates :: C 2 verset 20

    Jésus annonce que dieu sera adorer par un autre peuple à Jérusalem Jean :: C 4 verset 21-24